En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La concurrence des Sacem pour gonfler la musique en ligne européenne

Bruxelles vient de publier une étude sur les droits d'auteur. Qui s'attaque aux sociétés nationales de gestion collective.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

22 opinions
  • venere
    venere     

    la sacem pique les morceaux au nouveau adherant et les repasse au majord tes copier quoi, toi tu gagne rien .si tu n a pas de label on te nique et en plus il te falcifie tes declaration la boucle et boucler devient reste esclave c est mieux pour eu

  • mtarzaim
    mtarzaim     

    "Non le probléme c'est de croire que les sociétées privées sont garantes d'une économie saine par le biais de la concurence, on peut le remarquer avec les opérateurs de téléphonie mobile et les banques : elles ne se mettent pas en concurence, elles biaisent le marché et finalement les clients n'y gagnent rien sauf un flou artistique sur les tarifs ..."
    C'est ce qu'on appelle de la concurence faussée et donc illégale (cf les entreprises des BTP et télécoms régulièrement chopées pour entente illicite).
    Ce que je voulait dire, c'est qu'on a fait campagne pour le Non sur cet argument de "Concurrence libre et non faussée" en lui donnant un sens contraire, alors qu'il sert justement à éviter la situation actuelle (mais encore faut-il qu'il soit appliqué et respecté ...).

    Sinon, pour le reste du post, je suis d'accord aussi. Surtout qu'avec Internet, il serait facile de faire don d'un site Web portail par artiste. Il lui servirait à gérer l'ensemble de sa carrière (droit, concert, téléchargement, vente, recrutement, forum, etc.). Et tout ça avec une portée mondiale !

    Une bonne idée pour donner un coup de pouce à la création locale/nationale/francophone, au lieu des "l'internet" et autres "messages d'erreur web en français" ?

  • la mouche_
    la mouche_     

    en votant non, on a simplement refusé le volet social de la constitution, le volet libéral, qui etait la partie 3, est déja en application.
    Non le probléme c'est de croire que les sociétées privées sont garantes d'une économie saine par le biais de la concurence, on peut le remarquer avec les opérateurs de téléphonie mobile et les banques : elles ne se mettent pas en concurence, elles biaisent le marché et finalement les clients n'y gagnent rien sauf un flou artistique sur les tarifs...
    Les artistes devraient etre les seuls maitres de leurs droits et ils devraient pouvoir les vendre à autant de majors qu'ils le souhaitent, ainsi une vrai concurence se mettrait en place : les majors essayeraient d'un coté d'acheter les droits des artiste de maniére convaincante, donc en payant bien et essayeraient aussi de vendre plus que le concurent ayant signé le même artiste, en tirant les prix vers le bas...
    Mais c'est ce que les majors et autres sacem essayent d'éviter : elles ont un bon moyen de gagner de l'argent sans rien faire et en arnaquant tout le monde, pourquoi changer cet état de fait tant que c'est rentable pour eux...
    Au final, ils sont bien pires que les syndicats d'ouvrier, car les ouvriers au moins disent ouvertement ce qu'ils veulent et quels avantages ils essayent de défendre... ils n'accusent pas les gens de vol pour justifier leur salaire incroyablement élevé pour quelqu'un qui ne fait finalement pas grand chose sauf arnaquer les gens...

  • mtarzaim
    mtarzaim     

    En votant non à la constitution, on a refusé une Europe où la concurrence est "libre et non faussée".
    Donc une vraie concurrence entre les société de gestion de Droit est impossible dans l'état actuel.

    Et ce n'est pas la France qui pourra défendre cette position vu qu'elle a refusé la Constitution (enfin, si les politiques avaient vraimment envie de la défendre, ce dont je doute vu leurs "affinités" avec le système actuel).

    Quant aux brevets logiciels, je crois avoir lu que le parlement avait refusé le projet de loi récemment.

  • bah_
    bah_     

    Ces mecs n'hesitent à taxer mes dvd de famille.

    Et je n'ai pas vu l'ombre d'un d'un reversement.
    De quel droit s'approprient t'ils mes "formidables" films de famille tournés avec ma modeste dvcam ?

    Et les CD de photos de familles ?
    Pourquoi j'engraisse la sacem : je veux des droits d'auteur puisqu'elle se permet de venir chez moi.

    Le pire c'est que ces gus et les politiques du même sac s'en tapent le coquillard.

    C'est quoi c't'europe ?
    Et cette taxe inique ?

  • poudre_
    poudre_     

    Je cite 01Net :
    "La Commission souligne en outre que cette mise en concurrence, du fait des différentes sociétés de gestion collective, les inciterait à proposer aux artistes des services plus performants."

    Espérons que la commission européenne ne se comporte pas pour la musique comme elle l'a fait pour les brevets logiciels.
    Elle a perdu tout crédit depuis cette affaire.

    Il faudrait encore élargir la concurrence.
    Etablir un fausse vraie concurrence d'organisme nationaux qui s'entendent comme larrons en foire est de la poudre aux yeux.

    Il faut ouvrir la gestion des droits d'auteurs au marché. Une vraie concurrence avec de vrais ennemis qui se tape la vraie compét pour offrir une vraie alternative aux auteurs compositeurs.

    Et pas une union pananeuropéenne qui rendra encore plus puissantes ces systèmes monopolistique, avatars du dernier millénaire.

    Cordialement

  • Voleur sachant voler...
    Voleur sachant voler...     

    Sages paroles Moon
    Si tout le monde sur ce forum était aussi raisonnable que toi, au lieu de faire son enfant gâté qui veut tout tout de suite et gratos, on s'entendrait parler...

    Il faut que les VOLEURS de musique arrêtent de prendre leurs rêves pour la réalité et comprennent que le VOL n'est pas une solution lorsqu'un produit qui n'est pas vital vous semble trop cher.

    :-)))

  • sylvio berlusco
    sylvio berlusco     

    bonjour,
    je suis d'accord pour virer tous les employés de la SACEM? mais faut il aussi virer tous les fonctionnaires qui bossent au ralenti et sont "méga-protégés"? peut etre faites vous partie de ces "requins" qui bossent 25 heures sur 24 et écrasent tous les autres de leur mépris, ou alors etes-vous certain que votre employeur(si vous en avez un)est entièrement satisfait de vos résultats? ne va-t-il pas chercher a vous "presser" comme un citron et vous balancer une fois usé?
    Mais virer les employés de la SACEM changera quoi?
    en 1981, le Ministre de la culture de l'époque, a essayé de "Nationaliser"la sacem, mais après étude de son collègue des finances, on s'est apperçu qu'il faudrait 7 fois plus de fonctionnaires pour effectuer le même boulot....

    Alors faites donc confiance aux cigales qui pleurent après avoir touché des milliards de francs, et ont fait gagner des sommes collossales aux 3majors", pour se retrouver virer du jour au lendemain..
    pour ma part je vous suggère de regarder du coté des Majors pour comprendre ou est le fonds du problème.

  • toto_
    toto_     

    Tes plateforme de téléchargement légales, j'ai entendu dire qu'il y en avait qui étaient en procès, parce que justement elles n'avaient pas filé les sous qu'il fallait à la SACEM qui va bien, alors bon...
    Et pour le moment, vu les termes des contrats de distribution, l'artiste, je crois que, que tu pirates, ou que tu achètes en ligne, il touche pas un rond de toutes façons...

    Alors faudrait arrêter de faire de la désinformation et de prétendre que tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil dans le monde du téléchargement soi-disant "légal". C'est bien pour ça que l'UE se décide (enfn!) à foutre le nez dans ce méga merdier.

    En parlant de (dés)information, petit rappel... en terme de téléchargement dit "légal", il existe aussi:
    * des abonnements (au lieu de payer pour un morceau, on a le droit d'écouter tout un catalogue régulièrement mis à jour, tant qu'on paie l'abonnement) (bon, moi ça me dit trop rien, mais y en a que ça pourrait interesser)
    * des oeuvres "libres de droit" (et c'est gratuit! et légal), c'est à dire dans le domaine public (car vieux) ou bien distribuées sous licence copyleft, ou creative commons (ou autres, style GPL et cie)
    * des radios web légales dont on peut légalement télécharger la zik diffusée en streaming, sans débourser un seul centime

    Et faut il rappeler qu'en plus de tout ça, il est parfaitement légal d'aller à la médiathèque, d'emprunter une oeuvre et de la copier pour la garder chez soi?

    Vive la copie privée légale! C'est économique, et écologique (car on limite le nombre de supports matériels, non bio-dégradables, et plus coûteux énergétiquement à produire et à transporter qu'une oeuvre dématérialisée)

  • toto_
    toto_     

    Moi je commande mes DVD vierges au luxembourg à 0.23? piece chez eurotape.lu

Lire la suite des opinions (22)

Votre réponse
Postez un commentaire