En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La loi Fontaine provoque une crise aiguë de lobbying

La loi sur la confiance dans l'économie numérique est examinée demain à l'Assemblée nationale. Certains sont montés au créneau aujourd'hui pour en défendre ou en contester certaines dispositions.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

45 opinions
  • pascal_
    pascal_     

    Eh oui, je suis toujours effaré de voir combien des individus prompt à douter de l'honneteté et de la compétence des journalistes professionnels admettent comme vérités révélées les rumeurs plus fantaisistes les unes que les autres qui fleurissent sur Internet.
    Depuis juillet 1881 en effet, les journalistes qui racontent des conneries en répondent devant les tribunaux correctionnels. Leur liberté n'en est pas amputée pour autant.
    Quand à la "liberté" du net, j'aime beaucoup voir comment, au prétexte de faire régner l'ordre et la politesse, des "modérateurs" cooptés (autoproclamés?) sont rapides à virer des forums ceux qui tiennent un langage un tant soit peu contraire à leurs (mesquines) opinions.
    Liberté sur le net? MDR comme ils disent

  • Col. Kurtz
    Col. Kurtz     

    un petit exemple pour illustrer :
    imaginer un graphique avec vers la droite l'echelle du temps et vers le bas à 0 : le chaos absolue aucune règle, loi du plus fort ( soit un peu avant cromagnon ) puis plus on monte on peut voir les stades règimes tribales, empire guerrier, monarchie, democratie et en haut, une société idyllique, où malgrès l'absence de loi aucun crime, tromperie, supercherie, incivilité n'est commise. Chacun participe à la vie communautaire dans le plus respect de chacun, l'argent a disparu chacun fait son métier et profite du travail autres librement sans jamais aucune jalousie ( eh oui dans 454 566 541 548 457 ans l'esprit humain est devenu un peu moins primaire et égoïste ).
    DOnc imaginer imaginer que la courbe déssiné dans ce repère ( on va faire le graphique quoi ) est en moyenne croissante ( notre société est quand même un poil plus évolué que celle des premiers mollusques), mais en y regardant de plus prêt cette courbe fait des oscillations ce qui explique que voila 2000 ans il y est eu les premiers essais de démocratie et république ou que apres la révolution française il y est eu un empereur. De plus cette courbe est très inégale dans le monde, certain sont encore au stade de dictature, voir de chef tribale. mais on peut imaginer qu'un jour tout le monde sera au dessus du stade de la démocratie d'une façon stable. Tout ca pour dire que les loi sont une sorte de retour en arrière, et au vue de l'évolution actuelle des choses cela prendra encore quelques millénaires mais l'anarchie vaincra ( qui sera completement opposées au chaos, contrairement à une opinion fortement répandus ).

  • Col Kurtz.
    Col Kurtz.     

    tout dabord parceque quand je vais dvelopper mes photos je m'attend à une certaine confidentialité car si il dénonce un pédophile, pourquoi ne pas dénoncer qq1 qui fume un joint sur une photo, ou une photo ou l'on peut manifestement voir des cd gravés oui dénonçons tout le monde même notre grand mère qui vous a avoué que une fois elle avait roulé a 70km/h en ville et grillé un feu orange, bref tout ca pour dire que le role de l'etat ce n'est pas de laisser se developper la criminalité et de la ceuillir une fois à point pour la mettre à l'ombre en restraignant les libertés, mais bien d'empécher qu'elle apparaisse. Instaurer une loi est un signe d'échec.

  • Col. Kurtz
    Col. Kurtz     

    deja pour les emails, il suffit de les crypter ( et pas avec une vieille clé de 128 bits mais avec du 4096 bits )
    Et pareils pour tout comme on ne peut pas attaquer, on se défend alors on crypte tout et pour les sites perso, comme le tres haut débit se démocratise, on prend l'option ip fixe et on héberge son site sur son propre pc ( bon ok dans ces conditions pas question de faire 1000 visiteurs en meme temps mais bon bien souvent 5 visites simultanées et c champagne ) et on passe tous a waste de nullsoft ( un p2p crypté, vous pouvez même vous échangez les codes nucléaires, vous ne serez pas dérangez ).
    Voila le futur : dans les tranchées, protégés par de plein de clés que les tous les ordinateurs de l'armée américaine mettraient 5 ans à casser.

  • euro2k
    euro2k     

    Voici enfin des propos judicieux et perspicaces. Otto a parfaitement raison, une grande majorité des internautes français, mais aussi d'autres Etats européens, semblent effectuer un amalgame des faits et des rumeurs.
    Si la loi Len permet de lutter contre la criminalité sous toutes ses formes en apportant des balises bien définies, quel est le problème ? Interdiriez-vous à votre voisin de dénoncer un vol dans votre maison ? L'image est un peu forte, mais c'est un peu de ça qu'il s'agit... l'Etat français agirait simplement en se donnant les moyens de lutter contre la criminalité définie par d'autres lois.

  • peuimporte
    peuimporte     

    Tout est beau dans le meilleur des mondes.
    Les gens sont heureux, élisent des représentants honnêtes qui vieillent à leur plus grand bonheur.
    La police est partout, heureuse, à arrêter tous les petits délinquants pour préserver la vie paisible des honnêtes citoyens. Que ton monde est beau !

  • OTTO_
    OTTO_     

    Je viens préciser le propos de Eric. La responsabilité des afficheurs prévoit par exemple que celui qui affiche un message dont il n'est cependant pas l'auteur voit sa repsonsabilité civile et pénale engagée. Le droit de la presse par exemple entraîne obligatoirement la responsabilité de l'imprimeur au côté de l'éditeur: fourniture de moyens=responsabilité.
    Tous les journalistes et éditeurs de presse savent cela. Le régime est d'ailleurs très ancien puisqu'il remonte à la loi sur la presse de 1881. Or je ne sache pas que la France soit une dictature où la libre pensée et la liberté ne soit pas des valeurs protégées.
    Ce petit apparté mon cher Romaric montre à quel point tu prendds des libertés (mauvais sens du terme) avec les faits et avec le droit. Tu t'exprimes sans vérifier au préalable de quoi tu parles. Tu confonds tes opinions avec la réalité. Comme beaucoup d'internautes qui s'expriment néanmoins librement. C'est comme cela que les rumeurs se développent.
    Tu peux soigner tes inquiétudes en bossant un peu tes sujets. Procure toi le projet de loi sur la LEN, lis des manuels de droit, des traités de philosophie, des bouquins d'histoire. Tu verras, tu verras, le monde d'aujourd'hui n'est pas si moche et si débile...

  • romaric_
    romaric_     

    "un peu de modestie" dis tu otto, moi je trouve que c'est toi qui en manque singulierement quand tu ecris "ce n'est pas parceque tout le monde peut dire que son voisin est un imbecile", je cite de mémoire, comme si le discours des gens sur le web s'arretait à ça.
    d'autre part, evidement qu'il faut reguler ce qui se dit sur le web, le problème c'est qu'ici le controle se fait a priori et ça je trouve ça choquant. Il ne viendraity à l'esprit de personne de rendre les societes d'autoroute responsables pour les gens qui depassent la vitesse limite sur leur reseau. Je ne sais pas eric d'ou tu tiens que l'imprimeur est responsable des propos que peut tenir un journaliste dans ses écrits mais je trouve cela particulierement choquant ( si tu as des ref precise n'hesite pas, ça m'interesse) surtout si celui ci est tenu de ne pas imprimer ce qu'il peut penser être diffamatoire. Le droit evolue, certes. Mais on peut penser qu'il evolue dans une direction dangereuse et ne pas se contenter d'accepter tout ça sans reagir. Mais sans doute as tu raison quand tu dis donnez lui une chance, le droit est sujet à interpretation et on verra bien celle qui sera choisie.
    Pour ma part je suis inquiet...

  • eric mermod
    eric mermod     

    Mais de nombreux autres délits d'expression peuvent être commis par le biais du web. Vous acceptez d'ailleurs sans sourciller que l'éditeur de ce forum se réserve le droit de supprimer les propos à caractère raciste, diffamatoire, insultant, obscène... Une forme de censure est déjà acceptée par tout un chacun dans les communications publiques. Il est toujours possible de tenir sans restriction aucune des propos attentatoires dans un cadre privé, ce que ne constitue manifestement pas la toile. Celui qui édite un journal destiné au public et contenant des propos racistes peut depuis longtemps être condamné et si son identité ne peut être découverte, l'imprimeur assume déjà sa responsabilité pénale en lieu et place de l'auteur. Ainsi, l'imprimeur a tout intérêt à s'intéresser au contenu des ouvrages qu'il presse afin de mesurer les conséquences de ses actes. Je ne vois rien de choquant à ce qu'un FAI ou un hébergeur assume une telle responsabilité. Penser le contraire reviendrait à accepter que le FAI ou un hébergeur tienne une arme à feu entre les mains et accepte qu'une tierce personne appuye sur la gachette; vouloir le décharger de la responsabilité de son acte ne me paraît pas approprié.

    Le droit est en perpétuelle évolution et s'adapte au comportement de la société. Donnez lui une chance de faire ses preuves et accordez lui le droit de se perfectionner au vu des cas concrets qui se poseront.

  • eric mermod
    eric mermod     

    Si dans mon premier courriel, j'ai pris en exemple la pédophilie et son expression sur le réseau, c'est parce qu'il s'agit d'une illustration frappante. Il faut savoir qu'il ne s'agit pas seulement de photographies qui circulent sur le web, mais également des comportements d'internautes qui entrant en contact avec des enfants tentent d'obtenir de leur part des faveurs bien réelles ou d'assouvir quelques plaisirs exhibitionnistes. Soit dit en passant, dans le monde matériel, le labo photo qui aurait développé des séries de photographies à caractère pédophile, s'il ne dénonce pas celui qui a sollicité le développement de telles photographies, pourrai voir sa responsabilité engagée au titre de complice. Ce qui ne devrait déranger personne, je l'espère.

Lire la suite des opinions (45)

Votre réponse
Postez un commentaire