En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La Gironde relève les premières empreintes de la carte d'identité biométrique

Plusieurs municipalités de l'Aquitaine testent, dans la plus grande discrétion, un prototype de carte d'identité biométrique. Les conclusions de cette expérimentation sont attendues pour la mi-octobre.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

13 opinions
  • rotella
    rotella     

    La démocratie ne met pas sous haute surveillance le peuple.
    Oui il doit y avoir un moyen de contrôle pour gérer la population. Il ne doit pas être différent des autres formes de gestions. Sinon c'est le principe de la liberté surveillée qui n'a rien à envier aux dictatures . On immatricule les choses mais l'homme doit être respecter en tant que personne humaine. Certes pour bénéficier des avantages sociaux il est normal d'être répertorié dans chaque service, pour éviter les abus! Mais une société qui participe à une coupe réglée est une société qui régresse. Regardez sur votre carte d'identité, votre numéro ce n'est pas le prix que nos aînés ont payé pour vivre dans une société libre. "Le monde est dur pour chacun, or tous chacun d'entre nous néanmoins y participe."
    " Un être libre doit pouvoir choisir les moyens et l'appétit de cette liberté."
    La fin de la souffrance sur Terre c'est le paradis, la prison quand on est innocent, ou autres situations injustes c'est l'enfer . car mourir de froid ou de chaleur au 21 ieme siecle est inadmissible et plus urgent que d'encarter le monde. Qui trop surveille mal vit. La vie est toujours une histoire de choix chacun le vit selon lui en prenant toutes ses responsabilités et assume ses fautes.
    Il faut certes des limites. Mais le fichier central est une atteinte aux libertés et une injustice en soi pour les usages qu'il peut en être fait. Les dirigeants et nos intellectuels sont en parfaite contradiction d'un jour à l'autre. Reportez ?vous aux accords de Shengen.

  • Votant
    Votant     

    Aller faire du tourismes dans un pays theocratique, évangéliste et parano? Jamais de la vie. Je ne suis aps allé en URSS à la grande époque... alors pourquoi alles aux USA sans visa.

  • Votant
    Votant     

    C'est facile de choisir! Vous allez en tourisme dans une théocratie vous? Moi non.

  • Mose_
    Mose_     

    Pour moi une société paranoïaque, qui n'accord pas à ses citoyens une confiance naturelle qu'on doit leur accorder est une société qui va mal et qui a besoin de mécanismes de contrôles.

    Accepter ce contrôle c'est peut-être donner trop de pouvoir aux gens qui tiennent le rennes du pouvoir et qui cherchent à se protéger de la population qu'ils sont sensés administrer. Pourrait-on encore parler d'administration ? Sommes nous des enfants qui devont avoir un gendarme en permanence derriere eux ?

    Je ne le pense pas, et peut-être suis-je un peu idéaliste, mais je pense que le vrai problème ne vient pas du manque de contrôle, mais d'un manque de compréhension à la fois du gouvernement qui est incapable de comprendre les problèmes qu'il rencontre, et à la fois du citoyen qui n'a pas conscience du mal qu'il peut engendrer.

    Devons nous pour autant renoncer à l'éducation pour plonger dans l'espionnage de masse ? L'Homme n'est-il pas un être doué de conscience ?

  • intégre
    intégre     

    il ne faut pas s'en inquieter.
    L'etat c'est probité, honneteté, intégrité.

    Il suffit de voir les nouveaux sénateurs élus.

  • Ousmane BAMBA du Mali
    Ousmane BAMBA du Mali     

    Le débat sur les cartes d'identité biométrique ne laisse personne indifferent.
    En fait il faut dire que tous les Etats y sont presque contraints par les Etats Unis. Depuis les attentats du 11 septembre ce pays, pour des raisons de securité, fait obliagtion à tous les Etats qui ne veulent pas que leurs ressortissants soient soumis à un VISA d'entrée sur son territoire de se premunir d'une carte d'identité biométrique. C'est semble-til la seule solution pour éviter les tracasseries des VISA d'entrée au pays de l'oncle SAM. La question ne se pose plus alors il me semble s'il faut oui ou non accepter ces cartes de flicage, mais quelles informations y seront stockées? sur la carte elle meme ou dans une base de données nationale ? A mon avis pour le respect de la vie privée exige qu'on soutienne en masse la proposition de la CNIL qui demande que les données soient sur la carte elle meme et non dans une base de donnée. Comme ça chacun se promène avec ses données.

    Ressortissant d'un pays qui ne connait pas encore ces questions, nous restons en back up pour voir comment la question va se resoudre en Europe. si le test y reussi l'Afrique pourrait s'en inspirer pour faire ses cartes biométriques pour un vote sans fraude lors des élections generales qui sont l'objet de multiples derives sur le continent.

  • Gris=noir+blanc
    Gris=noir+blanc     

    Evidemment, c'est un outil de gestion de la population. Qui ressemble à tous les systèmes de gestion de personnel des entreprise par exemple. Quand tu achètes une voiture, l'administration le sait, elle est immatriculée tu es immatriculé par son intermédiaire. Pour bénéficier des avantages sociaux (allocations de tous types, sécurité sociale) il est normal d'être immatriculé dans chaque service, sinon, je ne t'explique pas les déficits! Donc nous sommes déjà des numéros...depuis notre naissance avec nos noms et prénoms systématiquement et méthodiquement déclarés à l'administration. Regardez sur votre carte d'identité, quel numéro avez-vous? C'est le prix à payer pour vivre dans une société que nous avons constuite et voulue. On ne peux pas tout nier en bloc. La vie est toujours une histoire de choix (comment chacun vit et surtout où il vit) et de responsabilité (assumer ses choix).
    Moi, je ne suis pas contre. Mais il faut qu'il y ait des verrous. Par exemple, stockage des données uniquement sur la puce de la carte et non dans un fichier central. Criptage le plus compliqué possible pour limiter le piratage. Aujourd'hui, les faussaires peuvent facilement copier des cartes d'identité.
    Il faut vivre avec son temps et non pas contre. Pour la constitution européenne, je ne peux pas te répondre car je ne l'ai pas lue. Par contre aux élections êuropéennes je vote pour des gens qui ont un bon sens "humain", qui pourraient trouver un bon compromis pour l'europe, malheureusement peu de gens se déplacent pour voter...

  • TMX_
    TMX_     

    C'est une nouvelle façon de nous surveiller, de nous avoir à l'oeil.

    Pour moi, c'est tout à fait hors de question. S'il y a prise d'empreintes, alors pas question que ce soit stocké dans une base de données centralisée permettant de nous suivre à la trace.

    Ce futur là, je n'en veux pas tout comme la constitution européenne à laquelle je réponds : NON

  • blaz_
    blaz_     

    En fait la technologie est déjà disponible.
    On équipe les palettes de marchandises dans les entrepôts avec ce genre de puce. L'avantage, esn se balandant avec un lecteur dans les rayons on peut faire l'inventaire les yx fermés.
    La carte navigo de la ratp donctionne pareil.
    Avec une telle puce sous la peau, il suffira de passer la main devant la caisse pour payer, ouvrir la porte de son appartement, démarrer la voiture, prendre le métro, se faire identifier par l'e-administration (fisc, sécurité sociale), et même voter etc. Bref, l'outil parfait.
    Le corrélaire, la Machine saura tout de toi et attention à ceux qui pourrait/voudrait en profiter (agence marketing, parti politique peu scupuleux, CIA, sectes etc).
    Le genre de dérive assez bien illustrée dans le film minority report.

  • CITOYEN_
    CITOYEN_     

    ça pue...

Lire la suite des opinions (13)

Votre réponse
Postez un commentaire