En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La biométrie retrouve le sourire

Une équipe de chercheurs américains a développé une technique de reconnaissance faciale basée sur le mouvement de certains muscles du visage.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • blaz_
    blaz_     

    Imagine dans les bureaux de la police, il faudra demander à suspect de sourire pour l'identification.
    S'il a pas envie de sourire on fait quoi ?
    on demande au GIGN de le chatouiller ?

    quant à ces histoires de rides, si je me fais faire un lifting, c'est foutu ?

    Et puis franchement, si ce procédé se généralisait, il faudrait sourire à la porte de son bureau, sourire à son oridnateur, sourire pour rentrer chez soi, et ça se trouve sourire pour retirer de l'argent.

    A force de sourire betemetn à des machines je crois que je finirais psycho.

    Moi je propose qu'on face de la biométrie à partir de la photo numérique de mon Q.
    Chauqe paire de fesses étant unique (études scientifiques à l'appui), le laboratoire trucmuch de l'unniversité de bushland a mis au point un logiciel d'identification des Qs.
    testé pendant une part_uze, le logiciel a reconnu tout le monde.

    God bless ameriKa, l'état fait gaffe à vos fesses.

  • Pierre Humond
    Pierre Humond     

    -----
    | Si les moyens d'applications ne sont peut être pas | au point, il n'en reste pas moins l'avancée
    | technologique...
    -----

    Il y a des recherches autrement plus importantes que le traçage systématique de chaque cellule vivante se promenant à la surface de la Terre. D'autre part, ce n'est même pas que "les moyens d'applications ne sont peut être pas au point", mais que les moyens d'applications sont tout simplement inexistants -et inapplicables, s'il y en avait le moindre.

    -----
    | Ne dénigrez pas la recherche, sans elle vous seriez
    | encore dans une grotte à attendre qu'un éclair
    | embrase un tronc d'arbre...
    -----

    La maîtrise du feu a quelque chose -je ne sais trop quoi- d'un peu plus fondamental que la recherche de l'identification des individus.

    Ah oui, et puis j'aimerai bien savoir en quoi cette technique d'identification serait infalsifiable... Non seulement on nous sort ça à *chaque* fois, mais surtout, il suffirait de deux photos hautes résolution à presenter à l'appareil, et le tour serait joué, non? Bien sûr, cela ne concernerait que l'identification dans les lieux privés, ou en tous cas, non surveillés, mais de toutes façons, c'est le cas pour à peu près toutes les méthodes de falsification...

  • Jacques Sannard
    Jacques Sannard     

    La news date du 31/03, en fin d'après-midi... De plus, il n'y a rien d'inconcevable là-dedans...

  • Débaton
    Débaton     

    C'est vrai, ne serait-ce pas le moment de sourire aujourd'hui ?

  • lddl11
    lddl11     

    C'est vraiment des nuls avec des conceptes stupides.

    Des picures de Botox et hops, trompé le logiciel

  • Joe_
    Joe_     

    Et si les gens passaient moins de temps à râler et à critiquer, on avancerait certainement plus vite...
    Si les moyens d'applications ne sont peut être pas au point, il n'en reste pas moins l'avancée technologique...
    Ne dénigrez pas la recherche, sans elle vous seriez encore dans une grotte à attendre qu'un éclair embrase un tronc d'arbre...

  • Pierre Humond
    Pierre Humond     

    Qu'est-ce qu'il se passe si, dans un aeroport, par exemple, on demande à tout le monde de sourire avant d'embarquer? Qu'est-ce qu'il se passe si je viens d'assister à l'enterrement de 3 des membres de ma famille? Ou bien si je reviens d'un séjour de deux ans dans un pays ravagé par la guerre? Si je viens d'être victime d'un viol collectif? Si je viens de me faire virer de mon travail? Est-ce que j'aurai envie de sourire? Est-ce que je pourrais-même reussir à sourire?

    Est-ce que dans ces cas, il y aura un clown, ou un comique, à tous les points de contrôle, pour essayer de faire sourire les gens?

    Je ne vois franchement pas comment cela pourrait être utilisé dans la vrai vie...

Votre réponse
Postez un commentaire