En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La Fnac commercialise sa liseuse électronique (MAJ)

Mis à jour le
La Fnac commercialise sa liseuse électronique (MAJ)
 

Le FnacBook est vendu à compter de ce 19 novembre au prix de 199 euros, avec connexion 3G et Wi-Fi.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

28 opinions
  • Didi820
    Didi820     

    Nous avons acheter le Fnacbook la semaine dernière.
    Ce n'est pas au point. Le temps de chargement des pages est insupportable, Il change l'orientation de la page intempestivement, c'est l'enfer. La batterie tient deux fois moins qu'annoncée également.
    On retourne au support papier en attendant un bon reader à moins de 200?...

  • infoteka
    infoteka     

    L'iPad est comme un écran PC ça abime les yeux. Donc personnellement à choisir je préfère l'e-paper en plus son autonomie est incomparable ;)

  • infoteka
    infoteka     

    mi-2011 pour l'e-ink (encre électronique couleur). A tenir en compte un e-reader est beaucoup moins cher qu'un iPad et surtout il n'abime pas les yeux. Donc pas vraiment la même utilisation. J'attend également e-ink

  • Futhark
    Futhark     

    Tout est dans le titre. Je l'ai testée en démo à la Fnac, et franchement, ce produit n'arrive même pas à la cheville du Kindle.
    Interface mal fichue, pas de bouton physique prévu pour changer les pages (il faut obligatoirement passer par un bouton tactile), et de toute façon, le changement de page est long.
    Tiens, parlons en du tactile...c'est ce qui pourrait démarquer la liseuse de la Fnac du Kindle. Malheureusement, cette fonctionnalité n'est pas très réactive (temps de réponse trop longs, capacités matérielles pas adaptées au produit ?).
    Le design est en plus vraiment discutable.
    Il n'y a même pas la possibilité de l'utiliser comme un navigateur d'appoint (à l'inverse du Kindle).
    Je n'ai pas d'actions sur Amazon, mais je vous conseille vivement le Kindle. Il est en plus beaucoup moins cher que ce produit mal fini.

  • maxime_v
    maxime_v     

    Beaucoup de choses sont à revoir avec les livres électroniques...
    1) La guerre des standards (format kindle, format epub, autres...) qui nuie à l'interopérabilité ne va clairement pas aider cette industrie.
    2) Le business model est tout sauf attractif pour le consommateur. Franchement payer un livre électronique (soit quelques octets, sans coût de transport, avec un coût de production minime) une quinzaine d'euros (environ 3? moins cher que le support papier), c'est vraiment se moquer des clients, surtout au prix des "liseuses"...

    Soit ils vendent les liseuses à un prix symbolique (< 50?) et se financent avec des marges monstrueuses sur les livres électroniques, soit ils vendent les liseuses aux prix fort (comme actuellement) mais proposent des livres électroniques aux prix attractifs !!! Ils cumulent sur les deux, c'est honteux...

    Petit exemple qui m'a choqué, j'ai dans ma bibliothèque le livre l'homme qui voulait vivre sa vie de Douglas Kennedy. Ce livre au format poche m'a coûté environ 6euros. La fnac le vend (de mémoire) 15? en livre électronique... Alors que le livre existe au format poche en version papier! De qui se moque-t-on ?

    Avec le business model actuel, le livre électronique ne risque pas de se faire avec moi !

  • andouillemaster
    andouillemaster     

    la fnac il y a 20 ans c'etait un gage de qualité, maintenant c'est du n'importe quoi, demandez quelque chose à leur vendeurs... ils sont managés pour faire du fric pas pour renseigner le chaland...
    leur liseuse... dans 3 ans on en parle plus ... pas rentable

  • Becobus
    Becobus     

    Pour fabriquer une tonne de papier, il faut 19 arbres adultes entiers.
    Une feuille de papier pèse environ 5 grammes.
    Il faut donc 0,000095 arbre pour une feuille de papier ou un arbre peut produire 10500 feuilles de papier.

    Donc je lis 4 livres sur reader par mois, soit 48 livres, la durée du reader est estimée à 2 ans, donc 96 livres soit 28800 feuilles epargnées, soit quasi 3 arbres non coupés. Tout est relatif, et je ne parle pas du transport.

    Donc a votre réponse, vous le savez aussi bien que moi, dans une bibliothèque, le livre est rarement lu autrement que par son propriétaire. Celui-ci ne le recycle pas il garde son ouvrage tout comme je le fais

  • Becobus
    Becobus     

    3€ moins cher qu'un livre brodé classique, donc 3 X 4 = 12€ d'economie sur une base de 4 livres mensuels.

  • josslin
    josslin     

    la phrase "De plus elle se recycle, le papier, les gens gardent le livre et ne le recycle pas. "
    la différence est qu'une tablette ou un lecteur tombe à un moment en panne ( c'est fait pour et c'est fragile) et sera forcément recyclée.
    un livre lu n'a pas besoin d'être recyclé une fois lu : il peut servir encore pour d'autres personnes et même dans une bibliothèque ce n'est pas un déchet : il ne pollue pas en lui même : La Grande Bibliothèque n'est pas une décharge je vous assures.

  • josslin
    josslin     

    je doute que les livres électroniques soient tous à 4 ? ce qui relativise grandement votre calcul. Cela dit comme le disait l'intervenant précédent, si l'on est prêt à trimballer 4 kilos de livres à l'étranger, et ne pas les acheter sur place, pourquoi pas. Je supposes que pour les revenus conséquents, cela n'a pas grande importance le prix de ces lecteurs.
    Quand au recyclage des produits électroniques, il est très relatif et très polluant lui même...

Lire la suite des opinions (28)

Votre réponse
Postez un commentaire