En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La revente de l'abonnement téléphonique encore trop chère

La revente de l'abonnement téléphonique encore trop chère
 

France Télécom annonce la mise en concurrence de l'abonnement pour avril 2006. Il baissera ses tarifs de 13 % quand les opérateurs demandaient entre 21 % et 30 %.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • cok6nl
    cok6nl     

    De toute façon moi j'ai jamais vu en kangoo estampillé "Télé2", "Alice" ou "Free" garé dans la rue en train d'intervenir pour dépanner la ligne d'un client dégroupé, et vous l'avais vous déjà vu ! :whistle:

  • jmdmac
    jmdmac     

    Je travaille chez France Telecom, pour être parfaitement clair.
    Il est vrai que les lignes ont été payés par les clients (pas par l'impôt) via leur facture, mais vous oubliez que l'état a ensuite vendu la société à ses nouveaux actionnaires. Vous ne pouvez pas vouloir garder les lignes et prendre l'argent (ou alors la vente se fait pour bien moins cher).
    Pour ce qui est de la revente de l'abonnement, il n'y a aucune raison de proposer une ristourne importante à l'opérateur concurrent puisque dans ce cas il ne fournit aucune prestation et se contente de facturer les services toujours effectués par France Telecom. Dans ce cas également il faut choisir: soit l'opérateur dégroupe une ligne, fournit la prestation à son abonné et lui facture le montant qu'il souhaite, soit il se contente d'effectuer la revente d'un service rendu par FT et il n'y a pas de raison de lui laisser une marge importante.

  • Jorel
    Jorel     

    Eh oui l'auteur de l'article en parle déjà.

    Il est faux d'écrire que les lignes appartiennent à France Telecom alors que nous avons longtemps payé l'infrastructure par nos impôts et que nous continuons à les payer au titre du Service Universel.

    Cela étant si l'Etat laissait les coudées franches à FT l'ex opérateur national il aurait tôt fait de couler ses concurrents par des prix encore plus bas que ceux pratiqués aujourd'hui.

  • axav
    axav     

    à propos de la sncf.
    il faut savoir que la sncf à des parts de rff.
    rff ne fait qu'entretenir le résau mais que les systèmes de circulation comme les aiguillages sont gérés et exploités par la sncf un peu comme le téléphone.
    tout en rappelant que la sncf tout comme Rff appartient à l'état.

  • djepsilon
    djepsilon     

    Je ne crois pas qu'on puisse traiter les autres op de concurrents! A mon sens c'est juste des gens qui essaye de donner la possibilité à tout un chacun d'avoir une ligne de telephone fixe! J'en ai jamais pris a cause du prix et si un autre op me le propose pour moins de 10? par mois je suis prenneur donc...

    Le probleme est le suivant on avait a la base une société appartennant a l'etat qui a depenser un argent considerable pour developper le réseau téléphonique ainsi que la technologie (encore à ses debut a l'époque)! Une loi oblige FT à partager l'utilisation des lignes mais sans obliger un prix!

    A mon avis l'etat aurais du simplement louer les droits d'utilisation du réseau!

  • topper
    topper     

    Le meilleur moyen de faire des économies substantielles sur le prix de l'abonnement téléphonique est le dégroupage total.
    Même si la revente de l'abonnement FT devient possible l'année prochaine, ça restera toujours bien plus cher que le dégroupage total.

  • El zozo
    El zozo     

    En même temps on se demande bien pourquoi France Telecom voudrait tout faire pour favoriser ses conccurents. C'est un marché bien particulier que celui du téléphone. Les lignes appartiennent à un des groupes du secteur qui n'a aucun intéret à ouvrir ses lignes à la conccurence. La loi l'y oblige, et son seul moyen de pression est de louer ses lignes au prix fort. On peut pas leur en vouloir de souhaiter conserver des clients et des emplois... Le marché du chemin de fer est beaucoup plu simple (et pourtant moins soumis à la conccurence) puisque les lignes de chemin de fer sont gérées par une société indépendante de la compagnie nationale (sncf).

Votre réponse
Postez un commentaire