En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La Sacem dénonce un « transfert massif de valeurs » entre culture et high-tech

Mis à jour le
La Sacem dénonce un « transfert massif de valeurs » entre culture et high-tech
 

Selon Jean-Noël Tronc, directeur général de la Sacem, il est temps de mettre fin à « l'asymétrie injustifiée de régulation » entre ces deux marchés, pour soutenir la croissance et l'emploi en Europe.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Kitzbuehl
    Kitzbuehl     

    Lorsque Napster a fini de vivre pour non-respect des droits, les dirigeants de la culture à travers le monde aurait du prendre le phénomène en compte.
    15 ans après, rien.
    Si ce n'est iTunes d'apple. Modèle cher et en lequel les ayants-droits n'ont pas cru.
    Et le direct download florissant à dizaines de millions...

  • gmfee
    gmfee     

    Coté Musique, si on arrêtait de faire des CD avec un succès et 11 navets, peut être se vendraient mieux. En plus faut pas prendre les pigeons pour pour des idiots, un CD dans son boitier cristal, pochette et droits d'auteurs ça tourne dans les 1Euros a tout casser. Le reste est partagé par une série de parasites incapables de s'adapter à ce qu'ils ont crée eux mêmes, a savoir le support digital.

  • cwerle
    cwerle     

    Les fabricants de calèches dénoncent un transfert massif vers les fabricants d'automobiles.

  • Toffy1
    Toffy1     

    Il est donc payé par les cotisations des salariés des autres secteurs.

    Source: http://www.bfmtv.com/economie/verite-largent-public-cinema-francais-421272.html

    Par ailleurs, c'est un secteur subventionné (27% pour le cinéma, si on en croit le même article, il faudrait voir pour la musique).

    L'argument de la création d'emploi ne tient donc pas la route, en réalité ça plombe globalement l'économie.

    Et pourquoi pas d'ailleurs ? Ou est-il écrit que l'art doit est financièrement rentable ?

    Mais de grâce, arrêtons avec l'argument de la création d'emploi.

  • CharlesPetit
    CharlesPetit     

    "l?industrie culturelle", comme quoi on peut fabriquer la culture à la chaine, un peu comme l'on fabrique la high-tech dans des usines de l'industrie ? En fait il ne faut surtout plus parler de "culture" mais de produits, de marketing, d'argent... Parce que appeler cela "culture", qui serait supérieure au marché de la high-tech, c'est se foutre des gens,parce qu'on a tous suffisamment de culture pour comprendre que ce n'est qu'une histoire de gros sous et pas de culture.

Votre réponse
Postez un commentaire