En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La Cnil dit ' oui mais ' à la dénonciation en entreprise

La Commission va créer un régime d'autorisation simplifié pour les entreprises souhaitant installer un dispositif d'alerte éthique interne limité au domaine comptable et financier.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Belzebuth_2
    Belzebuth_2     

    il peut toujours fermer ses succursales françaises, elles réouvriront avec un autre nom et d'autres approvisionnements, et les emplois seront conservés, tout en se débarrassant du clown roux :)

  • Ronfladonf
    Ronfladonf     

    Moi petit développeur d'une grosse banque cotée depuis peu (CAC40) je vais dénoncer le DGA (Directeur Général Adjoint) ou le DRH ou même la comptabilité en m'identifiant. En plus cette personne saura qui l'a dénoncée...d'une manièr ou d'une autre...

    Je vous dis pas la pression que le salarié va devoir supporter avec un tel dispositif! Imaginons, je dénonce un DRH d'une grosse boîte parce qu'il reçoit des comissions et des primes si il embauche le fils ou le neuveu du patron plutot que l'ingénieur ultra-compétent qui en plus ne demande pas un salaire énorme, cas typique de corruption. Premièrement, je le dénonce à qui? Au CE? Aux syndicats? Au DRH peut-être? ou au Patron? En plus il faut que je m'identifie, donc le DRH saura forcément dans les 10 minutes que c'est moi qui l'ai dénoncé. Il y a fort à parier qu'il va me trouver une faute grave ou lourde, si ce n'est pas le cas, je vais quand même devoir subir une pression énorme de toute la direction!

    Merci la CNIL...

    Celui qui dit qu'un patron n'a pas le pouvoir d'un dictateur sur ses employés n'a certainement pas besoin d'emploi. Le patron tient ses employés pr le portefeuille ne l'oubloins pas. Quant aux prud'hommes, l'enjeu maximum est 6 mois de salaire(imposable en plus!), prix que certains patrons payent sans broncher...

    En tout cas sur ce point je ne suis pas du tout d'accord avec la CNIL mais sur bien d'autres, je la soutient à fond!!!! (phrase mise ici au cas ou des petits malins auraient envie de me faire la leçon sur l'utilité, l'indépendance et l'intégrité de la CNIL...)

Votre réponse
Postez un commentaire