En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La maison mère de PSINet et d'Amen proche de l'extrême-onction

Trois des entités françaises de ce groupe spécialisé dans les services Internet pour les entreprises pourraient être touchées.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • jose_
    jose_     

    http://www.fusina.net/phpBB2

  • strike_
    strike_     

    http://www.amenengreve.info/fr

  • Julie_
    Julie_     

    on a eu les memes pbs ... on a donc migrer chez servalliance.fr et nous sommes tres content :)

  • jose_
    jose_     

    Avec leur grève le personnel d'amen innove en coupant les serveurs de leurs clients.

  • Frédéric Mascaro
    Frédéric Mascaro     

    Notre serveur de mail, hébergé chez AMEN (serveur dédié) est en
    panne depuis la fin de l'après midi? Et l'administration des
    machines avec l'interface dédiée ne marche pas non plus. Pas de
    nouvelle, mauvaise nouvelle?

  • Philippe Raybaudi
    Philippe Raybaudi     

    Je ne sais pas si cela a un rapport mais tous mes sites Internet hébergés chez AMEN sont indisponibles depuis ce matin.
    C'est TRES ennuyeux pour leur référencement et pour les pertes de visiteurs.
    www.agence-raybaudi.com
    www.auris-en-oisans.fr
    www.hotel-la-farandole.com
    www.chaletannapurna.com
    www.lesbalconsdesarenne.com
    etc.
    Je vais changer d'hébergeur.

  • Loki_
    Loki_     

    Exact, Amen c'est cher et peu performant quand on peut trouver des hébergeurs d'Europe de l'Est avec support 7x24 et serveurs aux US. Anachronique !

  • Alphi
    Alphi     

    On ne peut pas dire que les prouesses techniques d'amen peuvent faire redresser la balance. Sans parler de sa communication. Un hébergeur qui n'arrive à faire fonctionner les ites de ses clients que 4 heures par jour n'a pas beaucoup de chance de survivre. Un repreneur risque d'y perdre sa chemise.

  • Jean-Claude_
    Jean-Claude_     

    Qui séme le vent recolte la tempête...

Votre réponse
Postez un commentaire