En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La vitesse, c'est pas du passé !

La vitesse, c'est pas du passé !
 

La loi de Moore semble dépassée, tout comme la vitesse, mais ne devons-nous pas nous méfier des puces, au comportement parfois surprenant ?

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Jean-Roch
    Jean-Roch     

    Je pense sincèrement qu'il était évident depuis longtemps que la course à la vitesse était distincte d'une course à la fréquence des procs ... et que les coûts de machines "extrêmes" n'est pas très compatible avec les besoins actuels...

    Même en milieu professionnel, à condition qu'on ait un OS qui sache bien le gérer (pas Windows donc) il serait bien plus judicieux d'avoir des matrices de 4x4 ou 8x8 processeurs de type pIII - 700MHz qui ne consomment pas grand chose qu'un processeur qui va 'trop' vite.

    Le seul pas 'intelligent' de ces deux dernières années est la techno Centrino, et c'est dans ce sens qu'il faut aller plus loin.

    Laissons un élitisme de fréquences aux mains de ceux qui ont besoins de "supercalculateurs" sur leur bureau, pour préférer des architectures 128 bits par exemple ou largement multi-processeur 64bits ...

    Que les neurones des fondeurs chauffent un peu plus pour que leurs produits eux, chauffent moins, qu'on se débarrasse de TOUS les ventilos, et qu'on puisse utiliser un portable pendant 48H sans avoir à le recharger !

    C'est possible !! Mais pas tant que les gens trouvent génial de payer des machines qui tiennent du sèche cheveux en bruit et qui vous chauffent les genoux pendant 4 heures et puis qui s'arrêtent en criant famine ...

Votre réponse
Postez un commentaire