En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L'Administration électronique dans le starting-block

1,8 milliard d'euros d'investissement pour 5 à 7 milliards d'euros de ' gains de productivité ' : telle est l'équation de l'Administration électronique dont Renaud Dutreil a rappelé mardi 7 septembre les prochaines grandes étapes.

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

20 opinions
  • rhd
    rhd     

    La modification d'une information inexacte est impossible dans les fichiers affichés par les sites des administrations et des organismes sociaux.
    Même si vous leur envoyez un (ou même plusieurs) mail de rectification, soit vous n'avez pas de réponse, soit on vous indique que le message va être traité par le service spécialisé qui lui enterre ou élude la réponse.

  • zblam
    zblam     

    Cependant, il est évident que pour tous les cas qui ne relèvent pas de la logique administrative (replir la case E4, reporter le total dans la catégorie C21, et soustraire la case B2 du soustotal en case J3), les cas litigieux, les demandes de report de paiement, bref, tout ce genre de chose qui ne rentre pas dnas une logique mécanique, on a besoin d'un agent administratif.
    Par ailleurs, la mise en place de l'e-administration ne va pas se faire du jour au lendemain, ne serait-ce que tout le monde ne surfe pas (encore) sur internet (évolution à comparer avec l'arrivée du téléphone dans les années 50/60).
    Donc pendant quelques temps, ça sera en transition avec ce que ça implique de cafouillages et de ratés.
    Malgré tout, je reste persuadé que c'est une voie à explorer, mais qu'évidamment, il ne faut pas que ce soit prétexte à supprimer tous les agents pour faire des économies car dans un cas litigieux (genre le fisc me réclame trois fois ma paye annuelle), il est dificile de parler de ce genre de chose à une machine.
    En conclusion, l'e-administyration, oui mais avec un redéploiement des agents pour plus d'accueil (et des horaires d'ouvertures adaptées aux gens qui travaillent de 8h à 19h et qui n'ont pas envie de se lever le samedi à7h du mat pour faire trois heures de queue au guichet après 1h30 de route jusqu'au centre administratif le plus proche)

  • zblam
    zblam     

    je crois comprendre que tu es fonctionnaire.
    Aussi celà explique sans doute ton appréhension de l'e-administration.
    J'ai l'impression que tu fais le raccourci "e-administration=dégradation/supression du service public".
    Moi je reste persuadé que décharger les agents des tâches purement administratives (replir les formulaires, classer, trier) est une bonne idée.
    Comme le disait Mme barrault avec l'exemple de la banque, pour toutes les tâches courantes (demande de formulaires, déclaration de revenu, consultation des remboursements sécu, paiement des impôts etc) on a pas besoin d'agents. On peut le faire via internet.

  • zblam
    zblam     

    donc on est d'accord. Le problème central c'est la redistribution.

    Si on écoute le Baron, il faut que les pauvres et les classes moyennes se serrent la ceinture, arrête de tomber malade et surtout qu'ils ne viennent pas à l'esprti de faire de l'art (ils pourraient de venir intermittents), travaillent plus pour bcp moins.

    Pendant ce temps là, les nouveaux messiers empochent d'énormissimes dividendes même quand ils font couler leur boîte.

    Tout est question de redistribution.

  • administrator
    administrator     

    c'est moi qui critique les centres d'appels cher Xavier.
    OK si tu préfères à tout prix avoir une réponse même complètement à côté de la plaque ( tu seras donc obligé de rappeler le standard de l'administration concernée donc tu doubleras tes frais de téléphone car allo service public c'est combien d'euros la minute déjà ? )donnée par une personne qui ne connait rien au sujet de ta question alors vas-y, appelle le 3639 mais viens pas te plaindre après si tu es obligé de passer par 3 ou 4 interlocuteurs pour obtenir satisfaction...
    plus de monde à l'écoute des usagers grâce à l'e-administration ??? fais gaffe, ton PC t'écoute...
    pour l'ouverture des guichets pendant la pause méridienne, c'est vrai que c'est limite mais la contrepartie c'est que c'est ouvert tous les jours non fériés c'est ce qu'on appelle la continuité du service public !
    et puis merde, si vous préférez dialoguer avec un Pc plutôt que de parler d'homme à homme avec un agent libre à vous mais gare, si y'a plus de service public, ce qui était délivré gratuitement risquera de vous coûter cher... faudra pas vous plaindre.

  • Xavier T
    Xavier T     

    Dans Service public, il y a service.
    Dans le cas d'un changement d'adresse, obtention d'une carte d'identitée, d'une carte grise...
    On peut se demander qui fourni le service...
    Est ce l'administration ou bien est-ce le citoyen qui donne de son temps (*) pour se mettre en rêgle (* qui a fait des heures de queue en préfecture sait de quoi je parle. En effet, il y a plutôt moin de fonctionnaire derrière les guichets lors de la période de pointe entre 12h & 14h alors que c'est la seul façons pour y acceder pour celui qui ne veut pas perdre un journée de congés !)

    Bref vive l'e-administration !.
    En échange de quoi, on peux immaginer plus de monde à l'écoute des usagers.

    sic : pour répondre à la personne qui critique les centres d'appel : je prefere un centre d'appel à quelqu'un qui ne répond pas.

  • La vérité est ailleurs
    La vérité est ailleurs     

    Et si on pensait deux secondes aux autres avantages que l'état peut tirer de l'administration électronique?
    En multipliant ce genre de services, que ce soit du côtés de l'administration ou du commerce, l'état et les dirigeants (ce qui regroupe les joyeux drilles du MEDF)ne vont ils pas réussir à nous cloisonner chez nous? Si l'ont rattache à cela les informations relatant des faits de violence et de délinquance à la télé, cela deviens clair, on veut nous forcer à rester chez nous.
    Mais que veullent ils faire dans nos rues et nos campagnes quand on aura le dos tourné??
    Alors ça j'en sais rien, sûrement des tags sur nos beaux murs.

    Juste pour dire que oui, c'est bien l'e-administration, pour les usagers et des gens qui vont dessus, et que non c'est pas bien pour tous ces agents dont on aura pas besoin, non c'est pas bien pour une minorité des usagers comme mamie, non ce n'est pas bien pour nos impôts(en même temps ça l'ai rarement).
    Chaque projet à ses pours et ses contres comme toujours...

    C'est pas pour cafter, mais ces féroces soldats ils font rien qu'à mugir dans nos campagnes.

  • administrator
    administrator     

    erreur Zblam... pas de licenciement mais la suppression de postes de fonctionnaires va grossir les statistiques de chômeurs : les postes disponibles aux concours de fonction publique sont de + en + rares donc les jeunes ne pourront bientôt plus intégrer le service public... nos chers décideurs attendent patiemment l'extinction de la race fonctionnaire avec les départs à la retraite non compensés : c'est l "évaporation naturelle" , chouette terme, non ? je ne pensais pas seulement aux difficultés grandissantes que nous connaissons dans les services mais aussi au futur de nos enfants quand ils seront en âge de se vendre sur le marché du travail... Quand j'écoute le baron S. ( mais si, celui qui dirige le gouvernement...) dire qu'après les 30 glorieuses , nous auront les 30 laborieuses et que les serfs devront travailler plus, plus longtemps pour gagner moins, je me dis que le chômage n'a pas fini d'augmenter...

  • administrator le retour
    administrator le retour     

    un exemple, Mme Barrault, dans mon administration, elles étaient 3 au guichet à accueillir le public, au fil des départs à la retraite non remplacés, il n'y a plus qu'une personne pour servir les usagers... la file et les délais d'attente s'allongent... c'est pire dans les bureaux, on est tous pendus au téléphone , les postes supprimés sont synonimes de téléphone qui sonnent occupés pour les usagers qui ont + de mal à joindre un agent... quelques démarchent simplifiées sur internet ne règlent pas tout, une rencontre entre agent et usager sera toujours nécessaire pour boucler certaines questions. et là, vous devrez faire le plein de la voiture et prendre votre temps pour rejoindre le seul service ouvert au public à 80 km de chez vous... pour là aussi faire la queue au guichet !
    je suis d'accord pour apporter tout mon conseil à l'usager mais quelle valeur ajoutée ???

  • Barrault Annie
    Barrault Annie     

    On peut rendre un service public de qualité de plusieurs manières, en particulier il est préférable d'utiliser les nouvelles technologies pour décharger les fonctionnaires des taches de routine peu intéressantes et qui pourraient être réalisées par les systèmes d'information.
    Préférez vous par exemple avoir l'information immédiate via Internet concernant les papiers à amener pour faire un Carte d'identité ou attendre au téléphone car le standard est occupé?

    Par ananlogie, je ne vais plus à ma banque pour faire des transactions, ca me fait gagner énormément de temps

    Je ne vois pas pourquoi l'Administration pourrait se passer de faire l'économie des moyens financiers, étant donné que c'est l'argent des contribuables comme vous et moi. Les entreprises le font Evidemment il faut etre vigilant de ne pas dégrader le service. C'est la même logique que pour une entreprise

    Les fonctionnaires dégagées de ces taches de routine pourraient apporter plus de valeur ajoutée et de conseil dont a besoin un citoyen.

Lire la suite des opinions (20)

Votre réponse
Postez un commentaire