En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Hervé de La Martinière : « Google est une entreprise respectable, pas ses méthodes »

Mis à jour le
Hervé de La Martinière : « Google est une entreprise respectable, pas ses méthodes »
 

Après avoir remporté une victoire judiciaire contre le géant américain, le PDG des éditions de La Martinière n'écarte pas l'idée de travailler avec Google, mais sous condition.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • blaz88
    blaz88     

    Monsieur Hervé de La Martinière, je vous pose à mon tour la question : " La martinière est une entrepise respectable, pas ses méthodes?"
    La martinière est liée à la société maeght éditeur et il est connu que maeght éditeur à été condamnée pour contrefaçon pour la violation de droit d'auteur de photographes!
    En faite pouvez vous expliquer ce paradoxe et comment vous comptez mettre en accord vos propos et vos actes.

  • estelline89
    estelline89     

    (quelques mots clés pour les moteurs de recherche)

    escroc nul minable http://www.pratiqueweb.fr stupide ridicule voleur

  • Wolf™
    Wolf™     

    Personnellement je n'ai pas lu un livre depuis, euh ... Je n'y trouve aucun intérêt, par contre j'aime lire des brèves, des choses rapides. Internet et mon iphone suffisent à mon bonheur ...

  • aYkcuF
    aYkcuF     

    J'ai pu apprécier à quel point Google est une entité mercantile parasite et dénuée de scrupule, qui pille tout ce qu'elle peut et bafoue allègrement les lois protégeant la vie privée et le bien d'autrui.

    C'est ainsi qu'il aura fallu pas moins de trois mises en demeure et cinq mois de tractations par voie d'avocat pour obtenir enfin la simple suppression de coordonnées personnelles mises en ligne -- évidemment contre ma volonté -- par ce moteur de recherche singulièrement fureteur (mon ex-FAI Orange ayant laissé filtrer des informations pourtant inscrites en Liste Rouge...).

    Que cette juste condamnation rappelle donc aux rigolos qui gesticulent au sein du service juridique parisien de Google que la succursale française de cette officine est assujettie aux seules lois de l'hexagone, et que l'ultra-libéralisme pervers dont abuse son siège social américain de Mountain View ne la dispense pas de respecter les lois "indigènes" des pays qu'elle prétend coloniser.

    8(

  • Mazeray
    Mazeray     

    Que lisez-vous??? si vous lisez vous consommez! Vous achetez bien tous vos vistuailles. Un livre c'est la même chose. Il y a des livres qui ne sont bons que lus sur du papier, d'autres sur votre écran ou sur un e-book parce qu'on a pas envie de le relire même 2-3 ans plus tard. Voyez vous Camus en e-book? Pas moi. Pour la musique j'achète et ne la vole pas. J'achète pour réentendre ou sinon je vais à un concert. Payer? La belle affaire! Il y aurait-il encore un Brassens ou un Brel sans droits d'auteurs? Quelsque écrivains sont "à l'aise", combien crèvent de faim? La littérature a bon dos, heureusement Gutemberg est passé par là et la génération n'a rien à faire avec ce que vous dites. Google est bon mais il est américain et ne résonne pas comme nous; il veut faire de l'argent avec des livres: OK mais qu'il achète les droits d'auteurs. Le petit épicier-libraire a autant le droit de vivre que Google car en plus il aime ce qu'il vend et souvent vous conseille gratuitement. Google c'est du Macdo, vous etes restauré, le libraire peut être un grand chef dans un bon restaurant ou un simple bistro. Bon appétit jeune homme et quand vous serez seul peut-être aurez vous envie de relire un LIVRE. Et je préfère les BD sur papier!

  • rat de bibliothèques
    rat de bibliothèques     

    Bonjour,
    lisant votre post, je me demande si vous lisez beaucoup ? Lire un roman sur écran, c'est impossible ... On ne peut pas comparer la musique numerique et un livre numérique. Le E-book est en projet mais n'existe pas encore. Je ne suis pas persuadée que le support numérique soit plus agréable que le support papier pour un lecteur assidu.
    Enfin, bien entendu qu'un auteur peut passer par Google s'il le désire.
    Encore faudrait-il que Google le désire !!! Pour le moment, fait est que Google n'a pas demandé leur avis aux auteurs en numérisant leurs ouvrages. Si l'accord est agrée par la justice américaine, Google empochera tous les revenus des auteurs qui ne sont pas au courant de cet accord. Les auteurs, Gogle sÄen fou royalement.

  • dernou
    dernou     

    Il est tou à fait compréhensible qu'une compagnie ne soit pas aimé. Mais déblatérer des accusations sans aucun fondement ne sert pas à grand chose (sauf peut-être se défouler, mais il y a quand même d'autres solutions).
    De ce que je vois avec google, il offre des services de très bonnes qualités avec un coût souvent imbattable (très souvent gratuit), il essaye dans la mesure du possible de se plier aux règles et lois des différents pays (et il n'y a pas que la numérisation, également street view avec la suisse par exemple, ...), il investit dans des logiciels libre pour concurrencer certains logiciels propriétaires (financement de firefox, création de google OS, ...) et enfin il offre 20 millions de dollars à 20 associations caritatives !
    Dites moi, où est l'ogre dans tout ça, où est la dictature ?
    OK, on va me parler de vie privée, mais google n'a jamais caché qu'il récolté les données recherchées. Il n'a jamais caché qu'il se financait pas la pub (qui soit dit en passant ne sont pas si dérangeante que ça personnellement contrairement à certains popup ...)

    Que l'on critique une société soit, mais que l'on argumente un peu c'est quand même plus constructif.

    Sur ce joyeux noël

  • un simple freenaute
    un simple freenaute     

    google n'est qu'un ogre prêt à tout pour le fric, c'est l'hydre de lerne, c'est microsoft puissance mille, future dictature du web.

    NON AUX TRUSTS

  • le_rater
    le_rater     

    Dématérialiser le livre sans en dématérialiser son mode de vente (la librairie) ca ne sert a rien!!! Qui pensera à prendre sa clef USB chez le libraire?
    Et puis les gens sont maintenant habitué a avoir la musique numérique quand ils veulent chez eux et quand ils veulent, s'il doivent se déplacer pour avoir un livre, ca m'étonnerai que cela fonctionne...
    Enfin, à quoi sert un editeur?? En musique, a engranger des sous sans rien faire, et pour les livres?? Pareil non? Qui va empécher un auteur de directement publier son livre numérique avec google, sans passer par un éditeur?? Il pourra le vendre plus cher, et ca restera moins cher pour les clients -> c'est l'avantage de supprimer un intermédiaire inutile qui prends une marge astronomique!!!!

    PS: Si la littérature francaise prend du retard sur le numérique, elle se fera bouffer comme l'a été l'industrie du disque!! Google n'est pas un ennemi!!!

  • wargames
    wargames     

    [le ministère de la Justice a jusqu'au 4 février 21010 pour valider l'accord, NDRL].

    On savait que la justice prenait son temps, mais là, la terre sera peut être dans son cercueil cosmique.

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire