En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La VOD dans des  bibliothèques de Touraine
 

Un réseau de onze bibliothèques d'Indre-et-Loire permet à ses inscrits de regarder des films en streaming par le biais du site Internet d'Arte.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • GUILBAUD
    GUILBAUD     

    Je suis le Directeur de la DLLP et Militant du Libre et Mac... Alors je souscris à vos propos. Arte VOD devrait évoluer dans les mois à venir vers mac et linux (à l'automne probablement). Le débat se situe surtout / aux DRM qui compliquent les exigences techniques. Mais j'ai adhéré au projet - pas tant pour windows - que parce qu'il faut à un certain moment se lancer et concrétiser une opération pour la valider. Cordialement, DG

  • flipp
    flipp     

    D'accord avec tout ce qui est dit ici sauf que la plateforme d'arte (comme bien d'autres) nous impose toujours le duo PC + Windows... très loin de la promotion du logiciel libre !
    L'accès à la culture pour tous en prend un coup.
    Ma copine est sur linux et moi j'ai un mac alors tant pis...

  • e_ther
    e_ther     

    Bonjour,

    Ce type de proposition tend à se généraliser.
    De plus en plus de médiathèques proposent des services VOD.
    Arte en général, parfois Tf1 vidéo dans le cadre de plateformes dédiées aux médiathèques (cf. Bibliomédia) dont l'offre numérique est plus large que la seule VOD, souvent les films documentaires de la BPI (Beaubourg)...

    On trouve également de plus en plus de bornes pour le téléchargement de musique ou l'écoute en streaming, notamment Automazic créée par Dogmazic spécialement pour les bibliothèques et lieux publics... Les bibliothécaires prennent à coeur la défense du libre.
    On assiste également à un mouvement vers la numérisation de certains fonds musicaux pour les proposer en écoute même quand les documents sont empruntés.

    Des bibliothèques comme Grenoble prêtent également des livres numériques en fichiers chronodégradables. D'autres expérimentent aussi le prêt de liseuses & de contenus (mais on sait la pauvreté de l'offre francophone pour l'instant).
    De plus en plus d'offre de bouquets numériques de périodiques, etc.

    Bref, les médiathèques bougent et refusent de se laisser couler dans le flux d'Internet.
    Il n'y a pas que les projets pharaoniques types BNF, Gallica, etc. il se passe beaucoup de choses au niveau local, dans des établissements de taille moyenne.
    Reste pour elles à trouver une place et un rôle qui ne les mettent pas en concurrence avec le Net (ce serait stupide et voué à l'échec), ce qui replace au coeur du métier de bibliothécaire toute la problématique de la médiation culturelle...

    A suivre donc...

Votre réponse
Postez un commentaire