En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La Cnil nouvelle est arrivée

Nouveau président, nouvelle loi, nouveaux pouvoirs. A l'occasion de son bilan annuel, la Commission nationale de l'informatique et des libertés fixe ses priorités en matière de protection des données personnelles.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

16 opinions
  • Eric S.
    Eric S.     

    La CNIL et ses homologues européens ont tous formulé le même avis sur la transmission des données des compagnies aériennes. C'est la Commission européenne EN ACCORD AVEC LES MEMBRES DU CONSEIL EUROPEEN qui ont adopté un accord de compromis un peu moins catastrophique que le projet initial. Je pense qu'il faudrait réserver le même traitement aux passagers américains... En tous cas, sans la CNIL et ses homologues, nul doute que l'Union européenne se serait complètement couchée

  • Eric S.
    Eric S.     

    L'Assemblée nationale et le Sénat ont toujours désigné pour les représenter des membres de la majorité du moment ; je suis d'accord qu'ils deraient mieux de panacher, mais ils ne sont que quatre sur 17. Par ailleurs, il est faux de dire que la CNIl ne peut pas contrôler les fichiers de l'Etat : il est à ce jour très rare que l'Etat soit passé outre à un avis défavorable de la CNIL au moment de la création d'un fichier. Par ailleurs, ce qui est important c'est la<possibilité d'agir à la suite de plaintes : c'est en réalité les plaintes, dès qu'elles apparaissent fondées, qui vont orienter l'action. Ceci étant, il faut rester inquiet, car le traitement des plaintes est beaucoup trop lent et que le nombre de fichier centralisé devient de plus en plus important, qu'il s'agisse des fichiers de police, ou du dossier médical, du nouveau recensement, des données de connection de télécommunications conservées, etc...

  • Eric S.
    Eric S.     

    On reproche à la CNIL de ne pas être assez présente en province. S'il n'y a qu'une "CNIL" à Bruxelles, elle risque d'être encore plus technocratique. En revanche, il faut, et c'est le cas mais pas encore assez, que toutes les "CNIL" européennes coopèrent ensemble afin d'uniformiser le plus possible leurs règles.
    Un des atouts de la CNIL, c'est de pouvoir être saisi par les citoyens pour régler leurs problèmes (de fichiers) et saisir la justice le cas échéant.
    Tous les pays dits démocratiques se sont dotés d'une structure équivalente : s'il s'agit de pays fédéraux, ils ont une commission au niveau fédéral et une au niveau des provinces (cas du Canada). A cet égard, les Etats-Unis sont la grande exception... Ils préfèrent le Patriot Act...

  • YannicK_
    YannicK_     

    Superbe Institution Française parfaitement inefficace et inutile, la CNIL représente bien la tendance Gauloise à réglementer, légiférer, cloisonner, compliquer etc etc ... des choses qui pourraient être si simples et d'un coût budget annuel nul : texte de loi simple clair et concret avec modalités d'application pratiques ... Ce serait trop simple sans doute .. et trop peu gaulois

  • Lotham
    Lotham     

    les puristes iront jusqu'à dire la loi 78/17 du 7 janvier 1978 car si elle été adopté le 6, elle n'a été publiée au JORF que le 7...

  • donald_
    donald_     

    Et ben non...c'est 6 janvier 1978...

  • Jac_
    Jac_     

    la cnil est un gadget :comme personne n'a tenu compte de ses "avis" pour transmettre nos fichiers aux americains ,on peut se demander sa reelle utilité sinon à remunerer quelques fonctionnaires.

  • OTTO_
    OTTO_     

    ...le constat de Lotham est exact. Les intentions mais pas les moyens, le droit mais pas les moyens et ce qui est plus choquant, les exceptions délivrées aux grands ficheurs devant l'éternel que sont les administrations et les services de police...
    Si quand j'avance, tu recules, comment veux-tu comment veux-tu que je ...

  • Correcteur
    Correcteur     

    C'est pas 6 Juillet 1978?

  • Jac_
    Jac_     

    Alors la CNIL s'occupe des informations NOMINATIVES.
    Pour la contrefaçon, c'est pas là.

    Voir avec l'Institut National de la Protection Industrielle (première administration choppée par la BSA avec des licences bureautiques non déclarées !), les douanes, etc.

Lire la suite des opinions (16)

Votre réponse
Postez un commentaire