En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La Hadopi répond aux critiques de Jacques Attali

Mis à jour le
La Hadopi répond aux critiques de Jacques Attali
 

Piquée au vif, la Hadopi répond à l'ancien conseiller de François Mitterrand qui, dans un billet publié sur son blog, tirait à boulets rouges sur l'autorité et ses publicités.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

18 opinions
  • yt391
    yt391     

    Oui exactement, Jacquo a en plus toujours 2 ou 3 métros de retard ...

  • yt391
    yt391     

    Hadopi est une profonde niaiserie qui fait exactement l'inverse de ce qu'il faudrait faire, c'est à dire favoriser la diffusion légale d'oeuvres à travers la mise en place de tiers de confiance gérant des bibliothèques personnelles (ne contenant que les références des ouvres, pas des copies), tiers de confiance ayant une interdiction stricte de regarder dedans ou d'en publier le contenu, et fonctions éditeurs et magasins en ligne complétement séparées de la fonction "notariale" ou "tiers de confiance".
    Répression ? Sur les centres et non utilisateurs finaux, P2P vaste hypocrisie dans les termes, toujours des centres dans le piratage du fait de la nécessité de constituer des catalogues. Un peu plus développé ci-dessous :
    http://iiscn.wordpress.com/2011/05/15/piratage-hadopi-etc
    Aucune offre légale non monopolistique, non pénible pour les utilisateurs, et respectant le caractére privé de leurs bibliolhèques (disco, video, sito thèques) ne peut se mettre en place sans ces "tiers de confiance" et "comptes de licences contrats" personnels associés.

    Quant à la licence globale, ce serait bien évidemment la pire des solutions :
    http://iiscn.wordpress.com/2011/07/03/licence-globale/

    N.B.: je n'ai bien évidemment pas vraiment lu l'article de Jacquo A l'essayiste de gare productif, qui n'a jamais rien vu ni vraiment lu, et qui a la manie de se planter dés qu'il touche ou approche un point sensible, par exemple il croit à la thélépatie par ordinateur avec fils branchés dans une cervelle (la ou un esprit vraiment créatif comme Roland Moreno par exemple, pense exactement l'inverse, et n'a pas peur de dire jamais*). Et Jacquo A, qui, rappelons le par ailleurs, a toujours 2 ou 3 métros de retard.

    * :
    http://tchat.nouvelobs.com/international/l_avenir_d_internet_selon_roland_moreno,20090607181317830.html
    Voir réponse à :
    "Qu'est-ce qui remplacera internet ,plus tard ,d'aprés vous?"

  • rblade01
    rblade01     

    Notre premier de la classe qui ne comprend rien à rien mais qui a tout appris par coeur est aussi le roi des plagiaires. Ses livres ne contiennent aucune référence à d'autres livres. Ce monsieur Attali vole les idées des autres et en fait des livres.
    Cet hypertrophié de l'égo, atrophié de l'esprit ne rêve que de gouvernement mondial, de licence global et de hautes autorités.
    Normal quand on ne sait être que fonctionnaire, on n'imagine qu'un monde de fonctionnaires.

  • Nikopik
    Nikopik     

    Oups pardon, je me suis trompé de lien ^^
    http://www.nikopik.com/2011/06/un-billet-sur-un-sujet-super-original.html

  • Nikopik
    Nikopik     

    Au moins Attali rejoint mon opinion sur le fait qu'Hadopi n'encourage pas du tout la création, qu'elle s'y prend très mal pour favoriser l'usage des solutions légales, qui sont plus difficiles à utiliser que les fichiers piratés (un comble!).
    Si cela vous intéresse de lire la suite de mon avis sur ce sujet polémique : http://www.nikopik.com/2011/06/les-pirates-declarent-une-guerre.html

  • J. Attali a raison
    J. Attali a raison     

    J. Attali a raison:
    « L’économie de l’art » ne doit pas se confondre avec « l’économie de la distraction ».

  • jean-17
    jean-17     

    Au lieu de d’écouter de la m*rde commercial éphémère et chère, écoutez plutôt des artistes indépendants dont leur création surpasse largement les "artistes" des maisons de disques et cela pour pas trop chère ou gratuitement (jamendo...).

  • H1P333
    H1P333     

    Vous critiquez la licence globale parce que l'argent ira en grande partie dans la poche des artistes déjà millionnaires... Et alors? Vous proposez quoi comme méthode alternative?...

    Puisque bon, à part payer les artistes en fonction du nombre d'écoutes de leur musique, je vois pas quel autre critère équitable on pourrait retenir! C'est triste que de nombreux français écoutent de la merde mais c'est comme ça, tant que les français préfèreront majoritairement la merde c'est normal que les artistes merdiques soient mieux rémunérés: de quel droit on irait mieux payer un artiste au motif qu'il est jugé "mieux" par son public qui est 10 fois moins nombreux que le public des artistes populaires?

  • Twa&Mwa
    Twa&Mwa     

    Relecture, relecture :)

  • Twa&Mwa
    Twa&Mwa     

    MAIS Mr ATTALI, LA LICENCE GLOBALE EST UNE CONNERIE :)

    Tout d'abord, vous parlez des majors comme s'ils étaient les grands perdants. En effet, ils font partie de la destruction créatrice de l'économiste autrichien Schumpeter.

    Mais aussi la politique remplacée par la néopolitique composé avec l'Internet de l'horizontalité.

    Mais aussi le cinéma, la radio, la télévision remplacés par la néoculture de l'Internet, soit le fait que le contenu n'est pas forcement traditionnel, c'est-à-dire réalisés par les majors et compagnies traditionnels mais aussi par tout une tripotée d'individus qui révèlent un niveau néoculturel important ; soit aussi le fait que le contenu est aussi publié sous licences de Partage et Libre (Creative Commons, Art Libre, etc.) ; soit aussi le fait que la Propriété Intellectuelle est complètement contesté et remise en question par certains ; soit aussi le fait qu'avec l'Internet, on revient aussi aux sources de la culture, dans sa substantifique moelle sans fioritures.

    Quant à votre littérature Mr Attali, elle n'existe plus à l'état numérique : la lecture et l'écriture changent profondément ici jusqu'à transformer la création numérique de forme de pensée en la réduisant à sa substantifique moelle, à l'écorce imprégné de l'arbre sans que l'écorce ne soit trop forte, je le répète, la néoculture sans fioritures.

    Quant à l'Education Nationale, elle meurt avec l'Internet. L'uniformisation sociétale s'est arrête. Le subjectivisme reprend du poil de la bête. Mais c'est un subjectivisme de l'idéal, du don désintéressé que prône Sénèque même, soit de la culture du Libre et du Partage.

    La Licence Globale n'est qu'une taxe de plus. La création ancestrale se détruit. Laissons-la. Et ne survivront que ce qui ont compris le changement que produit ce néomonde de l'hyperspécialisation où les points de non-retour se font plus que ressentir...

    L'INFOWAR OU GUERRE DE L'INFORMATION A COMMENCE.

    Il est à vous, Ladies et Gentlemen de composer le progrès technique avec le développement humain et durable ainsi que l'Ethique du Libre.

    Cordialement,

    HackerLiberty ForHumanity (HLFH), un être humain Libre, Conscient, et s'inspirant de l'Ethique même.

Lire la suite des opinions (18)

Votre réponse
Postez un commentaire