En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le consommateur se rappelle au bon souvenir de l'industrie musicale

Le MidemNet a poussé sur le devant de la scène un invité oublié : le consommateur. Avec en toile de fond la question brûlante des DRM.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • bipdan2
    bipdan2     

    1) Tellement habitué a avoir 2 titres potables par album qu'il est devenue hors de question d'acheter sans essayer ! Donc pour moi c'est utile de télécharger. Dernier album acheté mika, si je n'avais pu l'ecouter avant je ne l'aurais pas acheté.

    2) Je me sens tellement consideré comme un voleur "potentiel" que les majors me dégoutent et que meme si l'arttist me plait j'hésite a l'acheter a cause de sa maison de disque.

    3)Seul les non artistes de ce milieu semble d'accord entre eux sur un avis diametralement opposé a celui des "consommateurs" et de beaucoup d'artiste alors pourquoi donner de la voix a ces gens qui ne font que gangrainer leur source de revenu en meme temps qu'ils tuent la diversité culturelle.

  • Traroth2
    Traroth2     

    Comme on le dit souvent, la réalité a la vie dure, difficile d'en faire abstraction. C'est ce que les majors ont pourtant tenté en cherchant à imposer aux consommateurs des limites que celui-ci n'était manifestement pas près à accepter. Et maintenant, c'est pour les majors le douloureux retour à plus de lucidité...
    Ils avaient pourtant été prévénus !

  • Jerome7573_2
    Jerome7573_2     

    Enfin!
    Ils comprennent que maintenant que les gens piratent non pas parce que c'est gratuit, mais parce que c'est plus facile à utiliser!
    Les DRMs sont une plaie de l'histoire informatique, ne protègent rien du tout, et ne font qu'embeter le client honnete et l'incite alors à partir de l'offre payante...

    Bon, maitnenant la suite : à quand une offre vidéo correcte, j'ai essayé le WE dernier d'acheter un film par internet, et... quasiment rien à se mettre sous la dent!

Votre réponse
Postez un commentaire