En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Hyperloop : comment des étudiants espèrent donner vie au train supersonique

Mis à jour le
Hyperloop : comment des étudiants espèrent donner vie au train supersonique
 

Des apprentis architectes ont planché sur le projet d'Elon Musk avec à la clef, une multitude de propositions concernant la stratégie, le tracé, et le design du train. En voici les plus belles vues d'artistes.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • LeCousinDeMaCousine
    LeCousinDeMaCousine     

    Dans un suppositoire circulant dans un tube dans la région la plus dangereuse du monde pour ses risques sismiques. Je demanderai au captain Kirk de me téléporter, çà ouais j'aimerais !!!

  • CharlesPetit
    CharlesPetit     

    D'une ce déplacement hypersonique, se fera sous terre pour éviter toutes interactions entre les engins volants, terrestres, tempêtes, tornades... Evidence... De l'autre les tubes seront emprisonnés dans une structure sous terraine en béton armé capable de résister à une attaque nucléaire, donc au tremblement de terre, aux infiltrations... Les tubes seront maintenus en place par un système de caoutchouc tendre allant vers dur, plus on se rapproche des murs en bétons armés pour l'atténuation progressive des vibrations... Il sera créé le vide dans ces tubes pour supprimer au maximum tous les frottements de l'air, ce qui réduit fortement la chaleur et annule le bang supersonique... Le déplacement des modules de transports se fera par sustentation magnétique et super-conducteurs... Il n'y aura que 4 places par modules pressurisés avec oxygène, pas de WC, de bar ou quoi que ce soit, à part un compartiment pour quelques bagages... La gestion des départs de modules ne se fera pas en fonction d'horaires de "train" mais en fonction des besoins et de la disponibilité des tubes... Les modules seront chargés dans le tube à la méthode d'un chargeur de pistolet, vérification s'il y a un délai suffisant entre la capsule qui précède, que celle qui arrive est suffisament loin, injection de la première capsule du chargeur etc... En cas de panne du système puisque l'oxygène pourrait manquer, verrouillage du tronçon défectueux pour garder le reste de la ligne sous vide, chassage par air-comprimé sous pression, jusqu'au prochain sas d'accès... Evidemment il y aura comme dans les avions des bouteilles d'oxygène de secours pour permettre à 4 personnes de respirer pendant 4 heures au cas où....... Bein quoi pourquoi s'arrêter au super sonique alors qu'on pourrait aller encore plus vite !?!? Mach 5 serait vraiment pas mal Non !?

Votre réponse
Postez un commentaire