En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L'Afnic sonne l'alerte à l'arnaque au nom de domaine

L'Afnic sonne l'alerte à l'arnaque au nom de domaine
 

Le gestionnaire des noms de domaine en France publie un document sur les divers modes opératoires du ' slamming '.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • pijo
    pijo     

    Comme il est dit dans l'article , méfiance et contrôle mon permis d'éviter d'être piéger par un courrier venant d'angleterre pour le renouvellement de mon nom de domaine. Il fallait répondre à Domain Registry of America 56 Gloucester Rd., Suite 526 London England SW7 4UB. Leur lettre présente bien et peut piéger une personne non averti.

  • kermitoo
    kermitoo     

    La première méthode de slamming décrite ici existe depuis très longtemps pour les abonnements à des revues papier.
    Et même si vous ne changez pas de fournisseur, celui-ci ne manque pas de vous envoyer un courrier de réabonnement à la moitié de la durée de celui en cours. Si on ne fait pas attention on paye tous les six mois des abonnements d'un an !
    Expérience récente : J'ai un abonnement à une revue d'informatique dont l'échéance est au mois de janvier et j'ai reçu au mois d'août des bulletins de réabonnement, l'un du prestataire originel (centrale de vente) et l'autre du journal lui-même et plus cher.

Votre réponse
Postez un commentaire