En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La sécurité quantique attaque les entreprises

Plus question de technologie futuriste. La cryptographie quantique fait aujourd'hui ses premiers pas en entreprise en Europe.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • jeannot le quantique
    jeannot le quantique     

    avant d'affirmer ce que tu dis, as tu une connaissance même infinitésimale de la physique quantique ? C'est le genre de domaine de connaissance ou le niveau en maths ne relève plus d'une simple équation niveau terminale S !

  • victor_
    victor_     

    Pour que cela fonctionne l'émetteur et le récepteur doivent s'authentifier mutuellement (comment?). Si vous remplacer, par exemple, le récepteur légitime par un clone, vous volez la clé à la réception.
    Ce que cela offre : l'écoute de la transmission est détectable (c'est d'ailleurs un moyen de faire un déni de service sur la transmission).
    Est-ce que cela vaut le prix qu'on va y mettre ? Sûrement pas dans l'état actuel des systèmes informatiques (postes non protégés).

  • ECJS_
    ECJS_     

    J'ai trouvé un bon site sur le Net, qui vous évitera de dire des bêtises :
    http://perso.wanadoo.fr/wakaziva/crypto/6.htm

  • yepyep
    yepyep     

    Et surtout ça fait avancer la recherche. Vu les principes qui
    soutendent cette crypto (dont l'usage reste très limité), toute
    violation du protocole devrait entrainer pas mal de changement dans
    notre vie de tous les jours, et pas seulement en informatique.

  • Dimitri de NANCY
    Dimitri de NANCY     

    A chaque fois qu'on dit quelque chose d'inviolable dans les mois ou années qui suivent quelqu'un le décrytpe.
    Enfin c'est bien çà en fait travailler quelques uns dans les laboratoires de recherches et çà occupe les pirates mdr.

  • Totor_
    Totor_     

    Alors tout d'abord, il s'agit d'effectuer un accord sur les clés de chiffrement. C'est tout. Hors si quelqun espionne cette transmission, chaque photon capturé modifiera la polarisation du photon et altérera l'échange aléatoire de photon de vant servir à générer la clé. c'est donc une inviolabilité de l'échange de clé. Si quelqu'un espionne, cela se saura.
    Ensuite, le but est de chiffer avec un XOR (faire une addition binaire) du message avec la clé. l'opération de déchiffrement est un XOR du cryptogramme avec la clé.
    La clé est inviolable et le texte chiffré également si et seulement si la clé est de même longueur que le message chiffré et que la clé n'est utilisé qu'une seule fois.
    Dans ce cas de figure, il n'y pas de moyen de casser ce système. Un pirate s'en prendra au point le plus faible (avant ou après le chiffrement).

    C'est la méthode ryptographique "inviolable" mais elle possède des contraintes de taille dans son utilisation !!!

  • Misterdim
    Misterdim     

    Heisenberg a dit un jour qu'on ne peut pas "lire" la polarisation du photon sans en altérer l'information...

    A l'époque, j'ai fait une 'chtite vulgarisation sans prétention de la crypto quantique pour que des gens comme mes parents qui ont du mal à mettre leur magnétoscope à l'heure comprennent un peu de quoi il en retourne...

    voir : http://www.misterdim.com/Crypto_for_dummies/photon.php (j'espère que le lien ne sera pas censuré :-) )

  • Solaris_
    Solaris_     

    attention, on parle d'autre chose.

    Le cryptage quantique ce n'est en rien une technique de plus pour faire passer des photons dans un tuyau. C'est une technique, qui en l'état de nos connaissances, est réellement inviolable.
    On utilise des méthodes basées sur les propriétés de la physique quantique. Pour espérer "casser" un tel procédé il ne suffira pas de bidouiller 3 lignes de code, mais carrément d'inventer une nouvelle physique. C'est pas pour demain.

    Voici des infos:

    http://www.zdnet.fr/techupdate/securite/0,39020976,39176090,00.htm

    Mais on en trouve pas mal sur internet

  • LOLO_
    LOLO_     

    La lumière a à la fois un caractère ondulatoire (onde électromagnétique) et un caractère corpsculaire (photon). En fonction des phénomènes que l'on veut expliquer, on utilise l'un ou l'autre de ces deux modèles.

  • Nicolas_
    Nicolas_     

    Un ou deux petits photons comme ci comme ca incognito ? Il parait ? Tu m'expliqueras comment... Et d'ou vient cette idée. Parce que moi on m'a toujours dit que la lumière est une onde électromagnétique polarisée, et qu'on peut pas "piquer" une ou deux déformations ponctuelles des champs électriques et magnétiques de l'espace...

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire