En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Free échappe à la fermeture de newsgroups utilisés pour le piratage de BD

Free échappe à la fermeture de newsgroups utilisés pour le piratage de BD
 

Assigné par le Syndicat national de l'édition, le fournisseur d'accès n'a pas été jugé responsable des contrefaçons de bandes dessinées qui circulent sur ses forums binaires.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

17 opinions
  • kadero le roi des zeros
    kadero le roi des zeros     

    nous autres enfants des pauvres 600 e 700 e mois ont des droits pour pirater les bd et tout autres supports pour être au moins au même niveau de la culture des fils à papa. Même s'il faut être hors la loi.

  • freeenaute
    freeenaute     

    Bonjour,
    Convainquant en effet la comparaison bien matyériel et bien immatériel (par contre le voleur dans le train l'est moins)
    L'hypocrisie est de fairte passer le manque à gagner comme du vol alors qu'il ne s'agit que d'hypothétiques futurs achats ...
    Merci

  • jblack59
    jblack59     

    même si Free fermait ses newgroups, il ne peut pas empécher l'un de ses abonnés à s'inscrire à un serveur comme usunet ou autres et à continuer à télécharger (de façon cryptée)dans tous les newgroups existants. En bref, c'est une bataille perdue d'avance pour les majors, autant fermer complètement internet!!

  • jorst68
    jorst68     

    faut envoyer black et mortimer avec valerian mener l'enquete.et tanguy et laverdure faire le nettoyage avec yoko tsuno..

  • s__ran
    s__ran     

    Non, dura lex sed lex :P On ne censure pas à priori (pas par idéal, ce serait trop beau, mais parce que c'est impossible), les ayant-droit ayant le droit de mentionner à Free les oeuvres dont ils demandent la suppression de ses serveurs. Ce qui les laissera sur des centaines d'autres serveurs un peu partout dans le monde soit dit en passant, Usenet étant complètement décentralisé. Plus sérieusement, un serveur de newsgroup qui relaye des milliers de nouveaux messages tous les jours sur tous les sujets imaginables n'a rien d'un "receleur". C'est un peu comme si on disait qu'un train participerait à la délinquance par des délinquants l'empruntent. Autre petit détail : un document électronique ne peut pas être volé comme un bien matériel, le terme pirater serait plus approprié (la fondation GNU est encore plus radicale et parle de simple circulation d'information). La différence est simple : je vole une voiture, son propriétaire ne l'a plus, il a une perte sèche. Je pirate une oeuvre, son propriétaire l'a toujours, dans le pire des cas il a un manque à gagner. L'abus de langage que les majors essayent d'installer n'est pas exempt d'arrières pensées AMHA.

    Et pendant ce temps, le marché s'adapte. Aujourd'hui sur le site du monde : " Exit les bonnes vieilles planches ! Les dessinateurs sont de plus en plus nombreux à diffuser leurs bulles sur Internet à travers les blogs BD. Dernier exemple de cet engouement, le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême, qui s'est tenu fin janvier(...)"

  • bipdan2
    bipdan2     

    L'activité principale de free c'est l'acces a internet et certes les services qu'il y a autour.
    Alors que pour dailymotion c'est bien la diffusion de vidéo qui est le nerf de la guerre.
    C'est donc compréhensible de penser que daily motion pourrait encourager a laisser trainer du contenu pirate pour attirer l'internaute. Et meme si ca peut aussi paraitre logique pour free, cela est moins probable ou mieux défendable.

    Bien entendu aucun n'est tout blanc ou tout noir...

  • bipdan2
    bipdan2     

    comment certain post disparaissent....

    On peut s'exprimer mais pas trop !

  • Eric_avis
    Eric_avis     

    L'année dernière, Dailymotion a été condamné pour la diffusion sur son site d'une vidéo protégée déposée par un de ses membres.

  • freeenaute
    freeenaute     

    Les juges feraient donc la différence entre un serveur de news group et un receleur ?je suis curieux de savoir sur quels arguments ?
    Peut-être faut-il pour cela démontrer que l'objet déposé sur un serveur est un objet "volé" ? Dans ce cas le voleur et le "receleur" seraient tout deux responsable non ?

  • promethe
    promethe     

    Fm31, ta comparaison avec le téléphone portable n'a aucun sens. Il ne s'agit pas de la même chose.

    Les conversations téléphoniques déjà ne doivent pas être écoutées et elles ne sont pas stockées sur un média.

    Alors que les newsgroups sont des espaces de stockage plus ou moins permanents auxquels tout le monde peut avoir accès et qui sont gérés parfois directement par ton FAI. Ce qui semble être le cas dans le cas des newsgroups que Free a du fermer il y a quelques temps.

    Bon, si le pirate ne passe pas par le serveur de news de free et ne stocke pas de contenu chez free, il n'y a pas de raisons que Free soit inquiété. Mais si jamais Free vient à savoir qu'un news group contient du contenu illégal et qu'il laisse libre accès à celui-ci même si ce n'est pas lui qui le gère. Et bien Free peut tout de même être considéré comme complice du pirate.

    Donc Free a tout intérêt à surveiller un peu ses serveurs de news et à se tenir au courant des newsgroups suspects afin de ne pas donner prise aux ayants droits.

    Ce qui est répréhensible, c'est de stocker et de donner accès à des contenus illégaux en toute connaissance de cause. Maintenant que le lièvre a été levé, Free devient responsable en ce qui concerne les problèmes dont il a connaissance?

Lire la suite des opinions (17)

Votre réponse
Postez un commentaire