En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Facebook locaux
 
AFP

Le réseau social minimise la situation et soutient qu’il s’agissait d’un test de vulnérabilité effectué par un chercheur en sécurité. Mais plusieurs éléments font penser qu’il s’agissait plutôt d’un pirate.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire