En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La société de l'information frappe à la porte des Nations Unies

La société de l'information frappe à la porte des Nations Unies
 

Le second volet du SMSI (Sommet mondial sur la société de l'information) se tiendra du 16 au 18 novembre 2005, à Tunis, autour de deux objectifs centraux : la réduction de l'écart technologique entre les pays développés et les pays émergents, et la gouvernance de l'Internet. Cependant, après plusieurs années de prénégociations, des divergences profondes persistent entre les pays participants. Et le SMSI pourrait bien se transformer en un retentissant fiasco diplomatique.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Ronfladonf
    Ronfladonf     

    [quote]L'aspect technique d'internet n'a pas a etre dirigé exclusivement par les americain alors qu'on participe dans tout les pays a son succés. [/quote]

    Voilà le seul point sur lequel je suis d'accord! Mais au pied de la lettre. Le contrôle technique ne doit pas être non plus laissé à un autre pays, ni même à tous réunis... (je développerai ce point plus tard)

    [quote] Et les arguments de la protection de l'enfance et des cybercrime sont justifiés, on ne donne pas un pouvoir à des irresponsables qui se fichent des conséquences ![/quote]

    Oui, certainement, ces points de la gouvernance de l'internet sont certainement justifiés dans ta vision du monde. Un Chinois ou un Russe ne verrait certainement pas la cyber-criminalité ou la protection e l'enfance comme nous les Européens!
    Quand tu dis "on ne donne pas un pouvoir à des irresponsables qui se fichent des conséquences ! "
    Premierement qu'est ce qu'on fait quand on va voter à ton avis? Tu crois que ceux à qui les francais ont donné le pouvoir sont responsables? Qu'ils tiennent compte des conséquences?
    On va donner ce pouvoir à l'ONU! En voila des beaux irresponsables qui se fichent des conséquences (Pétrole vs Nourriture pour ne citer qu'un exemple) On va donner ce pouvoir aux dirigeants de ce monde! (dans le genre responsable, on fait mieux...)

    [quote]Un controle international est pour moi plus que souhaitable. [/quote]

    Dans un monde idéal certainement! Mais dans ce monde-ci, avec toutes les guerres, les conflits d'intérets, les divergences sur l'éthique (l'éthique japonnaise n'est pas la même que celle des Européens, et l'éthique Francaise est loin d'être la même que celle de américains!) Le monde n'est pas prêt et je n'ai pas envie de laisser un outil formidable comme internet être pillé par un conflit d'intéret ou une guéguerre de pouvoirs entre 4 personnes! Le jour ou on aborde la cybercriminalité, les chinois entendront "démocratie" alors que les occidentaux entendront "Mafia","Virus","Espionnage". Et BOUM un dispositif calé avant même d'être démarré!

    La meilleure solution serait selon moi que l'ICANN perde "sa nationalité" et qu'elle devienne indépendante des états-unis. Cet organisme n'aurait qu'à gérer l'aspect technique! On est surs qu'Internet ca marche et l'ICANN a l'expérience pour assurer cette fonction. ET le forum ne s'occuperait QUE des question d'éthique (pédophilie, virus, spam, ...) et entre les deux il y aurait un groupe de travail commun...

    En fait l'Idéal serait même de créer une "Nation de l'Internet" sans armée. Un vrai pays avec une bourse, une police, des citoyens, une constitution, ... Ainsi on s'affranchirait des lobbies du pétrole, des Cd vierges, des télécoms, ... Il y aurait les fonctionnaires de l'Internet, etc... C'est beau de rêver non?

    En attendant, l'ICANN est la plus à même de gérer la technique et elle n'est pas exclusivement Américaine, même si elle est prise dans le jeu des contre-pouvoir américains. Je lui laisse donc volontiers la gérance de l'aspect technique si elle s'affranchit du droit de veto de Washington sur ses décisions (le seul pouvoir qu'à Bush sur elle, il ne peut pas l'obliger à faire quoi que ce soit...) Et au vu des résultats depuis sa création... (un seul incident qui a rendu inaccessible une extension -.ly- pendant une après-midi!)

    Il n'y a pas que des démons sanguinaires aux Etats Unis

  • alphaaaa
    alphaaaa     

    L'aspect technique d'internet n'a pas a etre dirigé exclusivement par les americain alors qu'on participe dans tout les pays a son succés.
    Et les arguments de la protection de l'enfance et des cybercrime sont justifiés, on ne donne pas un pouvoir à des irresponsables qui se fichent des conséquences !
    Un controle international est pour moi plus que souhaitable.

  • el_zozo
    el_zozo     

    Bon déjà le fait que cette conférence se déroule à Tunis est un non-sens phénomenale puisque la liberté d'expression et d'information n'est pas respectée par le pouvoir en place et que les connexiosn Internet y sont toutes contrôlées par la famille dirigeante.

    Ensuite, je trouves l'initiative du PC à 100 dollars vraiment interressante, surtout d'un point de vue professionnel, pour les pays moins développés.

    Et pour ce qui est de la gouvernance d'Internet, les USA ont beau brandir je ne sais quel risque, et le reste du monde a beau croire en une gestion commune, mais sachant qu'Internet a été inventé par les américains, je ne vois pas pourquoi ils accepteraient de lâcher une telle invention dans l'arène onusienne. Les français aurait certainement réagi pareil si le minitel avait connu la même ampleur mondiale.

  • Ronfladonf
    Ronfladonf     

    Je dois reconnaitre que je suis assez pour que l'ICANN garde le controle de l'Internet parce qu'elle ne fait que la gestion technique des 13 root servers et des noms de domaines.

    Elle a quand même un pouvoir suffisament grand pour ne pas trop subir la pression des gouvernements américains qui, il faut bien le reconnaitre, se sont tenus à carreaux sur ce point.

    Les américains n'y voient QUE la gestion technique de l'Internet car ils sont bien conscients qu'un Internet qui subit la pression des différents gouvernement et groupes d'interets n'est profitable à personne, même pas à eux!

    Les Européens sont à coté de la plaque en voulant y ajouter "la protection des mineurs","la cybercriminalité", ... Car si l'Internet appartient à tout le monde, ce n'est certainement pas pour imposer nos modes de vies directement inspirées de notre histoire très imprégnée par le christiannisme aux autres. De plus, si ce genre de notions entrent en jeu dans la gouvernance de l'Internet, cela créera des tensions entre les différents intérets (Chnois et Européens par exemple) et on aura en résulat un Internet de moins en moins stable à cause des "guéguerres de pouvoirs".

    Les japonnais ne voient certainnement pas la protection de l'enfance comme nous, européens, nous la voyons. Quant à la cybercriminalité, les chinois y voient le mot "démocratie" quand nous y voyons "atteinte aux libertés", ou "escroquerie", ou encore "corruption"

    L'ICANN a un très gros point positif: elle obsédée par le fait de ne pas outrepasser ses fonctions en répondant souvent "I Can't".

    Tant qu'une solution au moins équivalente à l'ICANN en terme d'efficacité et d'autonomie ne sera pas proposée, je soutiendrait à fond les ricains sur ce point (à un détail près: le droit de véto de Washington sur les décisions de l'ICANN, mais bon, ils ne l'ont jamais vraiment utilisé de manière inappropriée alors...)

    Pour qu'une solution aussi stable et efficace puisse être trouvée, il faut s'affranchir de toute notion "d'éthique" et de "lois" ainsi que des notions classique des gouvernement pour en créer un viable sur Internet, il faut se borner à ne gérer QUE l'aspect technique!

  • Ronfladonf
    Ronfladonf     

    Je suis tout à fait d'accord avec toi mais,
    Il y a trop de fric à se faire grâce à Internet...Et trop de pouvoir à prendre... Les politiques de tous les pays vont s'entretuer (politiquement) pour avoir la gouvernance de l'internet. Les ricains ont pour argument la sécurité nationale qui est un mauvais argument. Les autres ont pour argument que l'Internet appartient à tout le monde, donc aux gouvernements de tout le monde... mauvais argument aussi.

    Le choix de la Tunisie comme pays d'acceuil n'est peut-etre pas anodin. Ca veut peut-être dire "petit internaute, on sait que tu ne veut pas d'un gouvernement de l'Internet, mais c'est nous qu'on décide et toi, tu n'as pas ton mot à dire! na!"

    C'est triste mais c'est la nature humaine...

  • prometheus
    prometheus     

    Internet appartient à l'humanité.
    Ce sont les internautes qui doivent gérer l'internet et personnes d'autres.
    La solution ne saurait être politique ,elle doit être technique.
    Pour résoudre le problème définitivement ,il faudrait créer un dns décentralisé grâce a un logiciel p2p spécifique.

Votre réponse
Postez un commentaire