En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L'accord avec la direction de Capgemini ne fait pas l'unanimité parmi les syndicats

459 employés de Capgemini étaient en grève jeudi 26 mai malgré la signature d'un protocole salarial entre la CFDT et la direction.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

17 opinions
  • ssii_aussi
    ssii_aussi     

    Bonjour à tous,
    Je viens de parcourir tous vos avis... Je travaille en SSII et les arguments ou idées que vous avancez sont à mon avis récurrents.
    Je suis d'accord quand on dit qu'une SSII permet d'apprendre le métier.
    Je ne pense pas qu'on puisse se passer des SSII : comment ferait une société pour mener un projet de grande envergure avec une équipe constituée pour permettre l'évolution courante du système ?!?
    Je pense que les SSII profitent allègrement de la conjoncture actuelle en terme de politique salariale et qu'une fois qu'on n'y trouve plus son compte, il faut avoir le courage de partir...
    Et en tout état de cause, on ne peut pas généraliser ! Même si toutes les SSII se retrouvent sur le fond, la forme (et donc le fonctionnement au jour le jour) est intimement lié aux personnes avec qui on est amené à travailler. Mon client est difficile et pourtant, l'ambiance de travail est loin d'être désagréable...

    Une petite remarque Ô combien inconstructive pour conclure, à l'attention de cap member... les fautes de Christophe C sont des fautes de grammaire, pas d'orthographe :p

  • zoubi
    zoubi     

    Que faire du personnel une fois le projet fini ?
    Ben la question ne se pose pas si on est visionaire, l'évolution c'est en continu, pas une fois tout les 10 ans pour suivre les autres...
    C'est à cause de celà que les majors n'ont pas su prendre le virage de la dématérialisation : ils ont appris à faire du numérique en galette et ils ont arrétés là en se disant qu'ils "achéteraient" la prochaine technologie aprés...
    Et finalament la technologie est arrivée avant eux...
    Qui est fautif ? le DG qui est incapable d'innover et qui préféres les mauvaises économies aux bons investissements ...

  • Jean-Luc_
    Jean-Luc_     

    En travaillant réguliérement avec des SSII, on peut remarquer 2 sortes de prestataires :
    - Les "exploités"
    - Les "spécialisés"
    Dans les "exploités" se retrouvent tout ceux qui savent travailler vite et bien sur un probléme trés commun : insttalation en masse de machine et de logiciel, maintenance de matériel, assistance de base sur logiciel. Ceux là ont la vie dure et sont loins d'etre payés à la hauteur de leur compétences, ils sont vraiemnt exploités sous le prétexte qu'ils sont "remplacable" par n'importe quel "newbie" fraichement sorti d'école.
    Les "spécialisés" sont, d'aprés les contrat des "pro" sur un type de logiciel ou de matériel, ils sont bien payés, coutent cher et ne font pas d'heure supplementaire "gratuite", comme il est imposé aus "exploités"...
    De plus leur compétence est souvent largement spoliée, ils connaissent le logiciel, mais de là à pouvoir se vanter d'etre spécialiste... ils seraient à classer dans les commerciaux techniques et non pas dans les spécialistes, car le plus gros de leur boulot est de convaincre qu'il faut qu'ils reviennent dans 6 mois pour vérifier que la config est toujours adaptée...
    Tu dois surment faire partie de ces "spécialistes" ceux qui passent leur journée au téléphone pour joindre un collégue parce que "bizarement, le service z32 qui se lance automatiquement chez tout les clients ne se lance pas ici" et que comme tout spécialiste qui se respecte, c'est le collégue qui est en hotline qui sait répondre...
    Moi aussi j'aimerait bien faire partie de ces pro du pot des SSII...

  • Lance Pierre
    Lance Pierre     

    Les "pions" sont périssables. C'est le cas aussi pour les pilotes de F1, mannequins etc ...

    La différence est que ces derniers ne sont pas payés au SMIC, et l'argent gagné en 10 ans permets de vivre jusqu'à la retraite ( demandez à Schumi, Estelle ... ).

    Bref, pour un Bac+5 périssable, c'est le patron de la SSII qui rafle tout le bénef alors que lui n'est pas périssable. J'en connais un vieux shnok qui n'a aucun diplome et qui a vendu sa SSII pour 250 milions d'euros. Excusez du peu !!
    C'est une injustice flagrante et insupportable.
    ... "Que ferais un client avec du personnel en trop une fois le projet mené à son terme (je ne parle pas de l'exploitation)"
    C'est son problème. On n'est pas kleenex qu'on jette en fin de projet. Il doit payer le prix pour les compétences qu'il a utilisées.
    C'est comme qq qui se débarrasse de sa femme quant elle vieillit !!!

  • laurent__
    laurent__     

    Bonjour,
    comme je l'ai dit plus haut, je travaille dans une SSII et je m'y sens bien. Je n'ai pas envie de changer et c'est peut-être difficile à comprendre.
    Il est vrai que ce genre de société a mauvaise réputation, mais il ne faut pas généraliser toutes n'appliquent pas la même politique; les discours "SSII esclavagiste", "marchand de viande", etc. me fatiguent.
    Bref, je m'arrête ici. Je me suis déjà fait insulter par un certain M. Lance Pierre qui apparemment ne connait pas le sujet.

  • réponse Jean-Francois Blanc
    réponse Jean-Francois Blanc     

    Il est écrit dans l'article à propos du mouvement de grève:
    "certains syndicats de la SSII (CFDT, CGT, CGT-FO et UNSA) appelaient, dans un grand élan unitaire, le personnel à protester"

    Il se trouve que la CFTC ne s'est pas associée au mouvement de grève pour des raisons qui lui appartiennent.

  • Mathieu_
    Mathieu_     

    Mais tu vis dans quel monde??
    SI les gens restent dans les SSII ce n'est pas parcque c'est formidable mais parce qu'ils nont pas trop le choix! Je sais pas si t'es au courant mais y'a un fort taux de chomage!Travailler ne doit pas être un privilège mais un droit!
    Si les jeunes sont si nombreux à bosser dans les SSI c'est UNIQUEMENT parcqu'il n'y a pas de travail ailleurs. Et au bout d'un certains temps ils s'en vont pour avoir un meilleur salaire et surtout pour être considéré !

    Mais t'as raison ça doit être un problème français, ne pas vouloir être pris pour un con...

  • SSSImember
    SSSImember     

    Ce qui me révolte dans le raisonnement "SSII esclavagiste" est qu'on applique un raisonement actuellement en vogue dans tout la société française :
    - si les gens se sentent exploités, ils n'ont qu'à aller travailler ailleurs !!! Travailler dans une entreprise n'est pas un service rendu, mais un moyen de gagner sa vie ...
    - si les jeunes diplomés sont si nombreux à aller travailler dans ce genre d'entreprise c'est par qu'ils sont bien conscient qu'ils y finissent leur formation. Après un certain temps, soit ils sont heureux de leurs conditions de travail et ils restent, soit ils vont voir ailleurs ... je ne vois pas le problème d'exploitation !! D'autant plus que les salaires dans ces sociétés sont loin d'être médiocres.

    Tous ces raisonnement sont liés à la déviation de l'espèce de contrat moral qu'essai de monter les syndicats entre les entreprises et la société. Et on a bien vu où cela mène .. on s'est mis à dos toute l'europe avec les idioties du genre "Il n'est pas marqué combien je vais gagner par mois pendant toute ma carrière dans la constitution alors je vote non ..."

  • Jean-François BLANC
    Jean-François BLANC     

    Pourquoi tous les noms des syndicats représentatifs de Cap Gemini ne figurent pas dans l'article ? Favoritisme ou censure ?
    Je pense notamment à la CFTC.

  • Mathieu_
    Mathieu_     

    Concernant les jeune diplomés bac+3 payés au smic dans les SSII, tu ne les a peut-être pas vu mais ils existent bien. Travaillant dans l'une d'entre elles, j'en cotoie un certain nombre.
    Les SSII ont très largement profité de la période durant laquelle il y avait très peu d'offre d'emploi pour les jeunes diplomés et ont donc pu les payer au rabais tout en les vendant très cher aux clients (=un max de bénéfices). Les jeunes diplomés eux n'avaient pas trop le choix, pour l'expérience mieux vaut travailler au smic dans une SSII que dans un supermarché!
    Pour ce qui est du "chantage" malheureusement la plupart du temps on n'a pas le choix c'est le seul moyen de pouvoir avoir une augmentation, sinon c'est souvent la même chose, on peut mettre quelqu'un de moins bien payé à notre place si on la ferme pas.
    Pour ce qui est des clients, tout dépend de leur taille, mais pour les gros c'est surtout un bon moyen de pouvoir se débarasser de plein de gens quand ils ont ont plus besoin à moindre frais. En effet un licenciement coute cher et en plus c'est mal vu...
    Enfin si l'esclavagisme n'existe pas dans les SSII, l'exploitation des jeunes diplomés elle existe bien

Lire la suite des opinions (17)

Votre réponse
Postez un commentaire