En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Google rappelé à l'ordre par les Cnil de dix pays

Mis à jour le
Google rappelé à l'ordre par les Cnil de dix pays
 

Plusieurs instances de protection de la vie privée interpellent officiellement la firme après le lancement controversé de son service Buzz.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Helios & Co
    Helios & Co     

    et dire qu'il y a dix ans c'était microsoft le BIG BROTHER !

    maintenant il fait presque office de bonne élève !
    je me pisse dessus de rire !

  • stephanpoli
    stephanpoli     

    J'ai comme l'impression que Facebook est largement plus tenté par l'exploitation des données privées et ne se gênera pas

  • ChuckNorris
    ChuckNorris     

    J'aurais du mal a me passer des excellents services de google.

    Ils font avancer notre façon de vivre.

    C'est de la paranoïa...de la bonne paranoïa, mais ca reste de la paranoïa ce que nous faisons...

  • titi&grosminet
    titi&grosminet     

    "La firme a donc reçu une nouvelle lettre collective, au moment même où son ingénieur en chef chargé de la confidentialité essaie de donner une meilleure image de Google sur le sujet sensible des données personnelles."

    Oui, et bien il ne m'a pas convaincu cet ingénieur en chef !

    Google est vraiment le mauvais élève du net à ce sujet et personne ne s'en inquiète à part quelques instances gouvernementales qui ont laissé faire sans sourciller alors que le mal est fait depuis des années...

    Google a pris cela comme un passe droit et maintenant Google ne fera machine arrière qu'au cas par cas, et du type : un pas en arrière, trois pas en avant.

    Quand Google retire une minuscule fonction pour faire plaisir aux masses parce que Google a vraiment dépassé les limites de l'acceptable, tout le monde applaudit. Puis quelques temps plus tard, Google nous remet le couvert avec une énorme fonction pour lui faire plaisir.

    Entre nous et Google, il y a 23 milliards de raisons de s'en écarter un peu plus, jour après jour...

Votre réponse
Postez un commentaire