En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La taxe Google entre au centre du débat politique

Mis à jour le
La taxe Google entre au centre du débat politique
 

Le gouvernement défend mordicus l'application d'une taxe pour les géants du Web. Valérie Pécresse (UMP) met en garde contre une décision franco-française et réclame une harmonisation européenne.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • eosmag
    eosmag     

    Incroyable qu'Hollande tombe dans le panneau, sans parler de Filippetti. Très très décevant. On a l'impression de retomber sous

    Sarkozy. Comment un secteur ( La Presse ) peut-il envisager son avenir sur la création d'une taxe ( d'une rente ) ? C'est ça

    l'entrepreneuriat français ? A quel moment ils décident de produire, avant de recevoir des recettes... Louis XIV, le clergé, une

    petite rente, tranquille... Un droit d'auteur sur les news ? mais vous la payez vous l'information quand vous la prenez dans la

    vie auprès des gens, et le plus souvent quand ils ont un problème, puisque sinon vous n'en parleriez pas, n'est-ce pas ? Vous la

    payez, vous, cette information à ces gens ? Ce sont eux pourtant les vrais AUTEURS de ces news. On croit rêver. Et leur chiffre

    d'affaire, vous l'avez vu ? Juste deux : PRISMA MEDIA ( Géo, Ca m'interresse, Femme actuelle, télé loisir...) 465.845.300 Euros

    en 2010 juste pour la partie française. SOCIETE DU FIGARO : 342.823.800 Euros en 2010.

  • MOROS
    MOROS     

    ce que souhaite la presse est en realité de faire payer à TOUS les internautes l'acces à l'information ,apres la taxe sur la copie privée ,sur tous les supports ,on pourrait enfin avoir de bons clients payants. J'ai plutot l'impression qu'on va vers une nouvelle catastrophe à la française ,mais peut etre sera ce l'occasion de voir emerger de nouveaux médias sans connivence avec le milieu politique . On va vers une Beresina annoncée.

Votre réponse
Postez un commentaire