En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Jiwa ferme, la faute aux majors et au piratage

Mis à jour le
Jiwa ferme, la faute aux majors et au piratage
 

Le service d’écoute musicale gratuit est en cessation de paiement depuis juillet. Affaibli par le piratage et les exigences des majors, Jiwa n’aura jamais trouvé le bon modèle économique.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

23 opinions
  • geolim4
    geolim4     

    Mais arrete tes délires toi aussi, tu t'en prends a un seul utilisateur, c'est facile gros lâche, de plus si il garde le contenu pour lui il n'y aucune perte financière tant qu'il ne le partage pas !!! Arrête de nous rejouer un remake de la chasse au pirate sans déconner !! Ose me dire que n'as jamais mit un pied dans un torrent ou téléchargé une musique illégallement, OSE !

  • remettons_les_pendules_a_l_heure
    remettons_les_pendules_a_l_heure     

    N'oublie pas que les premiers a innover contre le -piratage- etaient de gauche.

    Tu aurais oublie la loi Tasca en 2001 ? La droite ne l'a pas abolie alors qu'a l'epoque elle avait fait un foin pas possible ! Mais la majorite de gauche l'avait emporte ! Aujourd'hui, tu payes plus cher tes disques durs, tes DVD, CD vierges, ton iPhone, ton iPod, et Archos n'a pas demarre (bien avant l'iPad mais trop cher) a cause de cette loi de gauche !!!!!
    La gauche a fait mine d'etre contre hadopi pour de la facade et par seul jeu politique. Seule Tasca ne pouvait reelement pas se dire contre !

    Ce n'est pas la droite que j'ai elu ce qui se passe. Quand on voit les ministres qui sont nommes, la pouf_e qui nous sert de pot de fleur presidentiel.

  • caroussel
    caroussel     

    c'est tout a fait ca. La culture n'est pas un produit de consommation. De tout temps les artistes et les intellectuels (les vrais, pas ces individus que nous avons en france qui se disent artistes et qui font voter des lois pour remplir leur poches) se sont battus pour que les gens accedent a la musique a la litterature et au savoir. Ce que jiwa a fait c'est ce qu'un vrai ministere de la culture aurait du faire, a defaut les majors. On avait des artistes , un public et jiwa qui souhaitait diffuser toute la musique a tous contre une rétribution aux artistes. A coté nous avons les majors qui ne servent plus a rien et qu'il faudrait interdire et des politiciens qui ne comprennent rien a rien et qui ont voté comme leur petit chef le souhaitait. Bonjour la démocratie ! Le modele de jiwa est le meme que celui du piratage, une diffusion de la culture musicale et video dans sa totalité, seule perspective avec l'internet.
    Tout ca me rapelle le film "the rock Boat" (excellent au passage) ou le ministre explique d'une part que les gouvernements n'apprecient pas que la population prenne des libertés et d'autre part cette fameuse phrase "ce qui est bien quand on est au gouvernement, c'est que quand on veut interdir quelque chose il suffit de faire une loi".
    D'un autre coté quand on teste des gouvernements de droite (on va dire droite extreme) il ne faut pas s'attendre a ce que les choses aillent pour le bien de tous et dans le sens du progres hein).

  • encore eux
    encore eux     

    pour une fois que les commentaires d'un article parlant des majors et du piratage ont tous quelque chose d'à peu près pertinent, ca mérite une contribution de ma part xD.

    plus sérieusement, je trouve vraiment dommage que les exigeances des majors soient telles qu'elles contribuent à réduire l'accès légal aux artistes qu'ils produisent ... il est en effet évident que les majors refusent d'accepter l'inéluctable évolution de la façon de consommer les oeuvres culturelles :( ! c'est quand même légèrement prétentieux de demander un revenu minimum alors qu'il y a une chance pour que sans des sites comme jiwa ils ne percevraient jamais certains de ces revenus ... une honte !

    quant au piratage, que les majors et la hadopi continuent leur matraquage médiatique, plus on parle du piratage et plus on le banalise (qui sait ?) ... et si le piratage était tout simplement le seul contre pouvoir (ou contre poids puisqu'aucun pouvoir n'est reconnu à la pratique) capable de résister au rouleau compresseur de quelques entreprises qui revendiquent posséder la totalité du marché de la culture ?

    De toutes manières il n'a jamais été question de culture dès que les majors se la ramènent quelque part, ces entreprises feraient mieux de faire dans la banque ou le crédit à la consommation puisque manifestement ils connaissent bien l'art et la manière de dépouiller toute âme qui vive, artistes comme consommateurs

    à méditer

  • Eonis
    Eonis     

    La création d'une société se base sur un modèle économique qui part de certaines hypothèses.

    Le piratage peux remettre en cause ces hypothèses et par conséquent conduire à faire fermer la société.

    C'est de l'économique basique.

  • skjsfohgolrsgol
    skjsfohgolrsgol     

    C'est quand même dingue que même les créateurs de Jiwa accusent le piratage de les faire couler !
    Le piratage ne coûte RIEN: C'est juste du manque à gagner...
    Les majors, eux demandent de l'argent sonnant et trébuchant et en quantité: ça ça peut faire couler une boite ...

  • Eonis
    Eonis     

    Tu as donc contribué à faire fermer ce site si tu récupérais illégalement les musiques qu'il proposait. J'espère que tu es bien conscient que tu piratais.

    Tu faits donc parti des groupes (pirates et major) que Jiwa cite pour expliquer les raisons de leur fermeture.

    Tu ne peux t'en prendre qu'à toi même.

  • gqe6g16r5eqg165rqeg165qer1g56req1gr
    gqe6g16r5eqg165rqeg165qer1g56req1gr     

    Pas directement. Deezer fait du chiffre avec la pub. Les majors se font du fric grâce aux revenus tirés de l'écoute des morceaux effectivement.

    MAIS, celles-ci ont fait pression sur les sites d'écoute en streaming afin que ces derniers les rémunèrent encore plus. Les ayants droits les ont intimidés : tu signes ou on te colle un procès pour violation du droit d'auteur.

    En même temps, je n'écoute plus beaucoup de musque en ligne. J'en ai déjà pas mal à écouter sur mon ordi.

  • jemereconnais
    jemereconnais     

    Bon, en écoutant sur deezer, tu donnes aussi du fric aux majors...

  • jemereconnais
    jemereconnais     

    Bon, en écoutant sur deezer, tu donnes aussi du fric aux majors...

Lire la suite des opinions (23)

Votre réponse
Postez un commentaire