En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La une de Mediapart victime de l’affaire Bettencourt

La une de Mediapart victime de l’affaire Bettencourt
 

Les révélations de l'ex-comptable de la première contribuable de France ont obligé le site Internet à supprimer sa page d'accueil habituelle.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

22 opinions
  • Jodelne
    Jodelne     

    Et voilà qu'aujourd'hui l'info se dégonfle !
    Quand on fait une info nationale avec les propos d'une employée licenciée (et qui a vraisemblablement été payée -on parie ?), on fait pas du journalisme on fait du du commerce politique et de l'info spectacle !
    Tous ces chevaliers blancs de la vérité et de la justice devrait se souvenir de l'affaire Baudis dans laquelle ils ont perdu leur honneur.
    Mais n'ayons crainte, ils ne sentiront pas coupables, pour cela il faudrait avoir une morale.

  • cochise_fr
    cochise_fr     

    Bonjour,
    On peut tourner ce genre d'histoire dans tous les sens possibles, il n'en ressort qu'une seule conclusion:

    Tant que les transactions financières (celles là et toutes les autres) se feront dans l'opacité du secret à la manière des meilleures mafias, assorti de l'omerta sous réserve de représailles, il y aura toujours raison à soupçonner n'importe qui de faire n'importe quoi suivant le bon principe "l'argent n'a pas d'odeur".... ou encore "pas vu, pas pris".

    Il n'empêche que toutes les fortunes de France se font sur le dos des français de base, que ce soit par des procédés légaux comme le bouclier fiscal, des salaires de base de misère, des retraites minables, ou que ce soit par des procédés opaques de trafics plus ou moins complexes de patrimoines divers dont financiers, de trafics d'influences ou de détournements eux aussi plus ou moins complexes d'argent publique, quand ce ne sont pas des évasions fiscales.

    Y remettre de l'ordre ne sera vraiment pas simple.

  • sdfbdfb
    sdfbdfb     

    "Ce genre de « média » vit par des abonnements d'internautes, rien que ça devrait mettre la puce à l'oreille de ceux-ci."

    Les Politiques existent grâce aux voix des électeurs... Les campagnes électorales coutent chères, il faut donc se faire financer d'une façon ou d'une autre...rien que cela devrait nous mettre la puce à l'oreille, sur leur promesses, ou leurs supposés dérives...


    "Médiapart cherche à avoir de l'audience pour vivre, rien d'autre ! Tout est bon pour se faire connaitre quitte par la suite à dire : je me suis trompé de bonnes fois (bien sûr)"

    S'applique que trop bien aux politiques, avoir de l'audience, se faire connaitre, quitte à dire, promettre, faire, n'importe quoi, les plus honnêtes diront qu'ils se sont trompés de bonne fois (évidemment), les autres n'admettrons même pas cela.


    "Il faudrait des sanctions très sévères pour que de telles allégations qui s'avèrent fausses par la suite soient sanctionnées très sévèrement"

    Des sanctions ? En même temps la sanction appliquée aux Politiques, c'est simplement de "démissionner" ?

    Pas de rembourser l'argent public indument utilisé, en cigares par exemple...

    Et puis en général en politique quand on se fait éjecter d'un siège, il y en a un autre quasiment aussi bien payé qui attend à un autre endroit...moins exposé, voir plus cool.

    Les politiques devraient être pénalement responsables de leur dépenses, actes, s'il s'avère qu'ils sont réellement coupables.

  • l_hooq
    l_hooq     

    La rumeur du net dont vous parlez ne vient pas d'un quelconque blog, mais d'un site de journalistes, ne pas confondre !!

  • l_hooq
    l_hooq     

    Edwy Plenel a toujours dérangé le pouvoir en place, Mitterrand l'avait mis sous écoute à son époque. Facile donc de taper sur le porteur de mauvaises nouvelles. Posez vous plutôt des questions sur l'intérêt qu'on certains à inviter des hommes politiques sur leur yacht, dans des restaurants, à leur donner des enveloppes...

  • erwan69
    erwan69     

    Si on devait avoir des doutes sur tout ceux qui sont rétribués pour le travail qu'ils accomplissent...
    Bref, Encore un commentaire inepte. Vous préférez sans doute les journaux payés par la pub?

  • Gekko
    Gekko     

    Par ce que le figaro est gratuit?
    Comme dit plus haut, Mediapart "lache" les infos aux comptes gouttes par ce que l'info arrive au compte goutte,.... si vous êtes capable de parler de choses qui ne sont pas encore arrivé tant mieux pour vous.
    Ensuite, les enregistrements ; le juge d'instruction ( espèce en voix de disparition) a demander que des experts valident leurs authenticités, donc Medipart reste prudent en ne le diffusant pas, et en parlant au conditionnel. Ce que les politiques oublient de faire quand il faut condamner les autres.

  • rblade
    rblade     

    Effectivement plus c'est gros, plus cela plait. Toujours cette absence de sens critique et cette volonté universelle de voir le monde en blanc et noir.
    Alors, il y aurait d'un côté un site blanc comme neige qui ferait des révélations sensationnelles distillées au fur et à mesure, chaque révélation étant plus grave que la précédente. Le résultat de cette opération pardon de ces révélations est forcément une déstabilisation des hommes politiques visés (de droite).
    Surtout la dernière révélation, venant de l'ex comptable qui curieusement est marié à l'informaticien qui a copié les enregistrements. Serait elle aussi la belle-soeur d'un journaliste de media part ?
    De l'autre des politiques qui ne peuvent se défendre contre les rumeurs du net (admettons toutefois qu'un woerth aurait du demissionner des la 1ere revelation).
    A part le lien gênant de l'épouse de woerth avec la 1ere fortune de france, tout le reste n'est que rumeur et dénonciation sans preuve.
    moi cela me gêne beaucoup.

  • rblade
    rblade     

    Effectivement plus c'est gros, plus cela plait. Toujours cette absence de sens critique et cette volonté universelle de voir le monde en blanc et noir.
    Alors, il y aurait d'un côté un site blanc comme neige qui ferait des révélations sensationnelles distillées au fur et à mesure, chaque révélation étant plus grave que la précédente. Le résultat de cette opération pardon de ces révélations est forcément une déstabilisation des hommes politiques visés (de droite).
    Surtout la dernière révélation, venant de l'ex comptable qui curieusement est marié à l'informaticien qui a copié les enregistrements. Serait elle aussi la belle-soeur d'un journaliste de media part ?
    De l'autre des politiques qui ne peuvent se défendre contre les rumeurs du net (admettons toutefois qu'un woerth aurait du demissionner des la 1ere revelation).
    A part le lien gênant de l'épouse de woerth avec la 1ere fortune de france, tout le reste n'est que rumeur et dénonciation sans preuve.
    moi cela me gêne beaucoup.

  • ex_altran
    ex_altran     

    je pense qu il n a echappe a personne que toute cette affaire n est pas sortie par des journaux papiers.
    Et que ceux ci, a part le canard enchaine, sont rarement a l origine de revelation sur notre classe politique (l exemple de Mazarine ou tout le monde savait mais personne ne disait rien en est la parfaite illustration)

    Internet est en train de faire muter notre societe et le petit monde journalistico-politique. Ce qui est une bonne chose pour les citoyens et une catastrophe pour notre classe politique qui ne pourra plus etouffer les affaires aussi facilement (un echange Guereni (PS/Marseille)-Woert (UMP/Paris) est maintenant impensable vu la publicite de l affaire)

    Pour info, l affaire commence a interesser les medias etranger. Depuis hier, Sarkozy et Bettancourt ont les honneurs de la radio allemande

Lire la suite des opinions (22)

Votre réponse
Postez un commentaire