En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Google privé d'actualités belges

Google privé d'actualités belges
 

Un tribunal bruxellois a condamné le moteur de recherche à retirer tous les articles de journaux de son fil d'actualité. Une décision qui pourrait faire jurisprudence en France. Google fait appel.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

26 opinions
  • Thierry S.
    Thierry S.     

    [quote]Les journaux Belges sont subventionnés par l'état fédéral pour plusieurs centaines de millions d'? par an [/quote]

    Je ne sais pas où vous avez été pêcher ça, mais le total des subventions publiques pour l'ensemble de la presse francophone est de 6,2 millions d'euros, ce qui est un chiffre sufisamment énorme que pour ne pas en rajouter, et ces subventions émanent de la communauté française et non de l'État fédéral.

  • gPlouf
    gPlouf     

    Les journaux qui ont participés à cette mascarade se sont fait virés des résultats du moteur de recherche Google. Et oui, on ne peut pas avoir le beurre, l'argent du beurre et le sourire de la crémière... Le débat est ouvert un peu partout sur Internet... Par exemple sur www.expression-libre.eu/actu :hurle:

  • unlibraireBelge
    unlibraireBelge     

    Les journaux Belges sont subventionnés par l'état fédéral pour plusieurs centaines de millions d'? par an.
    Ou est le libre arbitre de cette presse ???

  • Belzebuth_2
    Belzebuth_2     

    apparemment, ils donnaient juste des extraits d'articles de journaux, et te redirigeaient sur le site du journal si tu voulais lire l'article complet.

  • Belzebuth_2
    Belzebuth_2     

    c'est que quand tu ACHETES tel ou tel titre, tu sais généralement "pour qui il bosse" et quelle est sa tendance, c'est d'ailleurs pour ça que tu achèteras tel magazine plutôt qu'un autre. Là c'est plus pernicieux puisque c'est donné, et que ça vise + généralement les gens qui ne lisent pas forcément un autre quotidien.

  • Armorix
    Armorix     

    OK, fort bien, Mais ...
    Les gratuits - qui s'adressent à [i][g]la grande masse[/g][/i] auraient-ils le monopole des tentatives de manipulation? Des non-gratuits confidentiels (par leur lectorat) tels La Croix ou L'Huma en sont-ils eux-mêmes exempts ?
    Et le meilleur rempart contre les [g]Biais[/g] que tu évoques ne serait-il pas à chercher dans la diversité des expressions?
    C'est là qu'Internet en général, GN en particulier apparaissent comme un vecteur irremplaçable de la distanciation d'avec l'info et le commentaire de l'info, surtout le commentaire!
    Tu peux encore t'offrir régulièrement 4 ou 5 quotidiens d'horizons divers pour aboutir au même résultat: surcoûts mis à part, ce ne serait pas très écologique ...

  • Armorix
    Armorix     

    OK, fort bien ...
    mais il reste à me convaincre qu'un non-gratuit confidentiel (par son lectorat) de type La Croix ou L'Huma est hors du champ de ta Démo.
    Quel média à ton avis, fût-ce un hebdo TV, ne manipule jamais ?
    Le seul rempart efficace contre les [g]Biais[/g] que tu évoques est la diversité d'expression .. et là, Internet en général, GN en particulier, sont des vecteurs irremplaçables de cette distanciation d'avec l'info .
    Tu pourrais aussi t'offrir 4 ou 5 quotidiens d'horizons divers pour arriver au même résultat: le surcoût mis à part, ce ne serait pas très écologique.

  • Belzebuth_2
    Belzebuth_2     

    sont tous à la solde de grands groupes (Ouest-France pour "20 minutes", Hachette/Lagardère pour "Marseille Plus" par exemple), comment croire qu'en se distribuant à la plus grande masse ils n'essaient pas de manipuler les opinions ?? C'est quand c'est gratuit que ça coûte généralement le plus cher pour le lecteur, en biaisant sa perception de l'information.

  • Thierry S.
    Thierry S.     

    [quote] En outre, il est scandaleux qu'un plaignant comme Copiepresse, suivi par le juge, s'arroge le droit de trancher au nom de [s]toute la presse quotidienne [/s]... [/quote]

    Ce n'est évidemment pas le cas. Copiepresse est l'association qui regroupe la majorité des éditeurs de presse écrite francophone et germanophone et seuls les titres des quotidiens membres de l'association ont été retirés de Google News.

    Cela dit, la base de l'argumentation (qui semble d'ailleurs faire tache d'huile dans la presse étrangère, notamment française) qui veut que GN prive les éditeurs de recettes publicitaires en pointant directement sur les articles ne peut avoir été pondue que par quelqu'un qui n'a jamais vu un ordinateur de près.
    Parce que, vu le nombre de patches, de filtres et de plugins disponibles sur le marché pour pratiquement tous les navigateurs, le gars qui voit encore de la pub sur les sites de journaux ou, pire, qui se laisse rediriger sur une page d'entrée financée par la pub (les fameuses pages "splach"), c'est qu'il a envie de la voir.

    Il serait grand temps que les marketoïdes se rendent compte qu'Internet n'est pas une machine à faire du fric. Si le modèle (liberté, gratuité, libre échange...) ne leur plaît pas, personne ne les oblige à s'y trouver.

  • Armorix
    Armorix     

    sans se préoccuper [i]pour qq instants [/i] de déontologie, voire de morale, on peut noter qu'il y a déjà des quotidiens "papier" gratuits - qui ne vivent pas trop mal, vu la concurrence qu'ils attirent. Un quotidien ou DES quotidiens gratuits dématérialisés (internet), ça peut aussi nous arriver .. surtout s'ils s'appuient sur une équipe bien rodée ..
    et qu'ils s'appuient qui plus est sur une [s]rampe de lancement[/s]de type Google.
    Imaginons alors ce qui peut arriver à nos quotidiens traditionnels se défendant du "pillage" comme le font aujourd'hui certains amis belges ..
    Mais - au fait - ces quotidiens internet n'existent-ils pas déjà quelque part?
    Quand je feuillette Radio Canada sur internet, je peux avoir cette sensation .. et Radio Canada n'est pas seul.
    Loin de moi de chercher la ruine des éditeurs, mais je crains que la solution pour eux ne soit pas là où ils la croient.

Lire la suite des opinions (26)

Votre réponse
Postez un commentaire