En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le dossier médical partagé entre à l'hôpital

Le dossier médical partagé entre à l'hôpital
 

Le ministre de la Santé se lance dans la coordination informatiques des soins. Ce projet fédère plusieurs initiatives menées ces dernières années dans différents établissements régionaux à Toulouse, Mâcon, Strasbourg...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

23 opinions
  • Joel_
    Joel_     

    article sur se Smartphone SPV C500 HONTEUX !!!!!
    http://www.01net.com/article/276804.html

    il n y a rien de vrai dans cette ARTICLE !!!


    - Pas de fonction main libre ? FAUX - Appui long sur la touche "décrocher"
    - Pas de dictaphone ? FAUX - Appui sur la touche ... dictaphone ;-)
    - Pas de convertisseur ? FAUX quand on sait utiliser une calculatrice !
    - Répertoire de 99 contacts : FAUX - Plusieurs millers sans aucun problème
    - Aucun logiciel bureautique ? Bah pour quoi faire c'est un téléphone !
    - Proposé à 79 ou 99 Euros : FAUX - Aujourd'hui il est à 39 Euros
    - Verouillage du clavier manuel : FAUX - Ca se configure en allant dans les options de sécurité ... ou par logiciel freeware :)

    Il est vraiment étonnant de trouver autant d'incompétence dans un même article. La question à se poser est : Le journaliste a t'il vu le SPV c500 ailleurs qu'en photo ? Vraiment dommage de voir de tels articles qui donnent une mauvaise image à un produit qui est sans aucun doute un des meilleurs Smartphone du marché !

    c est quand meme impressionant NON ??????

    Il est vraiment étonnant de trouver autant d'incompétence dans un même article. La question à se poser est : Le journaliste a t'il vu le SPV c500 ailleurs qu'en photo ? Vraiment dommage de voir de tels articles qui donnent une mauvaise image à un produit qui est sans aucun doute un des meilleurs Smartphone du marché !

  • Serge Adam
    Serge Adam     

    Je suis de votre avis qu'il faut consulter l'expertise de terrain!
    Dès le rapport FIESCHI l'attention des experts a été attiré par la piste de l'information non structurée (quelque balise XML seulement) car il n'est pas possible d'imposé une même application en mode structuré aux milliers d'acteurs du système de santé.
    Le CHU de Besançon a choisi d'intégrer ses différentes sources applicatives (cliniques et médico-techniques) par un bus EAI qui draînera les comptes-rendus vers une base de documents et son portail d'ifditique fourni par SOFTWARE AG. Le Portail d'Editique du DMP (comme Personnel) contiendra une fonctionnalité d'habilitation des médecins autorisé par le patient à consulter son DMP). Cette solution sera de plus inter-opérable avce les futurs hébergeurs agrées choisis par ce patient.
    Cordialement
    En ce qui concerne l'information structurée , les réseaux de soins de Franche Comté ont décidé de ne mettre en commun q'un Dossier Médical Minimum Partagé ( et non Personnel) fait d'un document XML d'une quarantaine d'item . Chaque éditeur de solution spécialisé intégre cette page de saisie. Le patient a consenti dans ce cas en adhérant à la charte de réseau.

  • Dr G
    Dr G     

    Le DMP ne réinvente rien, il remplacera des procédures vieillissantes de stockage et d'accès aux données par des technologies modernes. Contrairement à ce que beaucoup pensent, l'informatique ne représente pas une faiblesse pour l'archivage de données sensibles, même "partagées", les supports traditionnels sont au moins autant vulnérables! Pour info (étant moi-même médecin), je rappelle que dans bon nombre de services hospitaliers, les archives sont très faciles d'accès et non protégées. Par ailleurs, pour l'exemple cité ci-dessus du médecin qui laisse sa CPS dans son lecteur en permanence, cela signifie quand-même que le fraudeur devrait accéder à l'ordinateur de ce même médecin! Ce qui me fait dire que s'il est capable d'accomplir cela, il pourra également consulter des dossiers papiers! Dernier exemple, celui du mot de passe : la quasi-totalité des sites intenet bancaires proposent un accès sécurisé par login/mot de passe et chiffrement HTTPS 128 bits. Connaissez-vous ou avez-vous entendu parler d'accès frauduleux massifs de comptes bancaires en ligne? Il serait d'ailleurs intéressant que les français se prononcent sur cette question : préféreriez-vous qu'un malfrat accède via internet à votre compte bancaire ou à votre dossier médical électronique? ;-)

    Bref, le DMP représente un vrai challenge technologique et une avancée certaine dans la coordination du suivi des patients, S'IL EST BIEN PENSE AU PREALABLE. C'est bien sur ce dernier point que je reste pour le moins sceptique : le jour où le gouvernement comprendra qu'il doit s'entourer d'hommes et de femmes de terrain, experts dans les domaines de l'informatique ET de la médecine, plutôt que de s'entourer d'énarques et de soi-disant techniciens (poussiéreux et pistonnés), il aura fait un grand pas en avant...

  • Guy_
    Guy_     

    dans la rue tu es anonyme, à moins de laisser tomber des cartes de visite à la manière du Petit Poucet. Sur le Net, par contre çà devrait intéresser de nombreux circuits (pourquoi pas de la publicité des labos pour un sirop miracle, ou des officines peu scrupuleuses ...).
    Le problème est bien là. toute information identifiée et toute cible identifiable est potentiellement intéressante pour certains pirates du Web.
    Il faut certes assurer la circulation opportune de l'information utile "stratégique au niveau de la qualité des soins", mais cela suppose :
    - une réflexion et une approche technique irréprochables sur la maîtrise de la circulation des informations;
    - des objectifs sérieux axés sur le patient;
    - une démarche information et formation très éllaborée tourne vers les professionnels de santé (les outils, leurs potentiels, leurs limites, les conditions d'utilisation optimale);
    - une information grand public "apolitique" axée sur les véritables enjeux du DMP (une meilleure efficacité médicale grâce à une meilleure connaissance du patient).
    Enfin il faut espérer que le législateur va prévoir des sanctions importantes (appliquées par les juges) à l'encontre de tous les futurs pirates du DMP.

  • Dr JFB
    Dr JFB     

    Salut, interessant débat, justifié.
    Rappel du point 1 : le patient ne serait remboursé que si l'acte (votre scanner cérébral du xx/zz/2008) est déclaré au DMP... ce qui équivaut à dire que la Sécu hérite d'un droit de traitement des données normalement strictes propriétés du patient ... et des assureurs un jour prochain ?? "Monsieur Untel, vous prenez un emprunt aujourd'hui mais notre filiale mutualiste vient de vous rembourser un scanner cérébral... est-ce grave ??"
    Rappel du point N°2 : les médecins sont des professionnels du secret médical depuis quelques siècles mais doivent faire la démarche de se doter d'une structure qui vérifie bien qu'ils le resteront dans le cas du DMP ( et accessoirement que les médecins libéraux également agréés auprès des assurances n'auront pas d'accès farfelus )
    Rappel du point N° 3 : tous ces problèmes que vous soulevez sont donc connus. Aux usagers donc d'AGIR pour que les verrous du DMP soient correctement posés dans l'intérêt du patient et du système de santé au service de ce patient. Cela revient à dire que le législateur et la Sécu ne doivent pas céder aux sirènes des lobbies commerciaux, sans pour autant interdire l'accès au DMP. C'est ce que mes patients demandent, c'est ce que je demande aux députés. Le reste sera alors plus anecdotique.
    @+ de jfb, médecin.

  • Sarah_
    Sarah_     

    Les abus des patients et des professionnels
    existent déjà...et on n'a pas attendu le DMP ! Que
    d'examens prescrits pour rien. pour donner
    bonne conscience au médecin et rassurer le
    patient ! Que de vies parfois gâchées par des
    erreurs de traitement, de diagnostic....(un
    homme de 24 ans avec une SEP sous
    chimiothérapie qui se retrouve stérile et à qui l'on
    n'a pas proposé la congélation de sperme, un
    homme envoyé chez le traumato pour rupture du
    tendon d'achille et à qui l'on a fait une
    échographie (examen qui coute 400 balles et
    totalement inutile dans ce cas). Et si les
    médecins commençaient à se parler vraiment ?
    et peut-être que cela passera par l'informatique

  • delpont gilles
    delpont gilles     

    Concernant le cryptage, il existe la carte CPS qui donne de bons résultats.
    Concernant le DMP global, je me pose la question sur la pertinence des données renseignées. Est ce qu'il est important de savoir que je me sois fracturé la cheville en jouant au foot à l'age de 14 ans ?
    Les médecins, ne risquent t-ils pas de se trouver submergés par une multitude d'infos pas toujours importantes qu'ils n'auront pas forcément le temps de regarder et de traiter au risque de s'en protéger ?
    Il faudra que les concepteurs de tels outils, sachent s'entourer de spécialistes de l'information pour assurer un caractère pertinent à tout cela, sans quoi, les soignants risquent de se trouver avec une multitude de flux de données mais sans véritables informations, au risque de ne pas adopter l'outil.
    Je travaille dans une entreprise ou nous sommes submergés de mails à longueur de journée. On en arrive à se protéger de la messagerie, car sur cette masse d'infos, nous ne sommes concernés que par 2% de messages.
    Souhaitons que le milieu médical ne tombe pas malgré lui dans ce paradoxe.

  • Océane Dumant
    Océane Dumant     

    Je ne pense pas spécialement que les pirates informatique soient grandement intéressés par les petits "bobos" de la société...

  • Océane Dumant
    Océane Dumant     

    Tu as tout à fait raison je pense, pour le choix des mots de passe, ça va être un peu limite...

  • caisse_
    caisse_     

    à quand la sélèction génétique tant qu'on y est , les abus dans le domaine professionnel seront fréquents etc..

Lire la suite des opinions (23)

Votre réponse
Postez un commentaire