En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La presse doit trouver son avenir dans le numérique

La presse doit trouver son avenir dans le numérique
 

Un rapport remis au ministre de la Culture par l'ancien président de France Télévisions fait des propositions pour que la presse accompagne, s'adapte et profite de l'ère numérique.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Alain !
    Alain !     

    1) A propos des "droits d'auteur" : Google a été condamné à verser 3M ? à CopiePresse et l'AFP s'apprête à lui emboîter le pas. Il va de soi que Google ne peut pas verser des royalties à toutes les publications de la planète...la suite logique serait 1 appauvrissement considérable de l'info sur le web, 1 coup de frein à la liberté de publication et donc...les gens se désinteresseraient de + en + des contenus de l'info sur le Net. Logique !
    2) Faire payer 1 abonnement ou 1 taxe de 5,5% ( à l'internaute ?)...la presse se comporterait comme les Majors, le monde du Cinema...c'est regretable ! Un fond de développement ? ...mais pas financé par l'internaute, en tout cas.( on n'est beaucoup trop sollicité à propos de tout ).

    - Je suis persuadé que la presse s'en sortira malgré l'arrivée d'Internet. Les journaus gratuits et la télé n'ont jamais tué la presse. Il faut accopagner le progrès, il ne faut pas que tout ceci s'arrête.

  • informatiquepolitique
    informatiquepolitique     

    informaticiens et debat politique

    Il est plus qu'urgence de se mobiliser pendant cette campagne.

    Non, l'informatique ne détruit pas d'emploi : il les transforme en emploi à valeur ajouter. La chine, l'inde se battent pour faire parti des meilleurs informaticiens
    car elles ont compris l'enjeu de l'informatique.

    A chacun de se mobiliser et de sortir de cet obscurantisme .

Votre réponse
Postez un commentaire