En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Internet au bureau mis en charte

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à encadrer l'usage du Web par leurs salariés. Une start-up française leur propose des services de rédaction de charte Internet sur mesure.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • alain morineau
    alain morineau     

    il ya des personnls responssables , et d'autre non , dans une entreprise , il y a des feniens , et les autre qui font le boulot , il y a de tout partout , il faut que chacun face attention au autre , qui le remetre dans le bon chemin , la chate , je mf , si ses bien fait , je dis oui , il faut se responsabilisé ,et le tour est jouet , pas facile , avant il avait pas internet , on a fait d'autre intertiction , on tue pour de l'argent , pourquoi , on ce ferais pas d'argent sur des inbéciles , qui utilise internet !!!

  • Bergès
    Bergès     

    Bonjour,
    Les abus ont toujours été le prétexte à la limitation du droit des travailleurs dans les entreprises.
    On a même reproché à certain la suppression de leur propre emploi par la Direction de l'entreprise.
    En matière d'Internet, il en est de même. Je travaille dans une grande entreprise ou la liberté totale est de mise (pour ceux qui ont la change d'être connectés sur le net). Bien sur, il y a certainement des abus quelque part. Mais il y a surtout la nécessité de donner l'habitude aux employés de se servir des nouveaux moyens de communication. Après l'habitude prise, il y aura la partie "répression" des abus et des libertés données.
    Déjà une charte circule. Un charte, c'est bien le contraire de la responsabilité. Et si elles fleurissent en ces temps ci, c'est certainement que l'air n'est pas à la liberté-responsabilité mais plutôt à la direction-imposée.
    Un règlement intérieur est discuté, négocié, plus ou moins librement consenti.
    Un contrat suppose deux parties libres, ce que le salarié, l'employé, le collaborateur n'est pas.
    Une convention devient vite dollective dans une entreprise mais suppose un débat, des négociations et des accords...
    Voici donc une définition de la charte : Acte authentique du moyen-âge consignant des droits, des privilèges, généralement accordés par un suzerain.
    Et les recommandations de la commission informatique et libertés ? Pourquoi sont-elles habituellement transgressées dans ces chartes sur les NTIC ?
    Amicalement,
    JC Bergès

  • Francesca_
    Francesca_     

    Même si mon jeune âge peut vous surprendre par rapport à ma réponse (je n'ai que 22 ans), je suis entièrement d'accord. J'ai accès à internet au bureau, je ne l'utilise que pour cette raison là. Sinon je l'ai chez moi donc j'attend le soir de rentrer pour vaquer à mes occupations personnelles sur le net. Ne nous occupons pas des idiots qui s'amusent à écrire ce genre de choses ds les forums! Parlons entre gens sérieux et censés.

  • danielcharly
    danielcharly     

    Je vois messieurs que vous faites partir des inconscients qui se complaisent dans leur crasse.. Si cela vous dépasse essayez de comprendre, ou alors taisez vous. Vous démontrez à la perfection la justesse de nos propos et que (c'est bien sûr pas nouveau) il y a des gens qui essayent de réflêchir et d'autres qui seront toujours les tondus et fiers de l'être.. Allez donc continuer à regarder Star academy, Le Bachelor, bouffer chez Mac Do et sucer votre coke. Vous engraisserez non seulement vous même mais ceux qui vous pompent votre fric et vous abêtissent en profitant de votre aveuglement..

  • Menta
    Menta     

    T as raison ou alors l ile aux enfants ptet. Vous connaissez bien mal la nature humaine messieurs ...

  • arnaud_
    arnaud_     

    c un article de news ou de la pub pour la boite qui propose le service ?

  • marco_
    marco_     

    Je suis entièrement d'accord avec vous. Le savoir est la clé de l'épanouissement et de la réussite, c'est pour cela qu'il est temps d'agir sur cette planète où l'on a tendance à faire croire, en particulier aux jeunes, que seul l'argent est la source du bonheur, avec tout ce qui va avec : perversion, cruauté, manipulation, mensonge...
    L'aspect psychologique doit être réaffirmé pour envisager un avenir serein et il convient de casser des spirales. Internet est un atout, une source d'enrichissement, il ne doit pas devenir une drogue (au même titre que le portable, par exemple) La désaccoutumance, le cas échéant, ne doit pas se faire de manière brute. Je parle d'un usage non contrôlé et non censé, bien évidemment (comme vous le dites si bien, il y a tellement de choses à apprendre ou de messages à faire passer...)

  • Daniel_
    Daniel_     

    Sur le fond je suis d'accord avec vous et une nécessaire "balance" des apports et des problèmes de toute chose, y compris Internet. Un peu "beaucoup" de bon sens et de modération n'a jamais fait de mal, n'en déplaise aux imbéciles de la société actuelle du style "je veux tout et tout de suite parceque je le vaux bien...".
    Accéder à Internet de son bureau pour des tas de raisons (y compris consulter les news de 01net et "chater") n'est pas un problème en soi et il ne faut pas tomber dans le flicage et les abus débiles des débuts du téléphone au bureau où on mettait des cadenas sur les postes et on on interdisait l'accès extérieur à tous sauf au chef!!

    Internet en soi est une excellente chose qui est de fait indispensable aujourd'hui tout comme le téléphone ou la voiture... c'est une source fabuleuse de savoir, d'échange et d'efficacité... Mais mais... comme dans le téléphone portable qui est un bien mais aussi une stupidité quand on voit des jeunes incoscients rester pendus des heures (et des centaines d'euros!!) pour ne rien dire.... il faut bon sens et modération. Il ya une différence majeure entre l'accés à internet et l'hébergement de pages web perso!!!

    De fait de nombreux pays Européens travaillent sur ce point et considèrent déjà que restreindre sévèrement ou interdire l'accès internet au bureau serait une absurdité.. Le savoir (oublions les sites roses our blancs our noirs..) a toujours été facteur de progrès..

  • marco_
    marco_     

    Internet est un outil puissant et utile, bien que non indispensable. S'il faut suivre le progrès lorque celui-ci améliore notre vie quotidienne, il convient malgré tout de toujours peser le pour et le contre afin que cela ne tarisse pas sur des questions d'éthique, de déontologie, de respect, de bon-sens. Par exemple, les ventes en ligne ont un côté certes pratique mais cela incite de plus en plus les gens à rester chez eux et à accroître un sentiment d'individualisme de plus en plus marqué. C'est le revers de la médaille, bien qu'il soit loin d'être le seul. Internet au travail, c'est une bonne chose pour des recherches à caractère professionnel, mais au-delà, les abus doivent être sanctionnés, surtout si le travail s'en trouve bâclé. Si l'employé répond aux exigences de son patron, alors il convient de se montrer souple car Internet ne tue pas, mis à part le contact direct entre les humains. Ce sont celles et ceux qui abusent de la situation qui doivent être sanctionnés, pas les autres. Un "flicage" systématique ne ferait qu'accroître la tendance actuelle au cloisonnement de la pensée à des fins sournoises, bien que camouflées. A force de mettre de côté l'aspect psychologique sur cette planète, dans un système assez ahurissant par moments, les prédictions de George Orwell dans 1984 se rapprochent à grands pas. C'est cela que les gens doivent comprendre, après les problèmes d'abus disparaîtront d'eux-mêmes, y compris sur Internet, et y compris au travail.

Votre réponse
Postez un commentaire