En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Hervé Lemaire (EMI) : ' Les artistes ne peuvent qu'approuver nos initiatives anti-piratage '

Hervé Lemaire (EMI) :
			' Les artistes ne peuvent qu'approuver nos initiatives anti-piratage '
 

Le directeur des nouveaux medias EMI music France confirme la mise en place systématique des systèmes de protection sur les CD du label. Une action qui, conjointement à l'ouverture du catalogue aux distributeurs en ligne, doit permettre de lutter contre le piratage.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

22 opinions
  • kerkdlac
    kerkdlac     

    "Pour mémoire, dans un systeme capitaliste (économiquement)
    libéral comme le notre, c'est l'offre qui s'adapte à la
    demande et non la demande à l'offre"

    Exact, le but de la publicité et des modes - genre
    star'ac, star-awards et cie - étant justement d'infléchir
    et d'influencer le libre choix du consommateur
    pour creer artificiellement la demande, voir, à le contraindre
    à acheter ou renouveller son matériel en supprimant certaines
    games de produits ou en rendant impossible l'usage ou la
    lecture d'un support récent (le CopyControl n'est pas le
    seul exemple, n'est ce pas ?) .

    Le systême capitaliste libéral est dépassé, pour faire
    peur aux quidams on le laisse trembler devant la menace du
    néo-libéralisme, mais pendant ce temps, c'est
    un système libéral-fachiste qui se met en place.

    Le milieu des internautes est encore réactif, et rejete
    tout ce ressemble à un controle - ça, certains dirigeants
    ne le supporte pas - et si l'on n'y prend garde, bientôt l'on
    parlera non plus de LA liberté sur le net,
    mais DES libertés, et là...

  • vward
    vward     

    H. Lemaire : "Les artistes sont informés de notre politique antipiratage et également des problèmes liés au clonage, ils ne peuvent qu'approuver nos initiatives."

    Marrant, parce que Benjamin Biolay, qui est justement chez Virgin France, ne tient absolument pas les mêmes propos ! Il dit ainsi :

    [i]On ne me vole en rien en téléchargeant. On ne m'a d'ailleurs jamais demandé mon avis sur rien, ni sur le copy control, ni sur le site de téléchargement de Virgin Music.[/i]

    Alors le "ils ne peuvent qu'approuver" de Lemaire, c'est ce qu'il veut bien s'imaginer, pas la réalité !

    Pour plus de détail, allez sur l'article "Benjamin Biolay : On ne me vole en rien en téléchargeant", sur :

    [url]http://art-rock.over-blog.com/[/url]

  • Philippe M.
    Philippe M.     

    La VUT (Verband unabhängiger Tonträgerunternehmen - http://www.vut-online.de/), soit l'équivalent Allemand de l'UFPI (Union Française des Producteurs indépendants) vient de lancer une campagne appellée "Respect the music"
    ( http://www.respect-the-music.com/index.html.en ).

    Leurs principes sont :

    1 : Les DRM et autres "Copy control" ne sont pas la solution aux problèmes de l'industrie du disque. Au contraire, ils posent problème aux consommateurs et les incitent à devenir pirates.

    2 : Nous avons besoins de lois sur le droit d'auteur fortes mais respectueuses du consommateur qui soient adaptées aux nouvelles formes de distributions musicales numériques et qui créent les bases de models de compensations modernes (Note perso : Licence Globale ?). Les lois amandées (Le DADVSI Allemand) (...) doivent être révisées.

    3 : Les poursuite envers les P2Pistes transforment les fans en criminels, sans résoudre le problème de la piraterie.

    Ils s'opposent cependant à une légalisation sans contrepartie du P2P (ce qui est logique).

    Enfin ils ont créé un logo :

    [img]http://www.respect-the-music.com/content/respectthemusic-logo.jpg[/img]

    Que toute production peut mettre sur ses CD, à conditions que ceux-ci ne soient pas verrouillées par des DRM ou autres copy control.

    Une initiative à soutenir, non ?

    Ca nous change des propose de M. Lemaire, non ?

  • Philippe M.
    Philippe M.     

    H. Lemaire : "[i]Les artistes sont informés de notre politique antipiratage et également des problèmes liés au clonage, ils ne peuvent qu'approuver nos initiatives.[/i]"

    Ils ne peuvent qu'approuver nos initiatives...
    Et si ils refusent ?

    Tous les artistes ne sont pas des brèles en info, et sont donc pour certains contre les CD copy controlled. C'était le cas de Mickey 3D (qui est chez Virgin/EMI je crois) qui a demandé à sa maison de disque de retirer le copy control.

    Quant aux autres commentaires, je partage entièrement votre opinion : les CD copy control, je ne les achète simplement pas : Mon PC est mon média center, m'empécher de transferer les CDs que j'ai acheté en MP3 ou tout autre format sur mon disque dur, c'est m'empécher de jouir du bien que j'ai acquis de la manière qui me plait.

    Qui irait acheter un produit qui ne correspond pas à ses attentes ? Pas moi.
    Pour mémoire, dans un systeme capitaliste (économiquement) libéral comme le notre, c'est l'offre qui s'adapte à la demande et non la demande à l'offre.

    Or que demande le client ? Des CD *Sans copy control* !

    M. Lemaire, vous aurez perdu un client avec moi tant que vous menerez cette politique !

  • Deo$
    Deo$     

    Faisons passer ce message : n'achetez plus de
    CDs !!!

  • Yeboy
    Yeboy     

    Moi j'ai vecu 10 ans en URSS et pour faire une comparaison(certe
    lointaine) avec ce sujet je peux vous dire que si les majors veulent
    imposer leur dictature (i.e copy control) il faudrait alors créer un Etat
    de dictature piur cela,tout le contraire du capitalisme libre quoi
    autant dire ils sont ni***és d'avance .Tout ça pour dire que
    CopyControl est et sera aussi utopique que l'a été le
    communisme...a méditer

  • Fleur_
    Fleur_     

    Surtout lorsque l'on connait à quelles conditions de prix extrèmement modique (zéro francs....) M. Lemaire se procurait les CD Chez VIBRATION ou chez HYPER MEDIA (enseigne qu'il oublie bizarrement de citer dans son CV....)A l'époque les graveurs n'existaient pas mais il avait bel et bien trouvé un autre moyen de "frauder". si il juge ces propos diffamatoires alors qu'il nous prouve le contraire......

  • WILLIAM 140
    WILLIAM 140     

    Que la prose de M.LEMAIRE est belle. Mais que ne contient-elle pas de contre vérités.
    L'information sur les CD est très récente et encore partielle. En février dernier, j'ai acheté des CD protégés par ce fameux CD COPY, aucune information n'apparaissait sur les CD.
    A l'époque j'ai écrit à Virgin France, filiale du groupe EMI. J'attends encore une réponse. Alors le numéro Indigo de M. Lemaire, je me marre.
    Une seule solution pour se battre contre EMI: saisir la Direction Départementale de La Concurrence et de la Répression des Fraudes des Hauts de Seine. Voici les coordonnées : 167, avenue Joliot CURIE 92013 NANTERRE CEDEX

    Ce dossier est suivi par M. Fabrice LARGE. Ils vont engager des poursuites contre EMI et défendre les intérêts de plusieurs centaines de consommateurs.

    Alors si vous avez achété des CD produits par EMI ou VIRGIN, n'hésitez pas et défendez vous.

  • toto_
    toto_     

    Personnelement, je n'achete plus de CD depuis, pfffou....
    incalculable :p
    Ensuite, les clonages de ces CD par les vrais "pirates" du
    numérique ne sont absolument pas gené.
    Ils disposent de matériel de plusieurs milliers d'Euros, il suffit
    de lire le CD sur une piste et de l'enregistrer sur une autre.

  • clement_
    clement_     

    tout acheter en vynile!!!
    De toute facon ca fait au moins 2 ans que je n'achete plus de cd, les prix etant vraiment trop prohibitifs et les 'maisons d'editions' trop c*****es....
    oui nous protegeons les artistes...
    tu parles nous protegeons nos dividendes oui.. promulguez des vrais artistes a un prix raisonnable et la j'acheterais!(si vous reversez la plus grande part des benefices aux artistes bien sur!)

Lire la suite des opinions (22)

Votre réponse
Postez un commentaire