En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La Surface 32 Go de Microsoft n’offre en fait que 16 Go de stockage libre

Mis à jour le
La Surface 32 Go de Microsoft n’offre en fait que 16 Go de stockage libre
 

Un document du support technique de Microsoft indique que l’espace disque libre réel sur les tablettes Surface est bien moindre que ne pourrait le laisser supposer l’espace de stockage total annoncé.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Chacetatum
    Chacetatum     

    Quand on achète un disque dur ou un SDD, on le fait en sachant qu'il est vide. Si on veut qu'il loge notre OS, il aura encore moins de place dessus quand l'OS aura été installé. C'est pour ca que je ne pleurs pas quand j'achète un Mac ou un pc ou s'est indiqué 500gb alors que au final l'os bouffe une partie de cette place.

    Ca a toujours existé et pour moi c'est normal. Je ne vois pas le problème!

    Après oui Windows RT et autres installés sur la Surface prennent beaucoup de place sur le disque mais ca c'est un autre problème. Au moins des ports permets de résoudre le problème !

  • julienmartin
    julienmartin     

    Le système international (http://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_international_d%27unit%C3%A9s) est un système décimal contrairement au stockage des données qui se mesure en base 2 (binaire).

    Un kilogramme vaut 1000 grammes, un kilomètre vaut 1000 mètres donc un kilooctet vaut 1000 octets.

    Quand ils vous vendent un disque dur de 500Go les constructeurs raisonnent selon la logique du SI donc 500Go = 500 000Mo = 500 000 000 Ko = 500 000 000 000 octets

    Ce n'est pas une faute, au contraire même. L'erreur a été il y a plusieurs décennies d'utiliser le SI pour nommer l'espace de stockage. Au début cela ne changeait pas grand chose, qu'on considère 1ko = 1024 ou 1ko = 1000 octets, la différence en % était minime, mais avec l'accroissement de la taille des supports l'écart s'est accru et a fini par poser problème (ou au moins a mis le problème en avant)

    Depuis l'erreur a été corrigée et de nouveaux préfixes ont été créés ; http://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9fixe_binaire

    Ces nouveaux préfixes, adaptés à un système en base 2, sont : kibi, mébi, gibi, tébi, pébi, exbi, zébi et yobi

    Donc sachez que si vous dites "mon fichier fait 2 Megaoctets" si on vous prend au pied de la lettre alors on pensera que votre fichier fait 2 000 000 d'octets. Vous devriez dire "Mon fichier fait 2 Mébioctets".

    Pour le reste de l'espace perdu il faut comprendre qu'un disque dur est vendu non formaté, comme un livre vierge, mais si vous voulez utiliser ce livre pour rédiger votre biographie il faudra y ajouter un sommaire afin qu'on puisse retrouver l'information qu'on y cherche sans relire tout le livre à chaque fois. Votre disque dur a aussi besoin d'un sommaire pour retrouver l'information même si vous ne le voyez pas.

  • JohnDonut
    JohnDonut     

    pratique très courante dans le domaine du stockage (disque durs) cette pratique a été étendue aux tablettes et smartphone qui se vantent d'avoir une belle capacité de stockage pour au final révéler qu'une partie de ce stockage est réservée au système d'exploitation, aux fichiers de paginations ou d'échange, du système.

    Dans tous les cas on vous vendra un disque dur a 500go il ne sera possible que d'en exploiter 475, idem pour tous les périphériques de stockage.

    Cela existe depuis les prémices de l'informatique et cela s'est transformé en stratégie marketing afin de vous vendre du 45go au prix du 64go.

    Tout une magouille qui est passée inaperçue jusqu'à aujourd?hui.

Votre réponse
Postez un commentaire