En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La fraude sur les cartes bancaires a atteint 270 millions d'euros en 2007

La fraude sur les cartes bancaires a atteint 270 millions d'euros en 2007
 

Selon le rapport annuel de l'Observatoire de la sécurité des cartes de paiement, le taux de fraude est en légère diminution par rapport à 2006.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • profil bas
    profil bas     

    FAUX nous gérons une boutique en ligne à prix Discount (seul moyen de déclancher l'acte d'achat internet quand le client n'a pas le produit "technique" dans les mains, et donc qui dit technique dit prix élevé (mais pas forcément marge élevée.)..
    Le marché est ce qu'il est et les prix sont pilotés par la concurrence et la loi de l'offre et de la demande. Nous n'intégrons pas la fraude et dieu sait qu'il y en a avec des "utilisations frauduleuses" (c'est l'intitulé de la banque qui débite de ce fait notre compte) incluant cartes volées (un simple appareil photo de téléphone suffit pour voler une carte et l'utiliser sur internet) carte copiées ou fabriquées... etc
    Ce n'est pas le consommateur qui paient car le marchand ne sait pas à l'avance combien "d'utilisation frauduleuse" il va avoir à supporter... ce n'est pas comme la démarque inconnue des grandes surfaces... malheureusement et on ne peut pas avoir de vigile seulement un robot de détection qui filtre et bloque les transaction considérées come potentiellement problématiques. Les clients honnètes eux ne comprennent pas ce blocage et son souvent désagréables face à cette suspition. Il font ensuite une mauvaise publicité à la vente sur internet...

  • obcd
    obcd     

    Je voudrais réagir à ce passage :

    >> Il a rappelé que la fraude
    >> [...]
    >> pour le solde (51 %).

    Le poids de la fraude est *toujours* supporté par les consommateurs, que ce soit directement (3%) ou indirectement (les 97% restant). Il est simplement réparti entre tous les consomateurs, soit par l'augmentation des marges du vendeur (pour le 46%), soit par les assurances des banques, qui sont de toute façon refacturées lors de la souscription annuelle de la carte bancaire.
    Ca fait aussi (un tout petit peu, certe) partie de l'inflation généralisé des prix... :-)

    Je ne sais pas si les choses ont changés depuis l'affaire Humpich, en tous cas à l'époque les banques (via le GIE) avait montré un laxisme effarant sur la sécurité des paiements, préférant s'en remettre aux assurances plutôt que de prendre le problème à bras le corps...

Votre réponse
Postez un commentaire