En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La fin des journaux et l'émergence d'une information à deux vitesses
 
DR

Bernard Poulet, journaliste auteur d'un essai sur l'avenir de l'information, évoque les difficultés de la presse à se réinventer en ligne.

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
6 opinions
  • newsoftheweek
    newsoftheweek     

    La presse française est-elle trop chère ? http://nouvellesdumois.wordpress.com/2012/02/13/les-quotidiens-francais-sont-ils-trop-cher/

  • Idealiste
    Idealiste     

    Ou alors l'information va redevenir ce qu'elle est par essence : gratuite et libre, tout comme le savoir qui pourrait être à la portée de tous... même des pauvres !

  • kosnik
    kosnik     

    ce n'est que maintenant que la presse se réveil, c'est comme les majors du divertissement, ça fait 10 ans qu'il aurais du commencé à y pensé.

  • pur92
    pur92     

    Pour moi "l'internet à 2 vitesses", c'est aussi d'une part une information vérifiée et d'autre part une (dés)information de masse, "poubelle"...

  • pive
    pive     

    "Il faudra trouver d'autres modes de financement de l'information ou alors faire une information au rabais, ce qui est aussi un autre moyen. La réinvention va être difficile."

    L'information au rabais, c'est déjà ce que l'on a aujourd'hui! La réinvention d'un modèle économique passe par la création d'une forte valeur ajoutée. Or n'importe qui est capable de reprendre une dépêche AFP, un communiqué de l'Elysée, disserter sur la nouvelle copine du Prince William ou le match de Lyon.

    Je pense que quand les journalistes cesseront de vendre du papier et se remettront à exercer leur métier, sur le web ou ailleurs, un modèle économique pourra trouver sa place.

  • Guimo
    Guimo     

    Je n'y crois pas une seconde, car s'il y a de l'argent à faire on y touchera

    Si on touche à la neutralité, les journaux auront interet à avoir beaucoup de puissance pour payer les différents opérateurs télécom.
    Cela permettrait aussi le développement d'offres comme Orange SPort : si tu a tel FAI, tu peux ou non accéder à tel contenu. Super!

    Je pense que la personne doit être nostalgique des supports d'antans (papier, tv radio), par nature oligopolistiques.

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •