En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La Cnil dit non à la chasse automatisée de pirates de musique

La Cnil dit non à la chasse automatisée de pirates de musique
 

L'industrie de la musique se voit refuser l'utilisation de logiciels pour envoyer des messages aux internautes et relever des infractions au droit d'auteur. La Cnil craint une collecte massive de données personnelles.

Inscrivez-vous à la Newsletter Actualités

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

40 opinions
  • LIBERTE II PAN C
    LIBERTE II PAN C     

    C'est fou comme l'argent peut nous rendre bête, nous imaginons des systèmes qui permettent de mettre en relation des gens entres eux et puis derrière on fait payer des droits, des redevances, des taxes, des abonnements..... stop, la liberté c'est aussi de dialoguer et d'échanger avec d'autres sur cette planète sans devoir encore payer pour des personnes qui se sentent spolié.
    Il m'arrive de télécharger des musiques pour écouter si c'est bien ça que j'aime, si celle-ci me convient je l'achète plus tard, mais j'ai aussi des amies qui me prêtent leurs CDs dois-je payer une redevance, une taxe? Mon comportement de consommateur n'est pas le profil d'un cerveau qui absorbe de la pub à longueur de journée c'est le cas de beaucoup d'ailleurs.
    le gros problème c'est les industriels, ils évoquent une perte financière à cause du téléchargement pirate faux ( c'est la médiocrité des artistes actuels qui en est la cause, on ne peut pas tout miser sue la star ac?)
    Rappelons aussi qu'ils perçoivent déjà une manne financière du téléchargement de musique sans bouger le petit doigt tellement c'est rentable, et puis les artistes perçoivent aussi une redevance par le biais d'organismes à travers l'achat de CD vierges.
    Franchement écouter une musique en MP3 c'est un manque de respect pour ses oreilles par rapport à un concert, encore faut-il que les artistes en fassent ; oui mais voilà il vaut mieux sortir un best-of plutôt que de monter un concert c'est plus simple et ça rapporte plus à tout le monde ! ! ! ! !
    Le peer to peer doit rester libre, les utilisateurs ne sont pas que des voleurs. Encore une fois c'est grâce à des avancées technologiques que les industriels se font un max de blé, sans MP3 pas de téléchargement et donc moins de vente.

    Je vais déposer un brevet pour l'air, comme ça tout le monde me devra une taxe sur l'air qu'il respire, je pourrais le faire à la bouffé d'ailleurs ça sera plus rentable. C'est déjà le cas pour l'eau alors pourquoi pas l'air, vous verrez dans quelques années ! ! ! ! ! ! ! ! !

  • aaaa112
    aaaa112     

    Après avoir lu cet avis( par ailleurs très bien écrit, merci encore à son auteur), je suis heureux d'avoir commencé à copier à l'école sous la houlette des enseignants qui nous l'apprenait, pour maintenant avoir l'occasion d'écrire voire de créer, pour des sociétés commerciales qui "m'utilisent" mais qui me permettent de vivre.
    Pour vivre et créer, il faut avoir appris à copier!!
    La vie n'est pas simple, mais certains fondements sont intangibles et doivent résister à des pratiques mercantiles contraires au sens même de la vie.
    La notoriété et l'intérêt de certains ne peuvent pas étouffer la soif des générations actuelles et à venir, d'apprendre, de jouir de la Vie mais aussi de contribuer à son devenir.

  • Belzebuth_2
    Belzebuth_2     

    si on t'envoie une facture EDF que tu ne règles pas, on te coupe le courant, que tu aies ouvert ta boîte aux lettres ou pas n'est pas leur problème. Et ensuite, ces lettres-là seront plutôt envoyées avec accusé de réception, par la Poste classique, c'est légal, et impossible de dire que "tu ne savais pas"

  • Belzebuth_2
    Belzebuth_2     

    qu'il y ait un quorum pour des élections présidentielles ou autre. Si un seul français votait, ça suffirait à élire un président.

  • miko2000
    miko2000     

    Personnellement, je trouve l'attitude du gouvernement assez paradoxale:

    en effet il existe à mes yeux une analogie évidente entre :
    - l'attitude des employés et fonctionnaires qui défendent leurs "privilèges" (le droit de travailler dans des conditions qui vont vers le mieux
    et non pas la mise au pied du mur des expoitations humaines des pays en voie de développement)
    - et Les sociétés telles la SCPP qui défendent le privilège de ne produire et diffuser, à des prix comparables à un monopole, une "production" culturelle marquétée.

    [g]Pourtant la réponse gouvernementale n'est pas la même...[/g]
    Alors qu'on explique aux salariés qu'il faut revenir à une exploitation moyen-ageuse parce qu'ailleurs il en est ainsi,
    On veut défendre les privilèges des majors alors qu'aujourd'hui les moyens techniques et leurs coûts permettent à un artiste de se produire seul.
    Schizophrénie idéologique?
    Non, l'explication en est simple, le gouvernement défend avant tout un intérêt : [g]l'intérêt économique[/g].

    [g]Alors si la logique libérale[/g] etait vraiment appliquée par "[quote]des hommes courageux qui font les choses[/quote](villerafarin dixit)",
    on devrait tout simplement "expliquer" aux majors (parce que nous sommes civilisés),
    que le système de création, production, distribution, marketing qu'ils ont mis en place est totalement desuet.

    [g]Que le libéralisme veut que si quelqu'un fait mieux et moins cher[/g] - et bien il faut trouver le moyen de faire mieux et moins cher.
    Si Universal me proposait de télécharger n'importe quel fichier multi-support de musique sur l'ensemble de son catalogue,
    le tout à un prix raisonnable (en l'occurence la gestion de fichiers mp3 par des serveurs est moins couteuse que l'édition de CD non?)
    , et que je savais que cette économie réalisée en distribution permette une plus juste répartition des revenus au auteurs,
    je pense que la problème de se poserait de façon moins aigue.

    Là ou le bas blesse c'est que s'y on n'y regarde bien:
    C'est que [g]les majors ont adopté une stratégie qui s'avère être la mauvaise[/g] (son Waterloo):
    Trainer des pieds pour garder la juteuse marge due à l'avenement du CD (très peu couteux à produire par rapport au vinyl)
    et vendu très cher grâce au "marketage" de ses qualités techniques.
    [g]
    Mais la technologie n'a pas de patrie:[/g] et ce qu'elle peut vous donner d'une main elle vous l'enlève de l'autre aussitôt:
    Et c'est là qu'Internet (le P2P n'est qu'un des moyens offert par le reseau) nous permet d'échanger des données volumineuses,
    La stratégie des majors montre alors ses limites (pas celle de sa bétise), car pourquoi irais-je payer une ribambelle de directeurs artistiques auto-proclamés, pompeux(pompants) et surtout aveuglés par une logique économique,
    Pourquoi devrais-je avoir affaire à une bande de marchands médiocres pour accéder à le dernière chanson de mon artiste préféré?

    [g]Si l'on pousse la logique des majors à son extrême[/g] je pense qu'il faudrait légiférer sur un limitation de l'usage d'Internet,
    rendre impossible le téléchargement.Quid du libéralisme? et du progrès(nous rabache t-on depuis 5 ans) qui y est lié?


    [g]Si elles étaient réalistes, les majors auraient dû comprendre il y a longtemps qu'elles ne sont que des sociétés de service:[/g]
    et que ce que j'attends d'elles si elles veulent continuer à faire le métier de vente de créations d'artistes,
    c'est qu'elles me permettent d'acceder aux plus grand nombre d'oeuvres et d'acquérir ces oeuvres le plus aisément possible au coût le plus bas.(c'est fou de devoir expliquer aux marchands la base de leur métier).



    [g]Quand au faux débat de la propriété de l'oeuvre[/g], l'orient a beaucoup à nous apprendre à ce sujet:
    - le mot "copier" en chinois veut aussi dire "apprendre"
    - de tout temps les hommes se sont inspirés de ce qui les entoure pour innover
    - la physique ,les sciences(qui ont mauvaise presse ces derniers temps) en général sont fondées sur l'observation
    de notre environnement et des méchanismes qui le régissent
    - nous ne progressons que par analogie.
    [g]
    En fait, la copie fait partie de notre façon d'avancer.[/g]

    Alors que les majors nous font que recycler et nous faire subir leurs re-sucées des années 70 - 80 - 90,
    elles tentent de nous expliquer que la copie c'est pas bien! bonne blague.
    Les prommesses ne concernent que ceux qui les croient - et les blagues que ceux qu'elles font rire...
    La création artistique française serait en péril!


    [g]Il y a toujours eu des oeuvres artistiques[/g](ou sont les producteurs des grottes de lascau?), parce que l'homme a besoin de s'exprimer;
    Et heureusement un artiste n'attend pas un contrat pour créer, remettons les choses un peu dans l'ordre.
    A ce propos, l'initiative "Creative commons" est bien plus interessante et répond beaucoup mieux au

  • Ronfladonf
    Ronfladonf     

    Jusqu'ici je croyais que Quand tu ne partageait pas tes fichiers sur P2P tu ne relayais pas les informations. Ce qui veut dire que sans partage, il n'y a pas d'upload. Du moins je le croyais jusqu'ici.

    Si c'est ce que tu me dis, j'arrete Skype (ToIP basée sur le principe du P2P donc relayage d'infos qui ne nous appartiennent pas), j'arrete ICQ...

    De plus dans le cas ou même sans partage tu relaie des infos alors le P2P est une technologie illégale (ce que les médias s'efforcent de faire passer comme message) du point de vue de la LCEN car on ne maitrise pas les infos que l'on relaie-imagine qu'on a sur note pc une conversation de terroristes en train de préparer la destruction de la tour Eiffel...

    Sérieux c'est terrifiant ton message et j'espère sincèrement que tu as tort, sans vouloir te vexer, et que si on ne partage pas nos fichiers on ne fait que tu téléchargement.

    (Si tu as un logiciel qui surveille les ports et qui te dis que Kazaa envoie des trames, c'est normalement des trames d'acquittement pour dire à ton correspondant P2P que tu as bien reçu ses infos)

  • Moonheart
    Moonheart     

    Ce que Murielle Cahen explique, c'est que pour le moment on ne sait pas si une personne qui télécharge un titre diffusé sans consentement de l'auteur peut bénéficier de l'exception pour copie privée.

    C'est exact, mais cela ne va pas à l'encontre de ce que je disais plus haut.

    Le point que je soulève, c'est qu'une personne utilisant un P2P ne fait pas QUE télécharger: il diffuse aussi.
    Par exemple, même si Kazaa (vu Ronfladonf en parle) n'oblige pas les gens à mettre des fichiers de leur propre disque en diffusion, il n'en demeure pas moins que les ordinateurs qui exécutent ce genre de logiciels deviennent, de facto, un relais du réseau P2P.

    C'est à dire qu'en gros, ils vont recevoir des données concernant les titres et vont les émettre vers d'autres destinations en retour.
    Ainsi, même sans rien mettre en upload, un utilisateur de P2P DIFFUSE ces données SANS le consentement des ayants droits.

    Or une chose est sûre au regard de la loi: si on ne sait pas encore pour le téléchargement, la diffusion, elle, annule complètement le droit au recours à l'exception pour copie privée.

  • Moonheart
    Moonheart     

    Ca ne changeraient rien s'ils ne le faisaient pas.

    Les patrons de majors ne gagnent pas des fortunes parce qu'ils ponctionnent beaucoup d'argent par titre vendu, mais parce qu'ils ponctionnent une toute petite somme, mais sur un très grand nombre de ventes.
    Conclusion, si même ils décidaient de bosser gratos, cela ne réduirait probablement pas le coût d'un titre de plus de 10 centimes.

    Franchement, comparé au coût de l'obtention illégale via P2P, je doute fortement que cela change l'attitude des pirates... :/

    D'ailleurs, ceux-ci ne piratent par parce qu'ils trouvent que les patrons de majors gagnent trop de thune... Ceci n'est qu'un prétexte facile pour se déculpabiliser.
    Ils piratent juste parce qu'en l'absence de réels risques de se faire piquer par la police, l'idée de pouvoir entrer en possession de choses sans les payer est trop tentante pour eux.

    Le problème c'est que ca porte un nom: ca s'appelle du vol...

  • Moonheart
    Moonheart     

    Il n'est pas possible de connaitre à coup sûr quel logiciel emploie un port non-dédié.

    Pour bloquer le P2P sur ces ports, il faudrait donc bloquer la TOTALITE des autres logiciels avec...
    Autrement dit: plus de messageries non-mails, plus de voix sur ip, plus de jeux online, etc etc.

  • PseudoUnique
    PseudoUnique     

    ... en terme de bande passante, on a jamais fait mieux qu'une caisse de DVD envoyée par avion.
    Donc oui, en effet, contrôler les réseau P2P n'empéchera jamais l'échange de la main à la main, qui ne peut aller que croissant.

Lire la suite des opinions (40)

Votre réponse
Postez un commentaire