En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La norme DVB-RCS crédibilise enfin l'accès Internet par satellite

La norme DVB-RCS crédibilise enfin l'accès Internet par satellite
 

Alors que les premières offres d'accès haut débit bidirectionnel arrivent sur le marché, les réseaux commerciaux en profitent pour s'organiser. Et pendant que les nouveaux entrants courtisent les TPE, les opérateurs s'attaquent, eux, aux grands comptes.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • David_
    David_     

    Ce n'est pas vrais les tarifs des operateurs sont tres bas et vont encore baisse. Par exemple, aux USA les offres qui reposent sur une technologie DVB/RCS Hughes ne depassent pas les $300. Il faut comprendre qu'un operateur investi dans un hub qui coute a lui seul entre $500,000 et $1,000,000. Vosu avez donc interest a creer des marche de masse. Planetsky qui actuellement repose sur technologie DVB/SCPC garantie a ces clients un debit garantie et non mutualise. Le gros problem aujourd'hui pour commercialiser une offre DVB/RCS est la mutualisation de la bande passante et bien que les fournisseurs disent haut et fort qu'ils peuvent garantire la bande passante, cela n'est pas vrais et encore moin possible techniquement. Le Vsat classique et le la solution DVB/SCPC a encore de beaux jours devant elle avec de nouveaux produits qui arrivent comme la "One Box" qui vous permet d'avoir une voie descendante de 124Kbps a 4Mbps et une voie retour de 124Kbps a 8Mbps garantie avec des tarifs equipements entre $4,000 et $6,000 tous compris. L'ineteret du DVB/RCS pour un operateur et quand son reseau arrive ou depasse les 500 clients et il doit economiser sur la bande passante satellite.

  • hellmer
    hellmer     

    Effectivement il existe i-sat, je ne comprends pas pourquoi on parle toujours d'Aramiska et jamais d'i-sat pourtant cette dernière solution presente d'énorme avantage technique (et économiques) par rapport a aramiska

  • B Laurent
    B Laurent     

    Merci d'avoir répondu aussi vite.
    Du coup j'enchaine. En effet quelques précisions me seraient très utiles dans la mesure où je commence tout juste à chercher plus d'infos.

    J'avais donc lu un article relatant d'un village dans lequel justement suite à la mise en place d'un tel réseau, l'initiateur s'était vu mettre en demeure de tomber son petit réseau WiFi dans les plus brefs délais, et celà par l'ART.
    En plus de cela, on rajoute une petite amende bien salée ;-(

    Ma soeur m'a récemment parlé d'un reportage sur LCI d'un petit groupe qui ont fait la même chose dans un immeuble, et que cela fonctionnait depuis quelques mois.

    En fait, je cherche une solution pour mes deux soeurs.
    A l'heure où ni FT, ni NC ne peuvent donner de calendrier sur l'évolution de leur zone de couverture (ca coûte cher de poser des répartiteurs mine de rien...), et parce-que cela m'intéresse, je creuse le sujet.
    Je sais vulgairement qu'il faut disposer d'une réception satellite, qui fait de son détenteur un néo-FAI. Puis, lui-même et les personnes auxquelles il compte diffuser cet accès HD s'équiperont de cartes et récepteurs WiFi.
    => Mes questions :
    - est-ce correct ?
    - les tarifs sont-ils abordables ? Matos, abonnement ?
    - quelles sont les limites en distance, faut-il installer des "répéteurs" ?
    - n'y a-t'il pas un risque de voir certaines personnes profiter de la fréquence à l'insu du groupe ?

    => Si oui, est-il possible et intéressant de partager un accès ADSL de base, via un WiFi étendu ?
    L'idée est peut-être stupide, mais je la pose quand même.

    Merci d'avance.

    Cordialement.

  • Ph Tintignac
    Ph Tintignac     

    Le wi-fi commence à voir ses premières autorisations fleurir. De ce fait, dans un village non ADSL-isable, vous pouvez envisager de mettre une liaison satellite comme point de connexion central et de distribuer en partage cet accès sur un réseau wi-fi entre les utilisateurs. C'est ce que nous avons réalisé sur l'Ile de Ré , récemment : <A HREF="http://www.radiophare.net/article.php3?id_article=285">www.radiophare.net/article.php3?id_article=285</a>

    A votre disposition pour toute précision.

  • B Laurent
    B Laurent     

    Si j'ai la chance d'être ADSLisé, j'apréhende bcp l'éventualité où je déménagerais dans une zone non couverte par l'ADSL. J'ai des amis dans ce cas, et le cable (NC, Wanadoo ou autre) ne passe pas. Quant à la BLR ou le WiFi ? J'ai lu quelques articles relatant des tests, notamment dans un village pour voir celà finalement interdit.
    Imaginez comme cela peut être difficile à accepter de ressortir un modem analogique pour de l'internegt RTC.
    Si quelqu'un a des infos, je suis preneur.

  • Ph Tintignac
    Ph Tintignac     

    il existe aussi l'offre de I-sat , société française, qui propose des solutions bi-directionnelles à la norme DVB/RCS dans toute l'Europe. Plus d'informations sur http://www.i-sat.fr

  • Paul_
    Paul_     

    Très bien que cette technologie se développe. J'espère que les prix baisseront et je m'adresse aux opérateurs n'oubliez pas les départements d'Outre-mer car en ce moment nous subissons l'abus monopolistique de France Telecom sur l'adsl(là où elle est déployée).

  • Christophe N.
    Christophe N.     

    La démonstration de l'interconnexion Wi-Fi - Laser - CPL - Satellite a été faite grâce au déploiement du réseau par l'association paris-sansfil (www.paris-sansfil.net) et le collectif d'indépendants "Les Autres" (www.autrans2003.org), raccordant ainsi les technos alors en démonstrations indépendantes par La Poste (Cyberkiosque DVB-RCS), EDF (CPL) et Actipole (Laser).
    Cette démonstration n'est pas neuve d'ailleurs. Et donne beaucoup d'idées à beaucoup de monde et en particulier aux collectivités rurales.
    A suivre !

Votre réponse
Postez un commentaire