En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La baisse du chômage se confirme dans l'informatique

La baisse du chômage se confirme dans l'informatique
 

Selon l'ANPE, le taux d'informaticiens sans emploi est tombé à 5,3 % en juin et suit une baisse régulière depuis janvier. Le chiffre reste toutefois élevé pour une population de cadres.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • tkkeops
    tkkeops     

    Faudrait pas oublier que dans l'informatique, ya pas que des bac+5. Ya aussi des gens qui n'ont qu'un BTS ou un DUT. Ya aussi un ou deux bac pro. Et je crois qu'il existe même un CAP. La situation de tous ces gens face au chômage ? inquiètante. Ceux qui ont fait peu de développement sont dans la merde, ya rien pour eux. Il faudrait fermer un paquet de ces sections pour arrêter de foutre dans la merde toutes ces personnes dont moi, à qui l'on fesait croire en bac pro que yavait du boulot pour moi, et qu'en bts pareil.

  • RégisG
    RégisG     

    Tout ce que dit Mr BARBIER est très juste, c'est çà qui compte !
    Cela fait 3 ans que l'on "recopie" le Munci çi et là... tant mieux !
    Personne n'a l'exclusivité de telle ou telle idée, après libre aux journalistes de choisir leurs témoins et leurs experts même s'il est vrai que quelquefois on ne peut pas dire que la répartition salariés/patronat soit très bonne, loin s'en faut...

  • Marius06
    Marius06     

    Alors que les chiffres du chomage sont publiés sur le site du Munci, c'est toujours le gérant de ce site ede recrutement (lesjeudis?com) qui est interrogé et qui donne ses commentaires, je ne savais pas que les sites de recrutement avaient des experts en informatique !!!
    Pour les sites de recrutement, plus y'a d'offres plus y'a de benefs, après reste à savoir ce qu'il y a derrière ces offres...

Votre réponse
Postez un commentaire