En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

' La Wii, la PS3 et la Xbox contiennent encore trop de matières toxiques '

' La Wii, la PS3 et la Xbox contiennent encore trop de matières toxiques '
 

Entretien avec Zeina al-Hajj, responsable de la campagne ' Déchets électroniques ' de Greenpeace International.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Pirouf
    Pirouf     

    Les substances chimiques dénoncées par Greenpeace ont été soupconnées à une époque d'être toxiques pour la santé humaine et/ou l'environnement, mais elles ont depuis été étudiées en profondeur et lavées de tout soupçons. Les substances dangereuses sont retirées du marché, en particulier du marché européen, sans doute le plus protégé du monde.

    Si celles-ci sont restées sur le marché après évaluation, c'est qu'elles sont sûres tout au long de leur cycle de vie.

    Ce qui est irresponsable, c'est d'imposer aux fabricants d'utiliser à grande échelle des substances sur lesquelles on ne sait rien, en supposant qu'elles sont innofensives. Il y a fort a parier que les producteurs de ces substances auto-déclarées plus sûres que celles utilisées dans ces consoles, donnent de grosses sommes d'argent à ce repère d'activistes verts.

    Le vert de Greenpeace devient de plus en plus pâle au fur et à mesure que l'association se transforme en agence de publicité. Le problème est que ses recommendations pourraient avoir des impacts à long termes bien plus néfastes que ceux qu'ils prétendent identifier !

    Messieurs de Greenpeace, la toxicologie et l'écotoxicologie ne sont pas des disciplines simples et accessibles aux gens de communication. Donnez un peu de crédit à l'expertise, et vous verrez qu'il y a des sujets beaucoup plus urgents et moins bien encadrés que les produits chimiques...

  • dartwork
    dartwork     

    quid des materiaux remplaçant et de leur degré de toxicité?

  • golgoth666
    golgoth666     

    Cette quantité de crépi qu'elle a sur la facade...
    Sérieux , on s'en tape , l'essentiel est de profiter du playsir procuré par nos consoles!!
    Qu'on nous laisse jouer en paix!

  • neirda_kun
    neirda_kun     

    la responsabilisation pour la protection de la planete est en soi une bonne chose mais ce qui me dérange c'est que cette démarche soit récupérée a des fins commerciale , tout les produits sont maintenant " bon pour la planete" ou on essaye de nous les vendre comme tel , je n'ai aucune confiance dans les grandes firmes qui se proclame " verte" : leur principal but reste le profit et peut importe si il faut flinguer la planete du moment qu'on a les poches pleines...

  • neohel
    neohel     

    Il faudrait déjà écouter les Yann Arthus Bertrand car il compense le dégagement de CO2 du au déplacements de ces tournages. J'aimerais savoir si vous en faites autant quand vous utilisez votre voiture...

  • philzejozjeizo
    philzejozjeizo     

    ON N'EN A MARRE d'être bassinés à longueur de journée par ces questions "d'environnement", grosse affaire commerciale juteuse. La moindre pub (même pour le recyclage nucléaire) nous vante des produits soi-disant "bon pour la planète". On nous lave le cerveau à chaque minute sur le sujet, du journal à la météo, à tel point que, personnellement, je n'ai plus envie de faire aucun effort et si je n'étais pas réellement pro-nature, je crois que je balancerai une batterie en pleine forêt. Le pire étant, bien entendu, que ces exhortations proviennent de personnes qui ne sont pas recommandables, Yann Arthus Bertrand, qui sillonne la planète en avion (sans doute à eau) et qui ose dire "quand on aura plus de pétrole pour faire voler les avions, on ne pourra plus partir en week-end à Punta Cana". Assez de ces bobos qui continuent de nous asséner tout cela "faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais".
    Et si on parlait du maquillage ? Les particules qu'ils contiennent sont un holocauste naturel : elles ne se dégradent pas, sont ingérées par des bactéries, provoquent des dégâts considérables sur l'environnement. Cette personne dont-il est sujet a-t-elle renoncé au maquillage ?
    Et puis la technologie, c'est ce qui va nous sauver et pas nous condamner. Si chacun utilisait les ordinateurs à plein potentiel, on serait plus efficace, on travaillerait chacun chez soi, la visioconférence serait utilisée intelligemment.
    J'arrête, tout cela m'énerve.

Votre réponse
Postez un commentaire