En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le Conseil constitutionnel censure le « fichier des honnêtes gens »

Mis à jour le
Le Conseil constitutionnel censure le « fichier des honnêtes gens »
 

EN BREF. Les opposants au fichier biométrique centralisé respirent. Dans un avis publié aujourd'hui, les Sages ont déclaré anticonstitutionnels plusieurs articles de la loi relative à la protection de l'identité.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Lesgalapagos
    Lesgalapagos     

    Ce n'est pas tant le fichier qui est dangereux mais l'usage qui en est fait.

    Et le stockage informatisé des données permet aisément d'en faire des usages détournés. Ici, une des principales censure est la possibilité de consulter le ficher par un nombre énorme de personnes. Pour le bien des fichés, dans un premier temps, pour l'avantage des consulteur très rapidement.

    Il existes des outils d'analyse de données qui permettent de déduire des comportement (fréquence de probabilité d'arrivée) à partir de données qui n'ont rien à voir avec le dit comportement. Et d'en déduire si vous avez, ou pas, une probablité forte (ou moins forte) de ....

    C'est ces possibilités d'utiliser tous ces fichiers interconnectés pour toutes sortes d'objectifs, avouables ou non qui est à encadrer le plus strictement possible.

  • DBL8
    DBL8     

    Ce qui est surprenant c'est qu'autrefois, lorsque nous faisions faire une carte d'identité il nous était demandé tout un tat d'informations (dont nos empreintes digitales), cela n'influençait en rien notre vie ; serait-ce le cas maintenant ?
    L'informatique a bon dos pour justifier un refus, comme lorsqu'il y a des ennuis : c'est la faute à l'informatique, disent-ils.
    Et puis, ne le sommes-nous pas déjà fiché ? N'est-ce pas faire au grand jour ce qui est ne serait-ce que par les infos que beaucoup donnent d'eux-mêmes ? Et mêmes plus !
    En tout cas méfiance !

  • Photo73
    Photo73     

    Il me semble qu'il est prévu, dans le futur, que les extraits d'acte de naissance soient transmis de la maire aux autorités et non envoyés aux gens qui vont ensuite les apporter. Ça peut se bricoler, scanner, photoshoper, le lien direct est donc plus sûr. Etonnant que ce ne soit pas déjà le cas (organisation ? L'administration aime bien les dossiers complets papier apportés par les administrés, pas les "morceaux" sécurisés à rassembler, trop compliqué).

  • Heureusement-ya-le-CC
    Heureusement-ya-le-CC     

    Merci au CC d'avoir censuré ce projet liberticide (un de plus).

  • gdfgdgd
    gdfgdgd     

    Les Sages le serait-ils vraiment ?

    J'ose à peine le croire...

    Le fait de coupler carte d'identité et puce facultative de signature électronique, donc d'achat, ne sera pas et c'est tant mieux. S'ils veulent vraiment mettre une signature électronique, ils n'ont qu'à le faire sur les cartes de crédits/paiements.

    Pas de fichier centralisé, tant mieux, maintenant, il ne reste plus qu'à voir, comment on peut faire pour qu'une carte biométrique, ne soit pas donnée grâce à la présentation de faux papiers, qui eux n'ont rien de sécurisé.

    Que disent les Sages là dessus ?

  • ThéOLait
    ThéOLait     

    Les Sages n'auraient-ils pas déclaré ainsi qu'ils l'ont fait anticonstitutionnels plusieurs articles de la loi relative à la protection de l'identité, que nous autres Frenchies aurions été mal placés pour nous offusquer de la pratique croissante chez certains employeurs d'outre-Atlantique à réclamer le sésame Facebook de candidats à l'embauche.
    Ouf : 15-0 :)

Votre réponse
Postez un commentaire