En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La lutte automatisée contre les pirates à nouveau d'actualité

La lutte automatisée contre les pirates à nouveau d'actualité
 

L'envoi automatique d'avertissements aux internautes qui téléchargent illégalement avait été rejeté par la Cnil. Le Conseil d'Etat vient d'annuler ce refus.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Castle
    Castle     

    De toute façon, quoi qu'il fasse il y aura toujours le téléchargement.
    Ils ne pourront rien y faire, il diminue juste très peu le nombre d'utilisateurs.

    Pour ma part j'ai appris que l'on pouvait téléchargé gratuitement des musiques et des films sur internet grâce à leur message anti-téléchargement.

    Et avec le temps tout le monde finira par téléchargé, ça deviendra banal et la société sera obligé de s'adapté. Il y a beaucoup plus de souris que de chats.

  • dudush31
    dudush31     

    Des sociétés européennes comme Copeeright Agency le font déjà, et le moyen est simple: la plupart du temps c'est au moyen du module de chat intégré à la plupart des clients de téléchargement. De plus ces modules de chat permettent de relever l'IP des personnes avec qui on dialogue. Alors ne croit pas que ça soit infaisable...
    http://www.co-peer-right-agency.com/

  • ashitaka7
    ashitaka7     

    sa me rappelle un bill qui sortait "on a 4 ans d'avance sur les pirates", na parce que c'est bien beau de dire "messages d'avertissement aux internautes repérés en flagrant délit de téléchargement illégal" mais conte les envoyer comment ? par IP ( :lol: ) , email, spaywer ou dans les MP3 de diams fait a partir de semple illégale ? :fume:

  • Alain!
    Alain!     

    - De vieux barbons gâteux viennent de prendre une décision rétrograde...Lorsque tout le monde parle des sites de téléchargement financés par la pub ' pour rémunérer les droits d'auteur ) ou reparle de "licence globale"...des juristes incompétents ( qui ont entendu parler du web...et qui n'y vont jamais parce qu'ils ne savent pas s'en servir probablement ) se mêlent de règlementer ce qu'ils ne connaissent pas du tout !! Pitié: qu'ils arrêtent de légiférer car leurs décisions dès leur application sont déjà dépassées par l'évolution des faits & de la technique !...comme la loi Dadvsi avec les DRM . Tout celà finira par être abrogé sous peu....les ventes de CD finiront par s'effondrer avec ou sans loi co- ersitive.
    - Moi aussi; j'ai toujours milité pour le court-circuitage de ces intermédiaires parasitaires et ônéreux que sont les Majors...et l'Etat qui utilise sans vergogne, cette manne d'argent collectée, comme une planche à billets facile pour éponger la Dette Publique !

  • ikariya
    ikariya     

    ils suffit de voir les déboires occasionnés par les actions de la RIAA pour s'apercevoir que c'est la porte ouverte a du grand n'importe quoi et à de l'extorsion de fond généralisée (CF le système d'amendes privées mises en place aux USA avec guichet internet automatisé)

    A une époque ou les Majors finissent par se résigner a faire des fichiers non protégés et ou les systèmes de distributions financés par la pub se mettent progressivement en place pour contenter tout le monde, c'est les indépendants (censés etre un peu plus ouverts d'esprit) qui menent ces luttes d'un autre age.

    Décidément, ils sont bien tous pareils, ...

    Vive le live, vive l'auto production, vive le réseau social et à mort les pompes a fric

  • bipdan
    bipdan     

    A l'heure ou l'on parle d'enlever les pancartes signalant les radars automatiques. On va nous installer des radars virtuels. Tout cela aura un coup, que nous sommes déja censé payé par la taxe sur les support vierges, etc ... et patati et patata.

    On commençait a voir poindre un début de bonne volonté avec l'abandon des DRM par certains éditeurs (que j'ai remercié à ma façon en arretant de les boycotté, si sis messieurs ca marche). Mais face à cette inondation de musique toute faite. Si je dois risquer 20?pour un album dont je ne suis pas sur qu'il se limite à 2 single + 13 daube, cela me fait de nouveau grincer des dents.

    Donc je prédit :
    -La multiplication des albums autoproduit. Je monte actuellement un studio associatif
    -La démocratisation des réseaux crypté anonyme. Tant mieux le contenu va s'enrichir
    -Et le dévelloppement des musiques sous licences libres. Déja assez fourni pour satisfaire beaucoup de gout

    Bravo messieurs, a vouloir tout le gateau, vous ne récupererez qu'un joli nappage tout vide à l'intérieur.

Votre réponse
Postez un commentaire