En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La vraie force du peer-to-peer

La vraie force du peer-to-peer
 

Oubliez les solutions antispam qui ne fonctionnent jamais. CloudMark a développé la solution ultime, en utilisant les mêmes principes de fonctionnement que KaZaA.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

17 opinions
  • chBok
    chBok     

    Je confirme que Mozilla ou le client léger Thunderbird intègre un gestionnaire de spams très performant. Il est facile de l'installer (sans "pourrir" le système) pour le tester http://frenchmozilla.sourceforge.net/thunderbird/

  • On va me reconnaitre :oP
    On va me reconnaitre :oP     

    Pour contrer le spam, il faut pouvoir l'identifier
    Le seul critère commun à tous les spams étant leur diffusion massive, c'est là qu'il faut travailler, ok

    En revanche, ya problème concernant les erreurs de manip ou les actes de malveillance, par exemple pour bannir une newsletter, ou tout autre mail périodique (banque, commerce...) consenti par l'internaute.

    Donc il faudrait "modérer" les déclarations de spam, avec tout ce que ça implique.
    Ou j'imagine qu'il faudrait créer une "instance de l'email" où les sociétés déclareraient leurs envois de mail, afin de bloquer les autres.

    Hélas les 2 solutions précédentes ramènent à un organisme centralisé, d'où 2 craintes :
    1/ quid de leur indépendance/impartialité
    2/ une nouvelle cible pour les hackers

    Bref l'idée est plus que séduisante
    Mais comme l'informatique, quand elle amène 50% de progrès... elle charrie aussi 50% de problèmes ;o)

  • ECJS_
    ECJS_     

    100% des spams détectés et 0 faux positifs après moins d'un mois de configuration du système.

    Je l'utilise depuis maintenant trois mois.

  • Gritche_
    Gritche_     

    Le client-serveur peut être considérer comme du peer-to-peer si l'on regarde qu'un échange. L'architechture peer-to-peer elle est bien différente puisque chaque poste est client et serveur.

    CloudMark est du vrai client-serveur, ou tous les clients peuvent accéder aux données du serveur. (toutes les données sont sur le serveur et les échanges ne se font que de ou vers le serveur).
    Napster est un mix des 2 modes, le serveur contient la liste des fichiers disponnibles et des IPs ou les trouver. Mais l'échange des fichiers ne passe pas par le serveur Napster et les fichiers ne sont pas stockés sur le serveur. (Napster ne stocke pas de fichiers illégaux...)
    Emule (que je connais mieux que Kazaa) est du peer-to-peer car il n'y a pas de serveur centralisant des données ou des transmissions. Chaque poste est un client et un serveur pour d'autres.

    Un "Reseau collaboratif en ligne", pourquoi pas, c'est pompeux, mais au moins ce n'est pas galvaudé.

  • Alain Steinmann
    Alain Steinmann     

    Le soft existait en version beta. La version complète (donc payante car tout à un prix dans la vie) n'est sortie qu'il y a deux mois. Et la levée de fonds de la société a eu lieu en juillet (pendant que votre serviteur vous racontait ses aventures sur les marchés mexicains)... donc la récence, même si elle n'est pas garantie contractuellement, est préservée.

  • Alain Steinmann
    Alain Steinmann     

    ... CloudMark fonctionne plus comme Napster que comme KazaA (avec un serveur central relayant les informations). Reste à déterminer qui de Napster ou de KazaA est du peer to peer. Certains diront "aucun" (puisque l'un comme l'autre reposent soit sur un serveur central soit sur des nodes), d'autres diront "KazaA seulement" (puisque KazaA n'a pas de serveur central) diront "Tous les deux" (puisque tous les deux permettent d'échanger des informations entre deux personnes).

    J'ai, pour ma part, pris la troisième acception. Comment qualifier un tel soft ? Réseau collaboratif en ligne ? Pourquoi pas ...

  • Jean Francois_
    Jean Francois_     

    bonjour,

    je ne vois pas trop ce que je vous ai fait pour vous permettre de me parler sur ce ton !!!

    je ne voit en pas en quoi je fais mon malin, ce logiciel existe depuis un an et il est meme passé payant.

    vous aimeriez vous avoir des articles sur la nouvelle revolution de microsoft : windows 3.11 ou alors sur le nouveau processeur intel 80386 SX 25 ???

    Moi non,

    A bonne entendeur.

  • moulf
    moulf     

    Le prétexte actu est la levée de fond. Quand je te vois faire ton malin ("ba moi je suis pas journaliste et je l'utilise depuis un an, la la lère"), je me dis qu'il est bien dommage que ce logiciel ne soit pas destiné à éviter les contributions des gnous de ton genre dans les forums

  • Shub
    Shub     

    Je lis l'article comme toi mais je ne connais pas tout les softs anti spam du monde...
    Au début je croyais que c'était un service pour ne plus recevoir de spam mais ce n'est qu'un filtre qui existe dans quelques de logiciels de messageries dont Netscape entre autre. Donc rien de nouveau dans le procédé. Juste que c'est maintenant dispo pour outlook...
    Ton soft est plein de défaut : il est payant, il envoie les mails chez cloudmark qui fait une belle base de données sur toi et ne fera pas grand chose contre ces spammeurs pour toi tant qu'il n'y aura pas de lois pour cela mais c'est un autre débat.

    Essaye la version 7.1 de Netscape et regarde comment cela fonctionne et après on en rediscute.

    Je ne dis pas que le soft est inefficace je dis juste que cela existe gratuitement ailleur et certainement plus discret que d'envoyer des mails dans un service dont on ne sait pas trop ce qu'ils vont en faire c'est tout ;)

  • Jean Francois_
    Jean Francois_     

    ca fait un an que j'utilise ce soft, bravo la recence des articles.

    en tout cas, ca marche super

Lire la suite des opinions (17)

Votre réponse
Postez un commentaire