En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Jean-Jacques Aillagon se prononce pour une copie privée, limitée mais non dégradée

Le ministre de la Culture et de la Communication souhaite une redéfinition des règles qui permettent l'usage de la copie privée.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

88 opinions
  • menet
    menet     

    "La musique serait elle reservée aux riches?"
    Je ne crois pas que là soit le vrai débat. Je gagne bien ma vie (comme pas mal d'autres adeptes du p2p, car avoir internet signifie posseder un Pc dont réservé déjà à une certaine classe sociale, d'autant plus si ADSL) mais les CD's sont trop chers : c'est clair.
    J'aime la technologie, je me la paye mais je devrais me contenter dune utilisation morale et pacifiste de celle-ci : c'est comme la Redoute qui vend des vibros mais sur la photo la jeune fille s'en sert pour se masser la joue ...
    Je crois pas que se soit seulement une question de pauvre gens contre ses putains de multinationales : on pirate de la musique mais on s'achète des NIKE et des PUMAS à 150 euros (prix de revient disons 20 euros dont 80% pour la PUB).
    On n'est pas tous des victimes : juste des citoyens souvent très respectables qui se servent sur le P2P parce que c'est gratuit (hors abonnement FAI et pirx du PC), mais qui certainemet achèteraient + de CD's à 10 euros, et qui se foutent bien des Majors qui sont le reflet de ce que le capitalisme est capable de pondre comme contresens.
    Pourquoi se priver du plaisir à portée de main ? Parce que demain il n'y aura plus d'artistes ? Tant pis. De toute facon il n'y aura plus d'eau potable, plus de pétrole, plus d'air sain non plus. On va droit au mur mais avant qu'est-ce qu'on en aura profité ! Sauf si ceux qui ont le pouvoir de décider se mettent à penser un peu à long terme.
    Arrêtons l'hypocrisie ou alors descendons dans la rue et faisons tout pêter.

  • saguim
    saguim     

    pour l'instant je n'écoute pratiquement pas de musique mais je m'inquiète de la puissance des majors du dsique sur le gouvernement. en effet, je pense que les éditeurs de disques veulent, à la fois taxer les disques vierges au prétexte de sauvegarder les droits des auteurs, mettre en place des protections sur les disques pour empecher la copie privée: le beurre et l'argent du beurre. il faute arrêter de prendre lesmélomanes pour des pirates an puissance et surtout il faut redéfinir un cadre juridique qui restaurele droit à la copie privée tout en respectant les droits d'auteur. mais je crains que celà soit le contraire puisque les compagnies de disques veulent se servir de la défense de la création et des auteurs pour engranger plus de bénéfices. si nouys sommes dans un état de droit, faisons ap^pliquer la loi juste la loi.

  • Joel aka Suburbass
    Joel aka Suburbass     

    je suis aussi un artiste pas trés connu(largement en Europ mais faible en densité...)et mes productionssont énormémemmt téléchrgées(normal c'est moi ki les lache...)...c'est un super moyen de promotion...
    ...depuis l'age de 9 ans(36 now...),je suis un addict de musique et ce dans tous les styles...je notais tous les groupes ke j'entendais a la radio...leur style,une note artistique...et aprés je fouillais chez les disquaires a leur éventuelle découverte...et souvent...bredouille...bien que je possède une collection vinyls,cd,k7 assez dense...
    ...et depuis le peer2peer...je suis comblé,je ressort mes vieux carnets et oh joie je retrouve mes musiques introuvables pour certaines chez les disquaires...car la proposition de ces derniers est trop formatée,bridée...trop dans un but archi-commercial...
    alors oui au peer2peer...et pour combler le trou des 10%(car en tant qu'artiste,je suis pour la rémunération de ceux-ci)...augmenter le prix des cd vierges ou comme l'écrivait quelqu'un ci dessus...avec ce ke l'on paye en EDF,abonnementADSL et supports...mais laissez nous le P2P...

  • eloquentjoker
    eloquentjoker     

    cher ami car louer des cd audio dans une médiathèque et les copier sur k7 ou en mp3 sur son duisque dur est tout aussi illégal que d'en faire une copie sur un cd vierge. Il n'y a aucune différence. Alors moi je loue mes cd en médiathèque et je les copie sur cd-r et cela sans aucun remords. J'en ai plus de 400 et aucun originaux. Et en plus je prétends ne voler personne car les cd que j'ai copiés, si je le les avaient pas copiés, je ne les auraient quand meme pas achetés de toutes façons donc où est le manque à gagner pour l'industrie du disque ?

  • FaDieze
    FaDieze     

    Sur un prix moyen de 16Euros le CD, je ne suis pas sûr que l'artiste touche 2 euros (soit environ 10%).
    90% pour le "pressage" rentre dans la poche de l'éditeur. Ce coût "légitimise" SON risque de lancer un artiste (pub, radio crochet, ...). La loi de vente d'un produit n'engendre jamais plus de 30% de coût publicitaire, taxes comprises. En conclusion, je suis pratiquement sûr que le bénéfice est à la hauteur des 70%.
    Revoir les prix à la baisse des CD, c'est répondre à l'évolution de sa clientèle qui prend de plus en plus conscience de ne plus être des MOUTONS A TONDRE, mais ATTENTION:
    A titre d'exemple, un équipementier automobile qui participe à l'évolution des voitures Renault, se voit IMPOSER (par ce dernier pour obtenir le marché), un bénéfice de 3 à 4 %, avec une politique de baisse du prix global de 7% sur les années avenirs (il ne lui reste qu'à étudier des baisses de coût de production (les salaires), dont les solutions se trouvent dans les pays hors de la communautée européenne).
    Très schématiquement, ces quelques lignes traduisent le processus du capitalisme libérale, qui impose la règle du plus fort!
    Attendre que les CD soient moins chères, correspond à attendre que les éditeurs trouvent des pays d'accueil où la main d'oeuvre est moins chère, mais en aucun cas n'acceptera de "rogner" dans ses 70% de bénefs = politique de délocalisation (la Chine est en vogue).

  • chevalier_
    chevalier_     

    La star academy c'est de la M e r d e, si il y a une baisse des ventes de disques, c'est cette emission et egalement les chanteurs qui ne savent faire qu'une chose : copier les vieux tubes des années 80 dans des versions nulles et males chantées comparées aux originaux que justement les personnes qui étaient adolescents dans ces années ont biens connues, en un mot les producteurs de disques qui se contentent de reprendre de vieux tubes peuvent avoir la génération d'ados d'aujourd'hui mais ceux qui ont la trentaine comme moi, ils n'acheteront pas ce genre d'album.
    Quant les artistes eux-mêmes arreteront de faire de la copie on en reparlera parcque les reprises ça me gonfle

  • frédéric savin
    frédéric savin     

    Mon nouveau PC est livré avec un lecteur de cartes multimédias comportant quatre possibilité de lecture de cartes. Le problème est que le lecteur système s'est ainsi s'installé en I sur le disque dur partitionné. (deuxieme partitionJ)Système d'exploitation Windows xp professionnel. Ceci pose un problème d'installation de mes logiciels. (Wanadoo-Office-Naturaly speaking essayés.)A un moment de l'installation est fait référence à un fichier système non trouvé en c, même en ayant choisi le lecteur i pour l'installation. Pour décaler les lettres de ces lecteurs et ramener en C mon système,j'ai essayé, sans résultat:
    - sous windows. (accès à c impossible)
    -mécaniquement: j'ai débranché le lecteur de carte de la carte mère et rebouté.
    Y a t il une solution connue de réparer sans tout réinstaller?) Même en réinstallant, comment éviter de reproduire ce dysfonctionnement? Merci

  • Toujours moi
    Toujours moi     

    Ce qui me désole dans tout ça, c'est quand je vois des gens vendre ces fameux titres téléchargés, quand j'en voit d'autres les acheter. Ce qui me choque, c'est quand j'entend des gens faire les louanges du téléchargement gratuit. La, on frole le criminel.

    Vous voulez vous piquer à la cocaïne, et bien faites le, mais n'incitez pas les autres à le faire et n'en vendez pas. Vous voulez télécharger des morceaux en p2p, et bien faites-le, mais n'incitez pas les autres à le faire.

    Le p2p de mp3, c'est effectivement du vol, au sens juridique du terme. Le smaisons de disque font des daubes, trop chères, ... OK. Il n'en reste pas moins que c'est du vol.

    Personnellement, je connais bien les avantages et inconvénients du téléchargement de mp3. Mais quand quelqu'un me demande si on peut télécharger de la musique sur Internet parce qu'il vient de s'acheter un bel ordinateur, je lui répond que oui, ça se fait. Et je commence par lui citer tous les inconvénients que ça présente. Si il insiste, je feint de ne pas me souvenir des logiciels qui le permettent et je lui explique tous les avantages qu'il aura à acheter des originaux choisis avec soin. Et puis si il insite vraiment, et bien je change de sujet. Si il veut vraiment télécharger, je ne m'inquiète pas, il trouvera bien tout seul.

    Mais l'inciter à télécharger en lui donnant en plus tout ce qu'il faut pour le faire, c'est un peu comme lui donner sa première cigarette, ou sa première seringue pour se piquer. C'est un peu extrème comme exemple, mais le jour où il téléchargera un virus qui lui flinguera son ordinateur, le jour où il se fera pincer pour piratage, le jour où un pirate accèdera à ses fichiers, ce jour là, je préfère le lui éviter... Surtout si il trouve ça tellement sympa qu'il se mette à vendre ce qu'il télécharge. Là, il risque de prendre bonbon...

  • moi_
    moi_     

    <<< les bons artistes sont moins piratés, car leurs "fan" aiment avoir les originaux >>>

    C'est vrai ça, pourquoi ils nous ortent des chiffres insipides. Pourquoi ils ne nous feraient pas des stats par artiste pour qu'on se rende compte. Maintenant, je suis pas sur que Britney Spears ne soit pas beaucoup téléchargée. Et si certains peuvent trouver que c'est une daube sasn lendemain, toute une génération la considère comme une grande artiste.

    Ton propos est sans doute assez juste, mais reste somme toutes à relativiser je pense.

  • Mike_
    Mike_     

    Et le cout du tissu?
    Et le cout du métal des voitures?

    Derrière un produit, il y a de la recherche, de la production un tas de salaires.

    Ce qui n'excuse en rien l'industrie du disque en France qui est une vaste escroquerie...

    Les anglais ont un pouvoir d'achat bien supérieur au notre, et pourtant :
    Le dernier Madonna : 11 euros
    Le DVD Austin Powers GoldMember : 12 euros.

    Rapporté à leur pouvoir d'achat supérieur, c'est un prix RIDICULE.

    Alors qu'on ne s'étonne pas que les gens achètent moins de disques en France, on se fait littéralement SODO**SER par les distributeurs et les majors... et faudrait le prendre avec le sourire s'il vous plait.

Lire la suite des opinions (88)

Votre réponse
Postez un commentaire