En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Google : un fonds de 60 millions d’euros pour aider la presse à passer au numérique
 
DR

Dans le cadre du conflit entre les éditeurs de presse et Google, un accord a été trouvé entre le géant américain et l'Elysée. Il prend la forme d'un fonds de 60 millions d'euros destinés à financer des projets "numériques".

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
5 opinions
  • Soh86
    Soh86     

    Salut,

    Je tiens ici à féliciter Hollande qui a pris le problème avec objectivité.
    Je suis cependant un peu déçu par l'attitude de la presse traditionnelle qui est obligé de mendier pour pouvoir passer au numérique.

    Je vais poser un question simple: pourquoi certaines agences de presse sont passé au numérique depuis 1995 pendant que les autres dormaient sur leurs oreillers?
    Parce qu'ils ne croyaient pas à l'avenir du numérique, maintenant qu'ils se retrouvent le bec dans le sable, ils accusent google.

    Google n'a jamais refusé d'indexer un site, au contraire, il fait même leur promotion à travers google actualité qui diffuse à 0 euros leur contenu.

    Franchement que les Français arrêtent d'accuser le autres d'être la cause de leur malheur. En Allemagne ont se bat pour être indépendant, en France ont se bat pour être assisté. c'est vraiment dommage.

    J'invite également les internautes à faire attention aux arnaques qui ont cours aujourd'hui sur Internet, les arnaqueurs deviennent de plus en plus astucieux comme le montre cette vidéo de Tf1

    http://club-a-succes.blogspot.com/2013/02/Attention-Une-enorme-arnaque-sur-Internet.html

    C'est triste mais c'est la dire réalité. certains individu sont prêts à tout pour se remplir les poches.

  • elskwi
    elskwi     

    60M de fonds pour aider les journaux a se développer sur internet.
    Note 1 : pour pas etre indexé par google, protéger ses articles de l'indexation et passer dans l oubli total, robot : no-follow.
    Note 2 : En 2252 Après J"sus Christ, si tu n'as pas ton service IT depuis 2002, tu es fini. C'est incroyable qu'il faille aller mendier auprès des gens qui innovent. Les journaux sont comme les majors de la musique, de vieux dinosaures de l'âge des temps agités qui vont disparaitre s'ils n'évoluent pas et ne changent pas leurs modèles rapidement.
    Note 3 : Il me semble que google prend une enquête du fisc depuis quelques temps, et c'est quand même assez rare que Google lâche une enveloppe comme ça.
    Note 4 : Bravo Mr Hollande (et vos conseillers), contrairement à votre prédécesseur qui ressemblait plus à un petit Napoléon, vous êtes un fin négociateur.

  • semio59
    semio59     

    Voilà les deux protagonistes du web et de l'internet en face à face :
    le géant numérique, et l'ancienne industrie du monopole de l'écriture.
    Un accord financier n'est que financier, et le sens de la démarche d'une vie numérique n'est pas écrit.
    La neutralité du web est de nouveau bousculée :
    http://zeboute.wordpress.com/2012/01/25/fin-internet-controle-societe-communication-numerique-illimite/

  • adwords
    adwords     

    Pétition Google : Droit de visibilité et liberté sur internet !

    Signez !

    http://a-d-w-o-r-d-s.org/droit-de-visibilite-et-liberte-sur-internet/

    Association de Défense Webmasters contre les Oligopoles Rigoureux Détruisant les petites Sociétés

  • pierrot2retour
    pierrot2retour     

    Il y a quelques jours, dans un article publié par Comment Ça Marche (http://www.commentcamarche.net/news/5861904-onemoretab-creer-son-propre-portail-d-actualites), je découvrais onemoretab.com une plateforme de news 100% française très sympa.

    Aujourd?hui, je me demande si nous ne sommes pas en train de nous tromper de débat ? La « Lex Google » montre encore l?incapacité du gouvernement à définir une politique industrielle du numérique capable de soutenir l?innovation de nos startups. Pendant que nous fustigeons Google, la loi de finances 2013 passe inaperçue. Encore un beau subterfuge... Il faudra plus d?efforts qu?une simple loi de régulation fiscale pour que la France retrouve sa souveraineté dans le numérique. Pour peser face à Google News soutenons les startups, commençons par soutenir les « Google News français ».

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •