En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Larry Page, de Google : « Nous n’avions pas entendu parler de PRISM avant hier »

Mis à jour le
Larry Page, de Google : « Nous n’avions pas entendu parler de PRISM avant hier »
 

Alors que les géants de la high tech se sont empressés de nier collaborer avec l'agence de sécurité américaine, Google en tête, Larry Page, son DG, s'est exprimé sur le blog officiel de la société.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Ratibois
    Ratibois     

    Franchement, on nous prend pour des gogols. Comment imaginer que Larry Page n'ait pas été au courant de l'utilisation faite pat le gouvernement américain de ses données ? Que cet accès soit direct ou indirect (au passage, indirect cela veut dire : "consulté le lendemain sur une recopie"). Je trouve heureux que le scandale éclate ; ceci permettra peut-être de réfléchir à ce qui se passerait si des gouvernements moins démocratiques s'installaient aux commandes des pays développés. Imaginez ce qu'Hitler aurait mis en oeuvre autour des données accumulées de Google-Facebook et autres Twitter ...

  • Obiwan69
    Obiwan69     

    En effet !
    D'un coté, s'il ne fait pas de commentaires sur la situation, tout le monde va trouver son silence accablant
    D'un autre coté, s'il dit la vérité, il tombe sous le coup de la loi de son pays et risque la prison....

  • yeelen
    yeelen     

    C'est une demi-vérité, un mensonge par omission. Il était au courant de l'exploitation des données serveur, mais ignorait le nom du programme "prism".
    Sa déclaration peut très bien vouloir dire cela.

Votre réponse
Postez un commentaire