En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La Chine est le plus grand cyberespion de la planète

La Chine est le plus grand cyberespion de la planète
 

Selon une étude de la société Verizon, la grande majorité des cyberattaques en espionnage proviennent de l'empire du Milieu. De son côté, la Roumanie s'est spécialisée de manière exclusive dans le vol de données bancaires.

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Kitzbuehl
    Kitzbuehl     

    Les données sensibles ( financières, R&D ) portent ce nom car la seule divulgation peut couler une entreprise. Payer quelqu'un pour une attaque MITM est bien plus simple que de se déplacer. "La couleur de l'argent" de Martin Scorsese plante le personnage principal en 1986 annonçant la prochaine guerre mondiale dans le cyber espace. Nous y sommes.

  • KingKong75
    KingKong75     

    Le principe de l'espionnage est justement l'art de passer inaperçu pour vous piquer des infos à votre insu.

    Là je crois qu'ils confondent les hackers avec les services d'espionnages.

    S'ils estiment qu'ils sont capable de la mesure et de remonter à leur origine (c'est vrai pour les attaques de hacking), c'est vraiment prendre les "services d'espionnages" pour des blaireaux.
    Dans l'ancien temps, lorsqu'on veut espionner un pays, on va sur place. Ce principe n'a pas changé.

    Quand on veut introduire dans un système exposé sur internet. C'est du hacking, pas forcément de l'espionnage.

Votre réponse
Postez un commentaire