En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Internet dans le TGV : encore 2 à 3 ans de tests
 

Si le TGV roule à grande vitesse, le projet d'Internet embarqué prend son temps. En test depuis 2007, il rempile pour deux à trois ans d'expérimentations commerciales plus que techniques.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • Running5fr
    Running5fr     

    La SNCF n'a jamais été un service public. La SNCF est une entreprise. Le fait qu'elle appartient à l'Etat en fait une entreprise publique", mais n'en a jamais fait un service public, pas plus que la Poste etc.

    Quant au service public, c'est aux populations concernées de décider si le transport par train sur telle ou telle route doit être défini et géré comme service public.
    En ensuite on se demandera si on confie l'exécution de ce service à la SNCF ou à un mieux disant tel Veolia ou la Deutschebahn ou autres.

    Les avantages (indus ?)de certains (cheminots) ou les "bas prix" artificiels sont toujours payés par quelqu'un.
    Ceux qui payent des impôts et qui pendant longtemps on financé ces avantages et "bas prix" artificiels sont bien content de voir qu'on dilapide un peu moins LEUR argent.
    Si tu ne paye pas d'impôts, on peut comprendre que la clarification des rôles entre régulateur, propriétaire de l'entreprise publique et réalité des prix te dérange. Pour toi, c'était mieux avant quant on mélangeait tout, on ne contrôlait rien, et que les déficits de la SNCF allaient alimenter la dette que paieront nos enfants.
    Mais ceux qui payent sans qu'on leur demande leur avis sont bien content que l'utilisateur paye ce qu'il utilise.

    Les écrans de fumée du style "service public" ou "défense de l'environnement" ou encore "entretien/aménagement du territoire" ont fait long feu, plus personne n'est dupe qu'ils ne servent qu'à cacher une idéologie communiste qui, après avoir été chassée par les urnes, tente de revenir par la fenêtre pour essayer de nous faire croire que tout collectiviser est une solution, alors que ça fait à peine 30 ans que ce modèle a explosé en plein vol à moins de 1000 km de Paris.

    Quant aux qualificatifs comme hyènes, on t'en laisse la paternité. Entre hyènes et putois, je ne choisis pas.

  • Hadopicsou
    Hadopicsou     

    Et les syndicats d'Arcelor mital, et les syndicats qui persécutent des PDG à tire la rigo ces derniers temps, et les syndicats des producteurs de lait qui déversent des gigalitres de lait à paris, ils s'occupent des fonctionnaires peut être?
    Combien de fois le secteur public s'est battu pour lui mais aussi pour le privé? C'est avoir la mémoire courte et / ou selective d'affirmer le contraire. Les grandes "révolutions" qui aujourd'hui servent à tous salariés de l'éxagone (et en dehors pour les DOMTOM) ont été portées par les fonctionnaires, faudrait voir à ne plus l'oublier.
    Mais avec le temps, les fonctionnaires (attention, un cheminot n'est pas un fonctionnaire et pourtant je le mets dans cette catégorie) se sont vus descendre par tout le monde. Tout à coup les fonctionnaires sont devenus des nantis avec des avantages inacceptables. Mais ces avantages étaient là à la base pour équilibrer les travailleurs face aux très faibles salaires de la fonction publique. Aujourd'hui on enlève les avantages, et les fonctionnaires restent avec leur quasi SMIC après des années de travail, à être augmenté selon le l'estimation de l'augmentation du cout de la vie, que l'on sait bien inférieur à la réalité, surtout depuis le passage à l'euro. On sait tous que tous les fonctionnaires ont des résidences secondaires, des grosses berlines et partent tous les hivers au ski... mais oui bien sûr. Il n'y a jamais eu autant de familles riches en france, en croissante évolution depuis le passage à l'euros et tous ceux qui se sont gavés sur le dos des clients, mais non, les fonctionnaires et leur grèves restent l'ennemi juré. Mais ouvrez les yeux bordel!

    Les réformes des retraites: à force de voir dans les fonctionnaires les nantis à abattre, et bien ces derniers ont arrêtés de se battre, pour la plupart, et aujourd'hui on voit le résultat: tout le monde est dans la merde, et bientôt tout le monde, privé comme public, devra travailler jusqu'à ce qu'il meurt pour subvenir à ses besoins. Le capitalisme prôné par le MEDEF en rêvait, les moutons l'ont soutenu, et bien mangez maintenant.

    Quant aux grèves payées, autant il a pu arriver que les syncicats arrivent à faire payer une partie des jours chômés aux salariés grèvistes, autant je peux t'assurer qu'une journée de salaire décomptée sur la fiche de paye fait mal à la fin du mois. C'est une légende urbaine, une de ceux qui font des fonctionnaires les nantis à abbattre justement, de dire que leurs jours de grêves sont payés. Il faut être loin du terrain, bien encré derrière son poste de télévision ou son écran d'ordinateur à gober les infos de TF1 comme acquis, pour affirmer de tels propos. J'ai même entendu un agriculteur dire que les arabes avaient une carte d'arabe pour ne pas payer le métro, quand il s'agissait d'une carte orange. C'est pour dire qcombien les français sont maléables à souhait quand on leur raconte tout et n'importequoi et son contraire. Les français bouffant du TF1 à longueur de temps sont les moutons qui font que sarko a été élu en 2012 et qui nous ont mis dans la merde dans laquelle on est.

    Le privé aurait lui aussi fait greve, en soutenant les fonctionnaires déjà gèvistes, qu'on serait peut être tous à la retraite à 55 ans, mais non, c'est justement à cause de la retraite à 55 ans des fonctionnaires que l'Etat est surendété, dixit les discours politico-médiatico-capitaliste, il était urgent de passer la retraite à 60, puis 62 et combien dans 5ans? 70 ans??... mdr
    Les priorités, les opinions, nos chers politiciens savent bien "nous" (je mets entre guillements parceque je n'écoute plus ces ramassis de propagande) les inculquer, pour qu'on croit que c'est la pure vérité. Mais ça n'a l'air de choquer personnes toutes ses lois liberticides et profitants aux riches au détriment de la classe moyenne qui paye toutes les abhérration du petit roi comme la loi TEPA qui n'a fait revenir personne mais qui a engraissé de 15 milliards par ans les VRAIS nantis de ce pays, ceux qui profitent des niches fiscales (ah là tien, pas un mot sur les niches fiscales, ça contrarirait trop de personnes bien placéses surement..., ah la non ça choque personne, par contre qu'un nantis de cheminot fasse grève pour défendre son bout de gras, alors là c'est innacceptable!! Mais dans quel monde nombriliste vivons-nous? Je vous le demande.

    Bref revois tes bases, renseigne toi sur ce qu'est le droit de grève et pourquoi on en est arrivé là; renseigne toi sur ce que seraient tes conditions de travail sans les luttes des syndicalistes, alors on parlera peut être, à moins que tu ne veuilles pas de tes 5 semaines de congés par ans, auquel cas tu as le droit de te battre et de faire grève pour retomber à 10 jours par ans de repos payés, c'est ça que tu veux?
    Nan parceque sans lutte, c'est là qu'on retourne tu sais !?

  • raslebol03
    raslebol03     

    Le problème des grèves... tu veux vraiment qu'on en parle ?

    Il est clair qu'on a souvent vu le privé faire grève. forcémment... leurs jours de grève ne sont pas payés.

    Les syndicats, en France, semblent surout se battre pour le public, et jamais pour le privé, ça doit être pour ça qu'il y a de moins en moins de syndiqués en France

  • raslebol03
    raslebol03     

    Il y a un exemple à rappeller à tous ceux qui râlent contre les privatisations... c'est les télécom.

    Du temps où ils étaient publics, certains ne se souvienent peut-être pas, mais la facture pouvait souvent être très salée, pour ne pas dire épicée.

    Il va y avoir un temps de transition, ce ne sera pas facile, mais pour l'instant, la SNCF, que je sache, n'a toujours pas de concurrents

  • Hadopicsou
    Hadopicsou     

    Et moi je ne sais pas où tu as vu que j'avais dit que les billets de train n'étaient pas très cher, à part les places preum's (22€ le trajet quel qu'il soit si on s'y prend 2 mois sà l'avance).

    Savoir lire ne suffit pas, comprendre ce qu'on lit est aussi important, voire plus... avant de lâcher un commentaire, non?

    Et puis pour les grèves, il est où le problème? N'y a t'il pas un service minimum dont Sarko se vante de la réussite?

  • boukton
    boukton     

    Et finis les grèves aussi ... ?

    "Fini les billets pas trop cher sauf quelques rares places preum's..."

    Sans blague je ne sais pas où tu as vu que les billets de train n'étaient pas très cher !!

  • Hadopicsou
    Hadopicsou     

    Nan mais oh c'est fini le pays d'alice et les merveilles là hein. En quoi une entreprise devrait offrir un service? Citez moi des entreprises à but commercial offrant, sans contrepartie ou sans que ce soit compris dans le tarif de base, un service...
    Les français veulent privatiser les services publics pour diminuer le budget de fonctionnement de l'Etat, le tout en cassant les quelques avantages restant à ces nantis de cheminots... Et bien voilà, c'est en marche, on est en plein dedans alors faut assumer maintenant. Fini les billets pas trop cher sauf quelques rares places preum's, fini les remboursements sans condition, l'heure est à la compétitivité, à la rentabilité, c'est ce que veut la majorité des français visiblement. Manquerait plus qu'ils se plaignent que ça coute cher maintenant ... Et puis comme dirait notre ministre de l'économie, si c'est trop cher, prends ton vélo.

    Ce sont ceux qui ont voté pour ce gouvernement de hyennes qui devraient avoir honte, pas la SNCF.
    Sur ce rien de personnel Seb, mais le temps de la gratuité, c'était bon avant, quand les entreprises publiques travaillaient au service du public. Aujourd'hui on privatise, on sacrifie la qualité et la sécurité sur l'autel du chiffre, c'est ça le capitalisme d'aujourd'hui, et on n'a que ce qu'on mérite

  • Seb983240
    Seb983240     

    Avec la SNCF y a que le TGV qui va vite. Pas toujours à l'heure, mais rapide.

    Vu le prix exhorbitant du billet, il pourrait offrir la connexion pendant 2h...

    Quelle honte.

  • HIPe
    HIPe     

    2 Mbps partagés entre les utilisateurs, si c'est 2 Mbps pour l'ensemble des usagers du TGV ça sera tout simplement inutilisable...

    Sinon je sens déjà venir les prix qui devraient être au niveau des connexions 3G+ DATA actuellement proposées par les opérateurs mobiles: 15 euros/mois pour 3H chez SFR, on a le PC compris pour moins que ça dans une salle de jeu en réseau ou dans un cybercafé...

Votre réponse
Postez un commentaire