En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Google se plie à la justice européenne et propose un mécanisme de droit à l'oubli

Mis à jour le
Google se plie à la justice européenne et propose un mécanisme de droit à l'oubli
 

Depuis hier, jeudi 29 mai, un formulaire en ligne permet aux utilisateurs européens de demander la suppression de liens qui fâchent. Un procédure qui risque d'être longue et complexe.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • @@JV@@
    @@JV@@     

    L'éditeur doit être tenu responsable, et non Google qui n'est pas le bon interlocuteur !!!
    Et quid des autres moteurs de recherches ?

    Laisser Google manier les pages du Web selon son propre jugement revient à toucher à une autre problématique : celle de la neutralité du net, c?est-à-dire du principe de transparence, de libre circulation et de liberté d?expression sur Internet. Des fondamentaux de l?égalité sur Internet.

Votre réponse
Postez un commentaire