En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Illectronisme : un fléau qui touche dix millions de Français
 
DR

Se servir d'un ordinateur, voter en ligne, acheter un billet de train ou regarder une vidéo sur YouTube peut vous sembler évident. Ce n'est pas le cas pour 15 % de la population française.

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
4 opinions
  • Informatika
    Informatika     

    En licence j'ai croisé des étudiants incapables d'écrire une phrase sans faire 15 fautes.
    Si on donne le bac à ces gens là, faut pas s'étonner de leur illettrisme et de leur incapacité à se servir correctement du net par la suite.
    Pour les autres l'état ne fait rien: comment voulez vous qu'un état apprenne à ses habitants à se servir d'internet alors même que ceux qui gouvernent l'état ne comprenne même pas de quoi il s'agit?
    Faut virer les vieux réacs et mettre des jeunes à la place qui comprennent les enjeux du net. Sinon la fracture numérique se transformera en fosse, en abime, en vide intersidéral qui va mettre de côté tout une partie de la population.

  • jav16
    jav16     

    Ce n'est pas beaucoup si on considère que selon l'INSEE "En 2011, 16 % des personnes de 18 à 65 ans résidant en France métropolitaine éprouvent des difficultés dans les domaines fondamentaux de l?écrit, et pour 11 % ces difficultés sont graves ou fortes."
    Ce n'est pas beaucoup si on considère que 4.800.000 personnes sont en dessous du seuil de pauvreté et n'ont donc les moyens ni de s'équiper et se connecter,ni les moyens d'acheter un billet d'avion et même de travailler avec ou sans ordinateur.

    Quelle solution ? D'abord retrouver une économie qui ne fonctionne pas pour elle-même mais pour tous, autrement dit une économie au service de la société et non l'inverse.

  • gefalo
    gefalo     

    Je me suis mis a l'informatique a 65 ans quand j'en ai eu besoin pour rester en contact avec mes enfants repartis sur trois autres continents (avant je n'avais que le fax,car tous les pays n'ont pas de courant ou de telephones en permanence et je ne parle pas couramment toutes les langues africaines, asiatiques ou sud-americaines!). J'ai construit des dizaines d'ordinateurs (AMD puis INtel) que j'ai offert a des jeunes, mais je suis incapable de prendre un billet de chemin de fer et de me servir correctement d'un smartphone tant il y a de choses inutiles dessus (et toujours l'impression: pourquoi faire simple quand on peut faire complique)et meme je m'abstiens parfois de voter parce que je ne sais pas ce qui se passe quand j'appuie sur une touche- et c'est le seul choix "democratique" que l'on me consent- mais j'ai 78 ans et ne suis pas illettre et me moque de beaucoup de neologismes qui n'ont pour but que de nous faire croire que nous sommes depasses et bons a jeter.

  • CharlesPetit
    CharlesPetit     

    C'est bizarre, mais voter en ligne, me parait plutôt être un handicap pour la démocratie... Maintenant ce que j'en dis c'est que je n'ai rien à foutre de Facebook et autres pseudo binz social, ne trouve absolument pas normal que pour avoir des billets à bas prix à la SNCF iDTGV il faille passer obligatoirement par le Net et alors faire sa déclaration fiscale par internet, vu la complexité du système des multi-formulaires Français, je ne ferrai jamais une déclaration en ligne. Au fait je peux me faire reconnaitre comme handicapé ? Ou est ce que pour faire la demande il faut passer obligatoirement par le Net... D'ailleurs, étrange mais certaines personnes se passent très bien du fatras électronique et pourtant ils réussissent à vivre sans... Mais comment font-ils demanderons les handicapés de l'assistance électronique perpétuelle, qui sans ne savent plus rien faire et ont perdus toute autonomie personnelle.

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •