En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L'avenir du jeu vidéo français se joue à Bruxelles

L'avenir du jeu vidéo français se joue à Bruxelles
 

La mise en place d'un crédit d'impôt pour les studios français, avalisée par le gouvernement français, reste suspendue à une décision de la Commission européenne. Pour les éditeurs, le temps presse.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Belzebuth_2
    Belzebuth_2     

    Il n'y a qu'à voir Infogrames, tout l'argent doit passer dans des licences coûteuses (Matrix pour ne pas le citer) et les productions sont de la m****, désolé de le dire. Effectivement, dans beaucoup de cas, les jeux sont faits ailleurs, et mieux, pour moins cher, se doit-on à ce moment-là de "protéger" nos dinosaures ?? Infogrames ne fait que grossir depuis qqs années (en fait, pour dissimuler et "expliquer" ses pertes et ses soucis financiers), et se "diversie" mais jamais avec succès, certes il vend beaucoup de titres, mais la plupart le sont à prix bradés parce qu'ils sont loupés (lisez la presse des jeux vidéos pour vous en convaincre), et si on prend UbiSoft, il s'en tire tout à fait bien donc ce n'est pas un problème "typiquement français".
    Qq'un peut gicler mon message en triple svp ?? Le site me disait que la page not found donc j'ai re-reposté, merci :)

  • Belzebuth_2
    Belzebuth_2     

    Il n'y a qu'à voir Infogrames, tout l'argent doit passer dans des licences coûteuses (Matrix pour ne pas le citer) et les productions sont de la m****, désolé de le dire. Effectivement, dans beaucoup de cas, les jeux sont faits ailleurs, et mieux, pour moins cher, se doit-on à ce moment-là de "protéger" nos dinosaures ?? Infogrames ne fait que grossir depuis qqs années (en fait, pour dissimuler et "expliquer" ses pertes et ses soucis financiers), et se "diversie" mais jamais avec succès, certes il vend beaucoup de titres, mais la plupart le sont à prix bradés parce qu'ils sont loupés (lisez la presse des jeux vidéos pour vous en convaincre), et si on prend UbiSoft, il s'en tire tout à fait bien donc ce n'est pas un problème "typiquement français".

  • Belzebuth_2
    Belzebuth_2     

    Il n'y a qu'à voir Infogrames, tout l'argent doit passer dans des licences coûteuses (Matrix pour ne pas le citer) et les productions sont de la m****, désolé de le dire. Effectivement, dans beaucoup de cas, les jeux sont faits ailleurs, et mieux, pour moins cher, se doit-on à ce moment-là de "protéger" nos dinosaures ?? Infogrames ne fait que grossir depuis qqs années (en fait, pour dissimuler et "expliquer" ses pertes et ses soucis financiers), et se "diversie" mais jamais avec succès, certes il vend beaucoup de titres, mais la plupart le sont à prix bradés parce qu'ils sont loupés (lisez la presse des jeux vidéos pour vous en convaincre), et si on prend UbiSoft, il s'en tire tout à fait bien donc ce n'est pas un problème "typiquement français".

  • bipdan
    bipdan     

    [quote]Le peu d'empressement de Bruxelles s'explique par plusieurs facteurs. La France a déjà obtenu de l'union européenne des conditions particulières de soutien à son industrie cinématographique, et, plus récemment, la mise en place d'un crédit d'impôt pour soutenir sa production musicale.[/quote]

    Je me demande bien pourquoi et comment nous avons obtenu cela. Malgré tout ce qu'on peut entendre de la part des éditeurs, le monde de la musique et du cinéma français se porte plutot bien, en tout cas bien mieux que celui du monde du logiciel de loisir. Peut-etre parceque nous cheres dirigeants cedent trop facilement au lobbying (cd projet DADVSI).

    Evidemment quand on soigne celui qui crie le plus fort, on passe facilement a coté de celui qui a le plus mal!

    Franchement je suis pour soutenir les éditeurs de jeux français, mais si cela n'est pas possible parceque nous avons préféré d'abord soutenir ceux qui en avaient moins besoin mais semblait plus influents, alors tanpis, assumons et tirons en des leçons pour la suite.

    Si ces braves gens du gvt étaient payé à la tache, peut-etre qu'ils passerait moins de temps et d'argent en débat stérile, et prendrait plus de décisions pouvant réellement aider les sociétés.

  • bipdan
    bipdan     

    [quote]Le peu d'empressement de Bruxelles s'explique par plusieurs facteurs. La France a déjà obtenu de l'union européenne des conditions particulières de soutien à son industrie cinématographique, et, plus récemment, la mise en place d'un crédit d'impôt pour soutenir sa production musicale.[/quote]

    Je me demande bien pourquoi et comment nous avons obtenu cela. Malgré tout ce qu'on peut entendre de la part des éditeurs, le monde de la musique et du cinéma français se porte plutot bien, en tout cas bien mieux que celui du monde du logiciel de loisir. Peut-etre parceque nous cheres dirigeants cedent trop facilement au lobbying (cd projet DADVSI).

    Evidemment quand on soigne celui qui crie le plus fort, on passe facilement a coté de celui qui a le plus mal!

    Franchement je suis pour soutenir les éditeurs de jeux français, mais si cela n'est pas possible parceque nous avons préféré d'abord soutenir ceux qui en avaient moins besoin mais semblait plus influents, alors tanpis, assumons et tirons en des leçons pour la suite.

    Si ces braves gens du gvt étaient payé à la tache, peut-etre qu'ils passerait moins de temps et d'argent en débat stérile, et prendrait plus de décisions pouvant réellement aider les sociétés.

Votre réponse
Postez un commentaire